Archives mensuelles: septembre2013

Cette petite voix intérieure qui nous parle: intuition ou auto-sabotage?


Vous êtes sur le point d’accepter un nouveau job et vous n’êtes plus sûre de le vouloir. Vous avez comme une drôle de sensation dans le ventre. Quelqu’un vous parle d’un nouveau projet, vous êtes enthousiaste et pourtant ….. une petite voix au fond de vous, vous dit que vous n’allez pas y arriver. On vous propose de sortir dans un endroit hyper sympa mais vous traînez les pieds sans savoir pourquoi.

Alors cette sensation, cette petite voix intérieure qu’est-ce que c’est ? Votre intuition qui essaie de vous éviter une situation désagréable ou la peur …. de ne pas être à la hauteur, de faire quelque chose de nouveau, d’échouer qui vous freine…. ?

 Comment savoir si vous jouez ou non contre votre camp en 4 actions :

1. Observez la sensation

La coach américaine Marie Forleo (si vous êtes à l’aise en anglais je vous recommande chaudement ses vidéos !!)  propose un exercice très efficace quand cette petite voix surgit, exercice que je partage ici.

Imaginez-vous en train de concrétiser ce fameux projet ou de travailler dans ce nouveau poste…. Visualisez-vous en détail et en pleine action.

Que ressentez-vous, dans votre estomac, votre poitrine, vos épaules ? Une sensation d’expansion, d’ouverture, d’espoir ou au contraire une sensation de fermeture, de cloisonnement, d’oppression ….

Ici pas de psychologie, ni de réflexion, c’est du feeling pur et la sensation ne ment pas. Elle ne formule pas d’hypothèses. Elle vous donne simplement une information : «vas-y, ne te laisse pas décourager par la peur et la doute» ou «stop, ce n’est pas pour toi !»

2. Demandez à un ami ;-)

Réunissez deux ou trois amis chers, ceux qui veulent votre bien et votre bonheur.

Parlez-leur de votre projet, de ce qui vous fait hésiter, de cette petite voix, de ce que vous aimeriez faire et demandez-leur de vous observer SANS vous conseiller.

Leur rôle : identifier les émotions que vous dégagez pour vous aider à y voir plus clair.

Il y a des signes facilement détectables et qui ne trompent pas : un visage qui s’illumine ou qui se durcit, une posture droite ou affaissée, un grand sourire, les yeux qui brille, les mains qu’on tord nerveusement, la voix enjouée ou monocorde…. Nous sommes tous capables de reconnaître la passion, l’émerveillement, l’enthousiasme chez les autres. Il en est de même pour le découragement, la résignation, l’angoisse ou encore la déception….

Le regard bienveillant de vos amis peut vous apporter des réponses quand cette petite voix vient semer le doute.

3. Ecoutez-vous parler

Prenez le temps de remarquer votre dialogue intérieur. Nous nous parlons à nous-même constamment avec plus ou moins de douceur !

Pensez à la situation qui vous fait douter et noter votre dialogue intérieur sans jugement. Ecrivez tout simplement, tout ce qui vous passe par la tête même si ça vous parait stupide.

Puis relisez et observez.

Si votre dialogue intérieur est tourné vers le passé, n’a pas confiance en vous, vous limite alors c’est la peur qui parle.

ex: «la dernière fois que tu as pris un job dans ce domaine, ça n’a pas fonctionné.» ou «de toutes façons, tu n’es pas assez talentueuse»

En revanche, si votre dialogue intérieur vous parle de vos valeurs, de vos rêves, de vos envies, alors écoutez-le

Ex: «oui mais je n’y crois pas à fond» ou «le job est super intéressant mais je n’ai pas aimé la façon dont les gens sont traités dans cette entreprise» ou «si je vais dans cette direction, ça veut dire que je n’aurais plus le temps de peindre….» etc…

4. Prenez soin de vous

Lorsqu’on fait le constat qu’on ne se sait plus, de manière régulière, ce qui est bon pour nous, alors il est nécessaire de changer nos priorités.

Si vous ne vous traitez pas avec douceur, bienveillance, joie, poésie, amour ….. je ne vais pas vous dire que personne ne le fera.

Mais même si quelqu’un le fait, vous risquez de ne pas vous en apercevoir. Ca serait dommage !

S’arrêter, se poser et prendre soin de soi est parfois difficile pour les femmes (et les hommes d’ailleurs!) mais ça n’est jamais impossible. Il suffit de le décider et au début il peut même être nécessaire de la planifier.

Si vous commenciez tout de suite ?

Nathalie, le 29 septembre 2013
Coach, Rêv’elle Coaching

 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Solidarité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Journaliste: en quoi sa personnalité joue sur la façon dont nous recevons l’info?


Ou autrement dit: personnalité avant Journaliste?
Cette semaine, je me suis intéressée à l’actu que vous et moi voyons défiler sur nos écrans de télé, mais surtout, j’ai voulu regarder ce qui se passait derrière et m’intéresser à la personnalité, bien cadrée dans un petit ou grand format, qui a trouvé sa place au milieu de nombreux salons français.

