Archives mensuelles: février2013

Maman, on s’ennuie, qu’est-ce qu’on fait ?

Au secours ! j’ai entendu 10 fois cette phrase depuis ce matin !

Ok, j’ai pris une journée de congés pour eux !
Ok, j’ai un peu bossé pour moi, mais c’est incroyable le don qu’ils ont nos petits de nous faire culpabiliser pendant les vacances scolaires si on ne leur consacre pas 150% de notre temps !
Le jeu de société, bah, j’ai pas trop envie !
La peinture, au bout de 30 minutes, ils n’ont plus envie d’en faire !
La télé, Ok, mais bon, ce n’est pas une solution en soi !
Sortir marcher, cela ne les intéresse pas;
Aller faire du vélo, cela les occupe 10 minutes !

Quels sont vos astuces ? à l’aide ! Help !

5 objets dont je me débarrasserais volontiers…

Hier, on partait sur une déserte et on emmenait seulement 5 objets.
Ce jour, on imagine qu’on a la possibilité de se séparer à tout jamais de 5 objets que l’on déteste !

Moi, j’ai réfléchis……et ça y est, j’ai choisi.
J’en ai même trouvé 6 ! Les voici :

-          Le réveil  Matin parce qu’il me réveille toujours au bon moment de mon rêve et que pas envie de me lever

-          Le fer à repasser parce que marre toutes les semaines de cette tâche pénible à souhait qui m’est attribuée d’office alors que nous sommes 5

-          La serpillère parce qu’à peine fini, il y en a un qui vient marcher sur le sol humide, ou le chat qui met des petites empreintes de pattes de partout

-          Le grattoir à pare-brise quand il fait moins 7° le matin à 7h

-          Mes lunettes parce qu’elles sont toujours sales et que je n’y vois rien à travers

-          La poubelle, parce que c’est toujours moi qui la vide et emmène le sac dans la rue dans la benne

Et vous, quels objets jetteriez-vous bien par la fenêtre ?
Allez, libre cours à votre imagination dans la bonne humeur et l’auto-dérision.

Internet à la maison…

Avez-vous le droit vous aussi à la maison le soir par votre conjoint à des réflexions sur le fait que vous êtes “addict” à internet, à Facebook ?
Moi, c’est tous les jours !

C’est drôle, parce que :
- les gamins y vont souvent pour jouer, après les devoirs et la douche et avant le souper…
- l’homme de la maison y va un moment en rentrant du boulot avec une bière pour se détendre et pour chercher des pièces pour sa moto sur le bon coin
là dans ces deux cas, personne ne dit rien ! C’est normal ! Tutto va bene !

Par contre, dès que la maîtresse de maison s’assoit enfin à 21h00 au plus tôt devant la télé avec son PC portable sur les genoux (après avoir fini de préparer la table du petit déjeuner pour le lendemain, avoir fait la vaisselle et passé le balai….et j’en passe !), là, ô catastrophe, plus rien ne va !

“Madame est addict de FB”. “Madame ne sait pas se passer d’internet !” “Madame passe son temps sur internet”……..

Et bien moi, je dis Marre !!!!!
Laissez-nous nous détendre comme on en a envie !
Si vous trouvez qu’on cause plus à nos copines du net qu’à vous, posez-vous les bonnes questions, et vous trouverez les réponses !

Voilà ! Et vous, racontez-nous comment ça se passe chez vous !

5 objets pas plus…

Pour rire, imaginons :
vous êtes condamnée à partir sur une île déserte et on vous autorise 5 objets. Lesquels prenez-vous ? Laissez libre cours à votre imagination.

Ne me dites pas “mon portable”, y a pas de réseau sur une île, ni de prise de courant pour le recharger !

Moi, j’emmènerais :

- 1/une photo de mes enfants pour puiser l’amour dans leurs yeux et avoir l’impression qu’ils sont là

- 2/ une boite de crayon de couleurs et 3/ un énorme cahier pour écrire mes ressentis, décharger mes émotions, exprimer ma solitude, et tout ceci en couleurs

- 4/ un énorme roman pour m’y plonger et entrer dans la vie des personnages et avoir l’impression d’être entourée

- 5/ une lampe de poche écologique qui se recharge manuellement

Et vous ?

 

Cheveux longs, ça coûte bonbon !

