Archives mensuelles: décembre2013

2014 : ne prenez pas de bonnes résolutions. Donnez-vous des objectifs


« Je ne tiens jamais mes bonnes résolutions »

Ne vous cachez pas. Vous êtes de celles qui, comme moi, disent tous les 1er Janvier qu’elles ne prendront pas de bonnes résolutions, « ça sert à rien, j’les tiens jamais ». Et vous avez raison. C’est le 1er jour d’une nouvelle année, on est tout feu tout flamme, on pense qu’on peut gravir l’Everest pieds nus. Mais en fait, l’Everest, ce sont les 364 jours qui suivent. Que celle qui n’a jamais acheté un abonnement à la piscine ou à la salle de sport pour décrocher au bout de la troisième séance me contredise.

Cette année, vous allez vous y prendre autrement.

Donnez-vous un objectif concret et non pas juste des bonnes résolutions histoire de….

Malgré toutes vos bonnes résolutions jamais tenues, vous avez la volonté de vous améliorer cette année, dans un domaine ou plusieurs ?

Ne dites plus « cette année je lis plus », notez « Objectif 20 livres lus à la fin de l’année ».
Ne dites plus « cette année je me mets au sport », notez « abdos apparents dans un an ».

Ne dites plus « cette année je maigris », dites « taille 38 dans 8 mois »

NOTEZ TOUT ! Affichez ! Cochez ! L’objectif est de tout cocher !
Donnez-vous des objectifs réalistes. Le but est de retrouver confiance en soi, pas d’échouer encore. Mais donnez-vous en réellement les moyens ! Les lamentations et les excuses sont contre-productives. On ne parle pas ici de bonnes résolutions, on parle d’objectifs que l’on désire vraiment atteindre, atteignables, et pour lesquels on va mettre tout en oeuvre pour y parvenir. Nuance!

Ce que cela va changer de déterminer des objectifs concrets et non pas juste de faire une liste de bonnes résolutions illusoires

Cela va changer que vous saurez où vous allez, pourquoi vous faites tous ces efforts. On est toujours plus prompt à se donner du mal dans la perspective d’une récompense ! L’humain fonctionne ainsi…

Skyforged, le 31 décembre 2013
Elisabeth, blogueuse DIY et trucs qui brillent.

La revente des cadeaux de Noël, vous en pensez quoi ?


Noël est passé et le Père Noël a déposé ses présents préparés avec amour.
Pourtant, malgré tout l’amour qu’il a mis dans la préparation de ses cadeaux, parfois, il arrive qu’il se soit trompé pensant faire plaisir. Il a soit amené deux fois le même présent, soit certains n’apprécieront pas le cadeau  offert…..et le mettront en ligne sur un site de revente des cadeaux !

Les sites avec possibilité de revente de cadeaux de Noël sont très nombreux sur la toile, et ne manquent pas de faire de la publicité en ce sens.
Personnellement, peut-être un peu vieux-jeu, cela me choque. Je ne me vois pas revendre un cadeau.Je ne voudrais pas paraître rabat-joie, mais il y a me semble-t-il quelque chose d’immoral dans la démarche. Comme un manque de respect pour celui qui m’a fait le cadeau.

Alors, OK! Le vase couleur kaki que ma belle sœur a pu m’offrir ne me plait pas vraiment et ne va pas du tout avec mon intérieur. OK, votre fille adolescente a reçu de la part de sa tante une doudoune d’une autre époque. Ok, votre garçon a peut être reçu un petit tractopelle miniature alors qu’il est le pro des jeux vidéo sur sa PS2….
OK, OK! on compatit!
Mais, est ce que cela justifie la revente des cadeaux de Noel? Je m’interroge.

Comme je pense qu’il n’y a que les c…s qui ne changent pas d’avis, je voudrais connaître votre opinion sur ce geste à première vue immoral que peut sembler la revente des cadeaux de Noel.
Vous en pensez quoi ? Vous l’avez déjà fait ? Etes-vous d’accord pour que vos enfants le fassent ?

Une activité à partager avec votre petit dernier: les bébés nageurs…


Vous cherchez une activité à partager avec votre bébé?
J’en ai trouvé une pour les nombreuses jeunes mamans qui nous suivent.
L’activité BEBES NAGEURS est une activité d’éveil exceptionnelle. Elle présente également l’avantage d’être utile à la sécurité future de votre enfant aux abords de l’eau. 

Pour trouver des conseils, des infos pratiques et les piscines bébés nageurs près de chez vous, j’ai découvert le site monbebenageur.fr

Donnons la parole à Sarah:

les Bébés nageurs, c’est quoi ?

L’activité bébés nageurs est une activité d’éveil exceptionnelle. C’est un moment privilégié avec son enfant où le lien de confiance se construit dans un environnement de joie, de jeux et de bonne humeur.