Journal de 20H, « Before le Grand Journal », le Soir BFM, vous connaissez ces émissions et avez sans doute votre préférée, votre rituel du midi, du soir ou début de nuit. Toutes ont un point commun, nulle ne pourrait exister sans un journaliste, une personnalité là pour relayer, décrypter les faits et soulever les questions.

Mais ce sourire, cette permanente parfaite, ce noeud de cravate serré, impactent-ils l’actu, la façon dont vous percevez l’info ? Décodage par une femme pour vous Mesdames !

Pour mieux cerner vos attentes d’un journal télé, j’ai fait un saut sur les sites des chaînes et sur les réseaux sociaux. J’y ai trouvé ceci. Premier exemple, certains jeunes journalistes ont parfois été visés par quelques commentaires, leur reprochant de laisser transparaitre leurs opinions, politiques, ou sur des sujets d’actu à fort potentiel polémique. Les raisons ? Un sourire échappé, une tenue toujours parfaite et sans plis, propice aux préjugés… vous l’aurez compris, on ne laisse rien passer quand il s’agit d’une personnalité du petit écran, portant sur ses épaules une haute responsabilité, d’impartialité.

Et il y en a d’autres qui bien que considérées comme les « Stars de l’actu », déclenchent des réactions parfois amères sur les réseaux. On y lit d’ailleurs souvent des commentaires sur leur vie, leur attitude, toutes sortes de critiques peu constructives, et si peu de débats sur les sujets qui font la Une. Mais pourquoi tant de haine me direz-vous ?

Et une femme journaliste vous inspire-t-elle la même chose ? La sensibilité attribuée à la gente féminine peut-elle être mise au service de l’actualité pour en atténuer la violence ? Pour mieux faire comprendre des sujets complexes, l’approche d’une femme apporterait-elle un éclaircissement supplémentaire ? Serait-elle une sorte de faculté qui permettrait de mieux expliquer l’inexplicable ? En quelques mots, serait-elle devenue un outil de com ? De nombreuses femmes ont, en tous les cas, intégré ce milieu longtemps occupé par des hommes. Certaines d’entre elles se revendiquent toujours libres mais jamais assuré de garder leur poste, sujet de préoccupation aussi chez les hommes, à part qu’eux, ne l’avouent qu’à demi-mots.

On pourrait aussi parler de l’expérience. Certains sont passés par des écoles de journalisme, et d’autres, ont appris sur le terrain, et à force de combativité ont trouvé le fauteuil en cuir tant convoité qui leur revenait !

Est-ce que pour autant on s’offusque de voir un spécialiste du sport, traiter d’économie ou de politique au lendemain du mercato des chaînes télé ? Le journaliste arrive-t-il à se faire suffisamment transparent pour que l’attention se porte sur les faits qu’il relate et seulement les faits ? Il semble que oui, dans la plupart des cas, et si en plus, il vous est sympathique, alors le pari est gagné pour la chaîne.

Et la vie du journaliste après l’antenne, elle ressemble à quoi ? La notoriété, la starisation, on en a tous entendu parler. Est-ce que le sérieux d’une fonction comme celle d’un journaliste du 20H peut-être entaché par la personnalité de l’homme ou de la femme qui tient cette mission ? Imaginez un leader du 20H à la Une des magazines people, le ou la regarderiez-vous de la même façon à l’écran ?

Bien entendu, l’exemple a déjà été illustré par de nombreuses personnalités. Tous les étés, difficile de passer à côté des photos de plage de la blonde préférée des Français, ou de la maison secondaire du présentateur de l’année, mais voit-on souvent nos journalistes sur les dancefloors tropéziens, cravate au placard et cocktail à la main ?

J’ose imaginer que la vie ne s’arrête pas après le JT bien sûr, et votre perception ne s’arrêtera pas non plus aux commentaires « off ». Mais dès demain, vous pourrez toujours décaler votre regard des images qui défilent en arrière plan sur l’écran géant, simplement pour voir d’un autre oeil peut-être, celle ou celui qui vous les commente.

A vous les studios !

 

SABY, le 29 septembre 2013

https://twitter.com/sabinefavris

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Solidarité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Le plus beau compliment que j’ai reçu, c’est….. Et vous ?


La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. On rame un peu. On avance, on se démène et on a parfois à tort l’impression que personne ne se rend compte de qui vous êtes, de ce que vous faites. C’est pas grave, il faut vivre pour soi comme on dit, avancer, et savourer les jolis moments qui se présentent.

Pourtant, des fois, alors que vous ne vous vous y attendiez pas du tout, surgit à votre attention un compliment.

Quelque chose qui vous touche, vous booste et vous redonne le sourire pour la journée et plus encore!