Voici mon “coup de gueule qui sert à rien ” de la journée !

Ah les cheveux longs, mi-longs, c’est beau, c’est féminin, c’est tout ce que vous voulez. Moi perso, j’adore ! Mais oui, bien sûr, pour être nickel, il faut les entretenir et pas seulement chez soi.

Aussi, je peux vous dire que quand vous allez chez le coiffeur pour une simple coupe, couleur (bah oui, je suis pas toute jeune ! et les cheveux blancs j’en ai quelques uns) ou pour faire des mèches, et ben le porte-monnaie en prend un sacré coup ! Pour peu que vous vous laissiez tenter pour un petit soin avec le massage qui va bien…..et bien c’est quasi un billet de 100 qui part….

Forcément, votre “Jules” va vous dire : “moi, je comprends pas quand j’y vais, ça coûte 16€”. Bah nous pour 16€, on a juste le shampooing sans le rinçage je suis sûre !

On va quand même pas toute se mettre au court (bien que certaines personnes le portent si bien) juste parce que le passage au tiroir caisse chez la coiffeuse est moins douloureux !

C’était mon “coup de gueule qui sert à rien” du jour !
Et vous, ça vous choque pas le fait qu’aller chez le coiffeur devienne un luxe ?

Pardon ou rancune ?

La vie est faite de rencontres amicales, de travail, de voisinage, amoureuses.
Un jour la vie met une personne sur votre chemin, et vous vous découvrez des points communs, des centres d’intérêt qui vous rapprochent. Vous vous sentez bien avec cette personne, et au fil du temps qui passe, vous vous surprenez à lui ouvrir votre cœur et réciproquement. Vous vous dites “cette fille, ce type est extra. Quelle chance de l’avoir rencontré(e) !”

Vous lui rendez des services, vous le soutenez et inversement aussi, et puis un jour, vous ne savez ni pourquoi ni comment, mais c’est le grand coup de poignard dans le dos. Cela arrive souvent au travail, au bureau pour une place, pour un projet une promotion et cela fait mal. Quand c’est quelqu’un qui est devenu votre ami(e), ou du moins l’avez-vous cru, c’est aussi une belle déception.
En amour, je ne vous raconte même pas, là c’est encore plus brutal et les conséquences affectives plus perturbantes encore.

Personnellement, il me faut un temps pour « atterrir », « réaliser » et je reste sans voix un certain temps. Puis je tente de réfléchir et de voir s’il n’y avait pas des signes qui auraient dû attirer mon attention. Je ne trouve pas.  Quoi que ? mais en fait, au final cela sert à quoi de chercher à trouver des raisons ? A rien.

La seule chose à tirer est qu’il faut donner sa confiance avec modération, ne pas l’accorder trop vite. L’offrir comme un cadeau à qui à prouver qu’il le mérite.

Ensuite, il est possible que la personne revienne à vous et sollicite votre pardon. Alors là, que faire ? Oui, non ? Moi j’avoue qu’une fois que j’ai été trahie, j’ai du mal à redonner ma confiance même avec toutes les bonnes excuses du monde.
Et vous pardonnez-vous facilement ?
Etes-vous rancunière ?  

Qui se ressemble s’assemble ou les opposés s’attirent ?

Je m’interroge. Une des deux expressions qui est fausse!
C’est obligé, car signifie tout et son contraire !

Chez nous, tout est différent. Aucun point commun.
Des passions complètement différentes. Lui la moto uniquement, moi les relations humaines, la douceur, la communication, la littérature et les reportages… Rien à voir. Lui, les films de guerre, violents, fantastiques, moi les comédies, les films qui poussent à la réflexion.
Cela fait peu de points communs, peu de sujets de discussions qui passionnent l’un et l’autre.
Difficile de trouver des sujets qui vont captiver les deux, des émissions TV que les deux vont aimer.

Alors que sa meilleure amie, c’est lui tout craché, moto, sports mécaniques.

Donc, ma question faut-il avoir les mêmes centres d’intérêt pour que cela fonctionne ou faut-il être différent et laisser l’autre vivre ses passions en dehors du couple ?
Vous en pensez quoi vous ?
Est-ce que cela dépend des couples selon vous ?
Dans quelle catégorie, vous trouvez-vous ?