J’ai essayé de me demander quels étaient les compliments que j’ai pu recevoir dans ma vie, il y en a quelques uns quand-même.

Il y a le genre de compliment qu’on est toutes amenées à entendre un jour ou l’autre:

- “tu es vraiment une chic fille”, compliment qui veut tout dire et rien dire. Cela m’a apporté quoi de l’être…

- “tu es jolie” vendant de ta meilleure amie, bah en terme de compliment, c’est un peu banal, elle ne va pas te dire “tu es moche comme un pou, ma pauvre! tu trouveras jamais un mec!”

- “vous êtes un bon élément, j’apprécie votre travail, Madame Truchmuche”: “cool, le compliment, ça me touche! mais question pépètes, c’est quand que vous pensez à la rallonge Cher Monsieur le Chef de service?”

- “tu es très courageuse” vous disent les amis quand vous êtes à bout! “Oui, OK les copains, mais que me proposez vous comme solution face aux soucis que je peux rencontrer?….”

Enfin, vous avez compris. Ce que je veux tenter de dire par là c’est que le compliment banal qui fait quand même du bien, on en reçoit quelques uns dans la vie, c’est sûr, mais ils ne sont pas essentiels à notre existence. Ils sont agréable à recevoir, et c’est chouette, ne crachons pas dessus. Mais, je suis sûre que chacune d’entre vous a en tête, un compliment, un seul qui lui réchauffe le cœur quand elle y pense.

Personnellement, moi à 41 ans, il y a un seul compliment qui m’a rempli le cœur de joie et que je n’oublierai jamais.

Ce compliment m’a été fait par un homme que j’ai fréquenté alors que j’élevais seule mes enfants depuis plusieurs années. Cet homme m’a dit plusieurs années après notre séparation car nous sommes restés amis un truc extraordinaire auquel je pense quand j’ai le blues. Et oui, Christine aussi peut avoir le blues.

Il ne m’a pas dit ” tu es jolie” ou “nos moments de tendresse étaient exquis” (si, si , ça il me l’a dit! lol), ou “tu cuisinais bien” (c’est sûr, je suis nulle!), il m’a simplement fait le compliment suivant qui reste à jamais gravé dans mon coeur:

“Christine, tu es une maman merveilleuse, tes enfants ont beaucoup de chance d’avoir une maman comme toi; Ne l’oublie jamais. C’est la première chose qui m’a séduit en toi en plus du reste”....

Et bien, vous voyez, ce compliment, c’est le plus beau de toute ma vie. Il y en aura jamais un plus beau.

Quoi de plus beau, de plus fort pour une femme, une mère que d’être reconnue comme une bonne maman. Quoi de plus extraordinaire que de réussir comme on peut, malgré les embûches à garder le cap et rester une maman d’amour pour ses enfants.

Quand je suis triste, je pense à ce joli compliment, et je souris instantanément…. Je remercie cette personne, cet homme qui s”il me lit se reconnaîtra.

Et vous?  Quel est le plus beau compliment que vous ayez reçu dans votre existence?

C’est peut-être le même?

Christine, le 28 septembre 2013 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Solidarité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Sauvez une vie, c’est possible: le don de moelle osseuse, parlons-en !


Aujourd’hui je vais parler d’un sujet assez méconnu. De plus, je pense que beaucoup trop peu de personnes s’en soucient, alors que cela peut sauver des vies ! Il s’agit du don de moelle osseuse.

Alors qu’est-ce que c’est que le don de moelle osseuse?

En France, plus de 2 000 personnes sont atteintes de maladies du sang comme la tristement célèbre leucémie par exemple. Il serait pourtant bien plus simple de les traiter si il y avait suffisamment de donneurs, d’autant plus que les profils génétiques compatibles sont rare.

Alors qui peut être donneur de moelle osseuse?

Toutes les personnes qui ont plus de 18 ans et moins de 51 ans.

Comment ça se passe le don de moelle osseuse?

Pour devenir donneur c’est très simple, il suffit de se rendre sur ce site http://www.dondemoelleosseuse.fr. Puis, il faut bien y réfléchir et prendre son temps. Si l’on s’estime prêt on se préinscrit. Par la suite, l’établissement de don le plus proche vous contactera, vous fera remplir un petit questionnaire à retourner soit par courrier soit par email. Puis, si votre profil correspond il vous recontacte pour prendre un rendez-vous dans un établissement français du sang (toujours celui le plus proche de chez vous). Vous remplissez encore un questionnaire (et oui ça en fait des questionnaires). Enfin, vous faites une prise de sang pour établir votre carte d’identité biologique. Et en gros c’est tout.

Par la suite votre sang est analysé, si on voit qu’il y a une correspondance avec quelqu’un sur la planète (oui on ne s’arrête pas à la France voyons), on refait un second test puis un troisième de plus en plus précis pour être sûr de la compatibilité. Si vous correspondez les choses vont alors devenir sérieuses. Vous devrez passer au tribunal de grande instance (et après impossible de faire marche arrière) pour signer un joli papier vous informant que vous faites un don anonyme que vous ne devez pas rechercher le malade, que vous êtes consentent et que le don est gratuit.

Par la suite comment ça se passe ?

De votre côté, deux possibilités :

1. Vous prenez des médicaments pour activer votre production de cellule souche et de moelle osseuse et vous faites une LONGUE prise de sang (on récupère les cellules souches et on vous réinjecte le sang comme pour le plasma par exemple).

2. Le prélèvement par ponction, il s’effectue sous anesthésie générale et nécessite 48h d’opérations, il est sans risque, non vous ne vous retrouverez pas paralysé et il se fait en fonction de votre poids et celui du donneur, on prélève seulement ce qu’il faut.

Par la suite vous êtes suivi pour être sûr que tout va bien et voilà vous pouvez repartir vivre votre vie. Bien entendu vous ne dépensez pas un centime et si vous avez des frais tout est remboursé par l’établissement du don.

En ce qui concerne le malade qui reçoit le don de moelle osseuse :

Lorsqu’il apprend qu’il y a une personne compatible et que tous les papiers administratifs sont fait, il part au bloc et on lui enlève toutes ses cellules souches, toute sa moelle osseuse et on met la vôtre à la place (en gros). Ce qui permet de le guérir et de sauver une vie.

Alors relativisons les choses, si vous remplissez demain un questionnaire de préinscription et même si vous allez jusqu’à la première prise de sang, il se peut que ça s’arrête là pour vous. Qu’il n’y a jamais un malade compatible, mais vous serez inscrit et c’est l’essentiel. Puis si on trouve un malade compatible, vous avez jusqu’à l’étape du tribunal pour changer d’avis (c’est-à-dire un à trois mois). Rien ne vous y oblige mais qu’est-ce que 48 h d’hospitalisation (au pire) ou 4h de don de sang… C’est un petit geste qui peut sauver des vies…

Aline, Le Monde de Lilyade, le 27 septembre 2013

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Solidarité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Tika Soomak: Elégance et Mode grande taille!


J’ai craqué pour le site Tika-Soomak, et je crois que cette trouvaille devrait plaire à beaucoup d’entre vous! Tika-Soomak.fr offre à la femme moderne qui s’habille à partir de la taille 42 une nouvelle mode élégante et audacieuse détachée de l’image d’une mode pour “les rondes”. Enfin une mode grande taille avec le mot mode digne de ce nom!

J’ai eu un coup de cœur pour cette ligne de mode grande taille qui commence à se faire connaître et apprécier, et aussi pour la sympathie, l’humilité et l’énergie déployée par Emmanuelle, fondatrice du site.

Toute femme quelque soit sa taille de vêtement saura apprécier cette nouvelle ligne de prêt à porter.

L’ergonomie du site est centrée autour dune image de marque moyen-haut de gamme, la cliente prend plaisir à parcourir le site où elle découvre les look books des collections Tika Soomak, des photos et des textes présentant agréablement les produits et un espace créateur offrant une gamme de produits adaptés aux envies des femmes.

Tous les détails sont travaillés afin de donner à la femme l’envie de s’offrir pour sa garde robe une pièce de qualité. C’est ce qui m’a beaucoup plus. La mode grande taille s’éveille enfin. Finie cette exclusivité des tenues travaillées, bien coupées uniquement pour les tailles 38 ou 40!

Lorsque j’ai interrogé Emmanuelle sur Tika-Soomak, voici ce qu’elle m’en a dit:

“Bordelaise d’origine et juriste de formation la vie m’a conduite à Paris où j’y ai entamée ma carrière professionnelle en tant que juriste chez un fabricant de prêt à porter, j’y ai attrapé le virus du textile et j’ai évolué dans ce secteur où j’ai occupé dans différentes structures des postes de chef de production.

J’ai noter tout au long de ces années l’apparition d’une véritable demande de la part des femmes pour des tailles supérieures au 42, cette demande s’est heurtée à une grande réticence de la part des fabricants et des marques.

Je me suis alors intéressée au marché de la grande taille et j’ai constaté qu’il s’adressait plutôt aux femmes seniors et ne posait pas de véritable regard valorisant sur la femme moderne s’habillant au delà de la taille 42 en attente d’une mode “à la mode”….

J’ai donc décider de créer Tika Soomak (fleur merveilleuse en quetchua), avec elle je veux poser un autre regard sur la femme en lui permettant d’exprimer sa singularité avec élégance grâce à une ligne de vêtement qui pourra l’accompagner tout au long de sa journée : au bureau, à la maison , en sortie avec ses copines ou en tête à tête avec son homme…..

Nous avons avec mon compagnon pris le parti de créer une boutique de vente en ligne pour répondre aux attentes de cette femme moderne qui ne peut flâner en boutique ou bien qui n’y trouve pas ce qu’elle souhaite et qui donc a du mal à constituer sa garde robe.”