Non, je n’ai pas d’enfant

Cela vous-est-il arrivé de demander à une femme d’une quarantaine d’années ?
As-tu des enfants ? Quel âge ont-ils ?
Et là, vous ne vous y attendez pas, et elle vous répond : non !
Vous restez déstabilisée par la réponse !
Et là, vous avez l’impression d’avoir posé la question qu’il ne fallait pas !


Deux possibilités, voire trois :
- Premièrement, elle n’a pas rencontré la bonne personne et n’a pas eu cette chance, ça on le comprend aisément et on compatit…
- Deuxièmement, elle n’a pas pu, elle ou son compagnon d’ailleurs… la nature l’ayant voulu ainsi, et on est triste pour elle.
- Enfin, la troisième, et là, on a presque du mal à l’entendre c’est un choix ! Elle vous répond « Non, je n’en ai jamais voulu ! »Et là, on tombe des nues ! C’est comme si, c’était une évidence qu’une femme devait être mère !

Pour nous, c’est un choc, une réponse qui nous dérange.
L’absence de désir ou maternel ou le désamour maternel sont des choses pour lesquelles nous ne sommes pas préparées. C’est comme si être mère était une obligation ou une nécessité absolue. Le contraire contrarie la majorité d’entre nous.
C’est en cela que le film de Steve Catieau Le Prolongement de Moi que nous découvrons chaque mardi avec un nouvel épisode tombe à pic et nous aide à comprendre et respecter ces états de fait (épisode 1 et épisode 2)

Je m’adresse maintenant à vous.
Avez-vous déjà eu l’occasion d’entendre une collègue, une connaissance avouer « Je n’ai jamais voulu d’enfant » et l’assumer complètement ?
Qu’est-ce que cela vous a inspiré ?
Comprenez-vous ce choix ?
N’avez-vous pas ressenti en arrière-pensée une certaine désapprobation de ce choix ?

Congé parental au 3ème enfant : toi ou moi ?

 Contexte: Un foyer issu de la classe moyenne vient d’accueillir son troisième enfant.
La maman est assistante de direction dans un grand groupe et ramène un salaire loin d’être mirobolant mais correct 600 euros de plus que le SMIC.
Le papa a toujours travaillé depuis l’âge de 16 ans, mais sans qualification particulière et bien que très travailleur et courageux travaille comme ouvrier en 2/8 pour 200€ de pus que le SMIC…

Qui devrait prendre le congé parental dans la logique des choses ?
La femme est-elle disposée à céder sa place et à laisser son mari garder les enfants ?
Le choix de ce ménage ne va t-il pas être influé par le regard des autres sur eux ?
L’homme est il prêt à mettre de côté son rôle de “celui qui ramène pitance” à la maison pour s’occuper de ses enfants ?
Comment vivrait-il que sa femme parte au bureau le matin et que lui reste à la maison à s’occuper des enfants et gérer les tâches ménagères ?
Notre société est-elle prête intellectuellement à cette adaptation ?

Qu’en pensez vous ?


Vous croyez qu’ils s’aiment ?

N’avez-vous jamais observé un couple de votre entourage, ou peut-être vous tout simplement, un couple qui s’enguirlande du matin au soir, mais semble être liés quand-même ?  L’homme et la femme se cherchent, se disputent, se font mille reproches toute la journée, mais ils restent ensemble, ne se séparent pas.

Il semblerait qu’ils s’aiment, mais c’est leur façon à eux de s’aimer. Ne cherchez pas à comprendre. On ne peut pas comprendre soit-même, même quand on est concerné.
Ils se disputent du matin au soir, mais ils s’aiment…Quan l’un n’est pas là, en déplacement par exemple, ou à une sortie quelconque qui dure, l’autre s’inquiète et ressent le manque.

Quand l’un fait mine de prendre la décision de partir, l’autre semble réaliser qu’il tient à a lui et le prie de renoncer à son projet.

C’est étrange cet amour que l’on pourrait qualifier “d’amour vache”.

Mais au fond, est-ce de l’amour ? de l’attachement ?
Est-ce la peur de partir ?

C’est comme un besoin de pousser l’autre dans ses extrêmes, jusqu’à le faire fuir, pour pouvoir mieux réaliser à quel point on tient à lui et le retenir .
C’est quoi ce jeu débile ?
Pourquoi c’est si compliqué ?