Emmanuelle propose d’offrir à toutes les clientes venant de Femmes et Compagnie une réduction de 10% valable jusqu’à fin octobre avec le code : femmes et compagnie.
Profitez-en! 

Les 3 expressions « à la con » sur les hommes et les femmes qui m’énervent !


Vous avez tous entendu des expressions toutes faites, des dictons que l’on vous sort à la moindre occasion histoire de parler, de vous remonter le moral et qui vous hérissent les poils sur les bras, tellement elles sont dénuées de fondement ! Voici  trois expressions à la con concernant les hommes et les femmes qui m’énervent !!!

Une des expressions à la con no.1 sur le podium : Un de perdu, dix de retrouvés

Je situe le contexte : vous venez de vous faire larguer, vous êtes en larmes, effondrée, vous aviez tout misé sur cette relation, vous croyiez enfin que c’était le bon, et là ! la rupture. Vous ne vous y attendiez pas du tout ! Cela vous tombe dessus comme ça ! Et puis, vos amis ne trouvent pas mieux de vous dire pour tenter de vous consoler « un de perdu, dix de retrouvés ! » Quelle connerie !
Cela vous est déjà arrivé vous d’avoir 10 prétendants derrière la porte qui vous attendent ?
Moi, jamais !

Une des expressions à la con no.2 sur le podium : Femme qui rit à moitié dans ton lit

Ah bon ? Bah alors ! Moi, je me marre comme une tordue tous les jours avec mes collègues hommes, et faut voir comment ! Tous les sujets sont bons à midi au restaurant d’entreprise pour rire à s’en tordre le ventre !
Et pourtant, je vous jure, il y en aucun que j’ai envie de mettre dans mon lit !
Pourtant, Dieu sait si on rigole, et Dieu sait si on est nombreux à déjeuner ensemble et à bien se fendre la poire ensemble, mais je vous rassure, mais alors vraiment, je ne m’imagine avec aucun d’entre eux sous la couette ! qu’on se le dise ! ça, c’est vraiment une expression à la con !

Une des expressions à la con no.3 sur le podium : c’est dans les vieilles marmittes qu’on fait les meilleures soupes…

Non, mais une seule seconde, que celui (ou celle)qui prononce cette phrase réfléchisse un peu à la teneur de ces propos ! Sérieusement, entre vous et moi, pensez-vous vraiment que les « vieux » sont les meilleurs coups ! C’est forcément un homme quadra, ou quinqua en pleine crise qui peut vous sortir une phrase pareille, non ? Une « vieille casserole » est forcément fatigué plus vite, bien souvent casanier, ne veut pas sortir, bien souvent aussi limité dans son originalité, et j’en passe !
Pourquoi le phénomène cougar se développe à votre avis ? Ce phénomène est bien l’antithèse de cette expression à la con, non ?
Bon, je vous rassure,  je ne suis pas cougar, mais quand même, je ne suis pas attirée par les « vieilles casseroles » !!!

Il y en a pleins d’autres d’expressions « à la con » comme on dit ! Je ne pouvais pas toutes les lister !
Et si vous preniez le relais ?

Christine, le 24 septembre 2013

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
Solidarité
J’aime ça
En bref
Page Home

Désir : c’est quoi les tue-l’amour rédhibitoires pour vous?


On a beau aimer son Chéri d’amour, le trouver beau, sexy, et patati, et patata, pourtant des fois ces chers Messieurs oublient que le désir est capricieux. Autant, l’envie de galipettes peut naître de façon impromptue, violente quand les petits sont couchés ou chez leur grand-mère, autant il en faut peu pour que le désir s’éteigne aussi vite qu’il est survenu à cause de tue-l amour pour le coup rédhibitoires !

Et puis, pour les « coups » d’un soir (excusez l’expression, mais cela existe aussi chez les femmes), ces Messieurs ont qu’à bien se tenir parce que certains comportements surprenants, déroutant, peuvent casser net un désir fou et « foutre en l’air » un moment qui s’annonçait plutôt bon… Messieurs, gare aux tue-l amour ! Vous avez ramé toute la soirée pour ramener une nana chez vous, et un faux pas peut venir tout gâcher…

Allez, pour rigoler un peu, je tente de lister ces tue-l amour masculins qui gâchent tout ! Je commence, vous continuez ?

-          Monsieur garde au lit nu comme u n ver ses chaussettes qu’il a porté toute la journée…

-          Monsieur a chaud, très chaud, et même s’il est prouvé que la sueur provoquerait chez la femme de façon inconsciente un certain désir, il y a quand-même des limites…

-          Monsieur réclame un câlin vautré sur le canapé en pantoufles avec la main qui se « gratouille » allègrement les bijoux de famille….

-          Monsieur « s’oublie » et s’octroie un « pêt » vraiment malvenu qui en plus le fait bien rire ! (pas nous !) Alors là, au secours, mais désolée, comme tue-l amour, on ne fait pas mieux !

-          Monsieur a eu la bonne idée ce jour là d’enfiler son slip d’une autre époque tout rapé et déchiré…

-          Monsieur pendant l’amour vous dit que vous êtes toujours aussi belle malgré les quelques petites rondeurs prises ces derniers temps, qu’il vous en aime autant (c’est bon, celle-là, tu pouvais te la garder !)

-          Monsieur vous dit de faire vite, que la pub va bientôt finir et que le match va reprendre…

-          Monsieur qui a bien « reçu », complètement imbibé par les verres de rosés et de « digeos » descendus avec les potes sur la terrasse et qui vous tourne autour comme une guêpe autour d’un pot de confiture, puis vous met la main aux fesses en vous embrassant baveusement dans le cou avec une haleine imbibée d’alcool. Au secours, ça c’est vraiment un tue-l amour ! ça nous dégoutte !!!

-          Monsieur voit une belle nana à la télé, vraiment « bonne » comme ils disent entre gars, et se met à vous caresser subjectivement…. Euh, c’est bon quoi ! C’est elle qui te fait de l’effet, pas moi !

-          Monsieur avec qui vous allez faire votre premier câlin ensemble, d’ordinaire courtois, classe, qui soudain se métamorphose en charretier et se met à vous parler grossièrement, et qui croyant vous faire plaisir et vous exciter se met à vous traiter de « grosse chienne »… (il est taré ce type !!!)

-          Monsieur, qui n’est pas encore votre régulier chez qui vous arrivez pour un moment câlin, qui vous ouvre la porte de chez lui, et là vous découvrez un appart dégu’ de chez dégu’, et une chambre à coucher jonché de linge sale… (barrez-vous….)

-          Monsieur que vous connaissez depuis pas très longtemps et avec qui vous avez envie de vous offrir une partie de jambes en l’air un peu excitée car il vous a “chauffée” toute la soirée et qui met deux heures à enfiler son préservatif…et n’y parvient pas!

-          Monsieur avec qui vous allez faire l’amour pour la première fois qui se déshabille et vous découvrez sous la chemise un Marcel type DAMART d’un autre siècle….

-          Et enfin je garde la meilleure pour la fin, et là, vous allez me maudire, me trouver trop sévère, et peut-être pire… on arrive au moment crucial, Monsieur a franchi la porte du plaisir, il rentre et sort dans le jardin du bonheur, sauf que vous, bah vous ne sentez rien….la clef n’est pas assez grosse, ou mal introduite, enfin bref, je ne vous fais pas de dessin, le tue-l amour par excellence… (Au secours, les filles, ne me lynchez pas ! pour une fois que je me lâche et que je parle de choses légères sans tabou !!!)

Maintenant, à vous les filles !!!!!
Dites nous quels sont les tue-l’amour rédhibitoires pour vous!
Faites nous rire! On est là un peu pour ça! 

Christine, le 23 septembre 2013

 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Porter un autre regard sur le regard des autres…


Ne craignez plus le regard des autres, considérez-le !
Il arrive souvent que l’image que vous avez de vous –même diffère complètement de l’image que les autres ont de vous, au sens figuré comme au sens réel. C’est la différence entre l’image que l’on a soi-même subjective, construite par notre histoire, notre vécu et le regard des autres qui lui est neutre.

Vous vous voyez énorme, et votre entourage ne cesse de vous dire que c’est une idée fixe et que vous être tout à fait normale.

Vous détestez une photo que tout le monde trouve magnifique. Une fois de plus le regard des autres porté sur vous est différent et dans l’erreur.

Quand un client étranger appelle au bureau, vous parlez soudainement tout bas, ayant l’impression que votre anglais est si médiocre que vous avez peur des moqueries de vos collègues. Erreur, votre anglais est tout à fait convenable, la preuve, souvent certains collègues viennent vous demander de les aider à traduire un rapport. Le regard des autres sur vos compétences est donc bien plus valorisant que le vôtre.

Tout cela ramène à l’estime de soi,  à l’image que l’on a de soi.
Souvent, celle-ci est entachée par un manque de confiance en soi. On s’imagine être toujours moins bien, pas assez compétente, trop grosse, pas assez ceci, trop cela, et en fait notre jugement est complètement objectif. Apprenons à faire confiance au regard des autres, et non à avoir peur du regard des autres.

Comment changer l’image que l’on a de soi et faire confiance au regard des autres ?

Je crois que l’estime de soi est quelque chose qui se travaille vraiment. Faites confiance, cessez de vous entêter à n’écouter que vous et votre jugement sur vous-même. C’est usant pour votre entourage. Apprenez à ne pas craindre le regard des autres, mais à vous en servir.  Personne ne peut faire ce travail à votre place. Dites le vous bien.

Je ne dis pas que le regard des autres, voire le jugement des autres est toujours flatteur à notre égard, c’est certain. Il arrive que les jugements critiques à notre égard soient justifiés, mais parfois ils sont infondés et motivés par la jalousie, l’envie. Ils nous blessent, mais si vous êtes un peu psychologue et que vous observez de qui ils viennent, vous comprendrez vite qu’ils sont sans intérêt;

Apprenez à vous aimer, apprenez à vous faire confiance. Si des personnes en qui vous avez confiance vous assurent que vous avez été parfaite pendant une intervention, que vous êtes tout simplement très jolie, acceptez-le ! Le regard des autres, de vos proches, de ceux qui ont de l’affection pour vous compte. Respectez-le. Auquel cas, sinon, vous risquez de lasser votre entourage en remettant sans cesse en question leur avis. S’ils vous aiment, les avis qu’ils émettent sur votre personne sont forcément à prendre en considération, OK ?

Donc, si votre meilleure amie vous dit « mais non, ma belle, tu n’es pas ridée, tu es vraiment belle pour tes 45 printemps » entendez-le ! et cessez vos jérémiades !

Si votre collègue vous dit, ton intervention durant la réunion était parfaite, croyez-le et trouvez-y de la motivation pour la prochaine réunion.

En résumé, listez tous les compliments que les gens proches de vous vous font sur votre personnalité, vos compétences, votre image, et faites leur confiance. Ne revenez-plus sur ces points c’est ennuyeux à force. Écoutez-les et servez-vous en pour reprendre confiance en vous. Le regard des autres n’est pas forcément négatif !

 

Christine, le 22 septembre 2013

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Pourquoi les hommes mentent à leur compagne, et quand?


De récentes études révèlent que les hommes mentent trois fois par jour contre deux fois par jour pour les femmes. Alors rassurez, vous pas des gros mensonges, mais quand même 1092 mensonges par an, contre 728 mensonges pour les femmes. Pourquoi les hommes mentent selon vous et quels sont les principaux mensonges?

Mensonges concernant leur emploi du temps: pourquoi les hommes mentent?

Il semblerait que leurs premiers mensonges concernent les horaires de travail et leur emploi du temps !Je vous vois déjà venir : non, non, ils ne mentent pas pour aller voir forcément une nana !
Ils mentent sur  l’heure à laquelle ils sont sortis du bureau par exemple parce qu’ils n’osent pas nous dire qu’ils sont allés passés un moment entre amis, un moment qui a duré!
Ils mentent aussi le midi en prétextant des repas d’affaires qui en fait sont des déjeuners au restos entre potes ! Pourquoi ? Je ne sais pas ! Nous croient-ils pas capables d’entendre qu’ils ont besoin de voir leurs potes ? Quelle étrange idée !

Mensonges sous la forme de compliments pour ne pas avoir d’histoires…ou ne pas blesser !

Parfois, l’homme mentirait, pour séduire en félicitant sa compagne pour des choses qui ne sont pas vraiment formidables, ou alors pour ne pas avoir d’histoires, ou plutôt avoir la paix, en lui disant « mais oui, ta robe est magnifique !!! » alors qu’il s’en fiche un peu ou qu’il ne la trouve pas vraiment chouette, mais qu’il redoute la prise de tête.

L’homme ment aussi hélas sur les qualités amoureuses de sa partenaire. C’est plus dommage car dire les choses en terme de sexualité est vraiment bénéfique. Il arrive que l’homme dise à sa compagne qu’elle est la meilleure « amante », alors qu’au fond, il n’est pas vraiment satisfait de sa vie intime. Il a peur de blesser sa compagne.  Navrant quant on connait l’importance du sexe dans le couple.

Mensonges en cas de grosse flemme…

L’homme ment aussi quand il n’a pas effectué une tâche ménagère que sa compagne lui avait demandé d’accomplir ! Pour éviter les conflits, il va trouver mille excuses toutes plus abracadabrantes les unes que les autres :

-          N’a pas pu passer l’aspirateur parce que panne de courant

-          N’a pas pu fait la vaisselle parce qu’il n’a pas trouvé le produit de lavage

-          N’a pas pu sortir la poubelle parce que le bébé a pleuré tout le temps de votre absence, etc….

Mensonges en cas d’oubli impardonnable de dates particulièrement importantes pour sa compagne !

L’homme ment aussi s’il est pris en faute d’oubli d’anniversaire, ou de Saint-Valentin !!!! Alors là, incapable d’avouer son malheureux oubli, sa négligence, il va trouver tout un tas de prétextes bidons : carte bleue qui ne fonctionnait plus, réunion qui n’en finissait plus, fleuriste fermé ce soir là comme par hasard, et j’en passe….

Alors, finalement pourquoi les hommes mentent à leur compagne ?

En fait, les hommes mentiraient pour préserver leur égo. Soit pour se mettre en avant, soit pour camoufler quelque chose.  Mentir pour se mettre en valeur est fréquent chez l’homme.
Pour le sexe fort, l’échec est difficile à accepter. La société depuis toujours véhicule l’image d’un homme fort qui a pour rôle de protéger et subvenir aux besoins de sa famille. C’est pour cela que la perte d’emploi du chef de famille est si mal vécue.
En gros, l’homme ment le plus souvent pour ne pas décevoir sa compagne. L’image qu’il veut donner de lui ne doit selon lui pas être entachée par des quelconques négligences, oublis, échecs. Il croit que sa compagne l’en admirera moins. Il se trompe bien sûr !

Car nous les mensonges, on les renifle à 10  km à la ronde !
Il faut qu’ils arrivent à comprendre nos gars que c’est justement le mensonge qui nous exaspère, et les fait baisser dans notre estime ! Qu’ils se mettent dans la tête que faute avouée est à demi pardonnée !!!

Bon allez, avant de clôre le sujet, nous non plus nous ne sommes pas toutes blanches.
Nous, les femmes, on ment pour d’autres motifs. Nos plus gros mensonges concernent les achats impulsifs qu’on va chercher à camoufler, les crises des shopping aigües qui nous poussent à dépenser des petites fortunes et nous mettent dans le rouge. On ment en fait parce qu’on se sent coupable et que l’on a honte d’avoir cédé à la tentation une fois de plus !
N’avez-vous jamais dit à votre compagnon alors qu’il vous questionnait sur une tenue qui lui semblait nouvelle « mais, non ! cela fait longtemps que je l’ai ! Je ne la mets pas souvent ! », alors qu’en fait, vous l’avez achetée il y a deux jours !!!…..
Ne cherchez pas ! Nous sommes toutes les mêmes !  Mais ça, chuut!!! les hommes ne le savent pas qu’on ment souvent aussi !

Christine, le 19 septembre 2013

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

Les hommes copient les femmes: les blogs pour hommes fleurissent


De vrais petits cachottiers ces hommes ! On savait que les femmes adoraient les magazines féminins, mais ce que l’on soupçonnait un peu moins, c’est que les blogs pour hommes étaient de plus en plus nombreux. S’ils se développent, c’est qu’il y a la demande en face, n’est-ce pas?

C’est drôle, je n’imaginais pas le sexe fort en train de consulter entre midi et deux, ou le soir devant la télé des blogs pour homme!!! Je croyais que surfer sur des magazines en ligne était plus une affaire de femmes.

En faisant des recherches sur les blogs pour hommes, j’en ai trouvé un intitulé http://www.success-man.fr/ dont le slogan est « réussir sa vie, réussir sa carrière » (ni plus ni moins!!!…).

Je me suis amusée à regarder les titres des articles présent sur ce blog, et voilà ce que j’y ai trouvé :

-          Comment voir si une femme est intéressée ?

-          Acheter une jolie robe pour votre petite amie

-          L’humilité, la clef de la séduction

-          La chemise fantaisie idéale pour un rendez-vous galant

-          Les dix règles pour éviter les fautes de goût

-          Comment bien choisir une chemise ?

-          Etc….

Vous conviendrez que finalement les hommes ont les mêmes centres d’intérêt que nous : séduction, recherche de l’amour, mode, look et qu’ils recherchent sur ces blogs pour hommes des conseils, des astuces.

Doit-on comprendre que Messieurs ne sont pas si sûrs d’eux qu’ils en ont l’air ?….. (bon allez, j’extrapole !)
Bah oui, s’ils ont besoin d’aller sur des blogs pour hommes pour consulter ce genre de conseils-là, c’est bien qu’ils se questionnent…. (tiens, ça pour le coup, c’est un bonne nouvelle, j’avais parfois l’impression que le sexe fort ne se remettait pas souvent en cause)

Par contre, je remarque que les articles de psycho sont quasi absents de ce site masculin et de la plupart des blogs pour hommes en général. (Enfin, entre nous soit dit, ça, on le savait déjà que ce n’était pas vraiment leur truc à nos hommes la psychologie !)

Je constate par contre qu’il y a de nombreux conseils concernant l’attitude à avoir dans le monde du travail pour réussir sa vie professionnelle. Ah ce fameux cliché qui persiste! L’homme doit être fort, avoir un bon travail!

J’ai cherché à savoir si c’était un homme qui était à la tête du site. Je n’ai pas trouvé. Mais je pense que oui d’après le ton employé.

Cela m’a amenée à me faire la réflexion que finalement pour savoir ce que pensent les hommes, on ferait mieux, nous les nanas d’aller faire un tour sur les blogs pour hommes ! On verrait un peu les conseils qui leur sont donnés. Cela nous aiderait à comprendre la gente masculine plutôt que de chercher les solutions dans nos magazines féminins ! Finalement, cela reviendrait à la même chose que quand eux lisent en douce nos COSMO ou BIBA !!! Une façon de mieux les comprendre nos cher chéris!

 

Christine,  le 18 septembre 2013

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home