Cette activité présente également l’avantage d’être utile à la sécurité future de votre enfant aux abords de l’eau. Elle prévient indéniablement le risque de noyade du jeune enfant.


Et puis, finalement, il y a très peu d’activités à partager avec un tout jeune bébé…!

 

Pourquoi ce projet?

Maman de 2 ex-bébés nageurs, maintenant grands nageurs, je suis passionnée du milieu aquatique depuis l’enfance (voile, plongée sous marine, natation). Je m’intéresse également beaucoup à tout ce qui touche à l’enfance.

Je suis une maman, une épouse, mais je travaille également sur un projet de création d’entreprise, autour du thème de la sécurité aquatique…. un projet qui me tient vraiment à cœur.

Dans le même temps, afin d’œuvrer de façon globale pour diminuer le risque de noyade du jeune enfant, je souhaite promouvoir l’apprentissage de la natation dès le plus jeune âge. J’ai donc créé ce site internet dédié à l’activité bébés nageurs.

Vous y trouverez entre autres:

    – Des conseils et toutes les informations pratiques liées à cette activité bébés nageurs

    – une carte de recherche de centres bébés nageurs par adresse, afin de permettre aux parents de trouver un centre près de chez vous

    – la possibilité de commenter ces centres afin d’aiguiller d’autres parents dans leur choix







Où en suis-je?

Le travail de référencement des piscines a été un travail colossal….J’ai pu lister plus de 400 piscines proposant l’activité bébés nageurs. 


Depuis la mise en ligne de mon site le 12 octobre 2013, j’ai reçu beaucoup de commentaires, emails ou messages Facebook enthousiastes et encourageants…Cela m’a bien sûr touchée. 


J’ai également reçu des propositions de partenariats de personnes souhaitant œuvrer dans le même sens que moi, pour promouvoir l’apprentissage de la natation dès le plus jeune âge et diminuer le risque de noyade. Ainsi, un maître nageur-sauveteur participe à la rédaction de mes articles.


C’est vrai c’est beaucoup de travail. D’autant plus que ce site n’est qu’une annexe de mon projet principal…qui sera révélé je l’espère début 2014! Le plus dur est de concilier avec les enfants…C’est en même temps une expérience très enrichissante. Je remercie sincèrement tout ceux qui m’apportent leur soutient précieux!!!

Pourquoi votre aide peut-être précieuse?

Maintenant que ce site est né, J’ai besoin de le faire connaître.

J’ai aussi besoin de parents pour le faire grandir: Je souhaite que l’on m’indique des piscines bébé nageur à ajouter à mon site, mais aussi que les parents viennent commenter les piscines qu’ils connaissent afin de partager leur expérience avec d’autres parents.


J’ai également besoin de vos questions, de vos suggestions… C’est grâce à vous que je pourrais faire vivre ce site, et c’est ensemble que nous créerons un site de qualité!

Pour plus d’infos:
http://monbebenageur.fr/
https://www.facebook.com/MonBebeNageur

Des paroles et des actes…. rarement les deux en même temps!


Dans la vie, il y a ceux qui jugent et ceux qui agissent.
Tout comme, il y a des paroles et des actes concrets. Les articles que j’écris me sont toujours inspirés par mon expérience, par mon observation de ce qui se passe autour de moi.

Ce week-end, j’ai pu constater une fois de plus qu’il y a des paroles et des actes. Rares sont hélas ceux qui parlent et agissent. Ceux qui agissent sont généralement ceux qui ne parlent pas… A méditer.

Vendredi soir, j’apprends qu’une amie proche se retrouve “à la rue” avec ses deux ados, et enceinte du troisième de surcroît, lâchement mise à la porte par son compagnon.
Bouleversée, je poste sur ma page facebook perso une annonce pour tenter de récupérer un maximum d’affaires pour cette maman qui n’a PLUS RIEN. Je propose même de passer faire une tournée en camion pour récupérer les dons.

Je reçois aussitôt des commentaires, des « ô Mon Dieu », tout comme mon amie en a reçus par texto depuis quelques semaines. Je me dis, c’est super, la solidarité est là et va fonctionner.
Le week-end s’est écoulé. Chacun a été pris par sa vie, par ses préparatifs de Noel, et tout le monde a sans le faire exprès……oublié… Triste constatation !
Je n’en veux à personne, vraiment, mais cela me rend bien triste.
Il faut donc bien se rendre à l’évidence qu’il y a bel et bien des paroles et des actes !

Mon amie a peint ce week-end seule enceinte de 5 mois son appartement trouvé en catastrophe vendredi par les services sociaux. J’ai halluciné ce soir quand je suis arrivée chez elle pour lui apporter tout ce que j’ai pu trouver chez moi qui pourrait lui servir, et que je l’ai vue seule avec son ventre rond et son appart fraichement peint SEULE ! Pas d’électricité, nous avons déballé les « maigres bricoles » que je lui ai apportées à la lampe torche ! Elle était très digne, ne s’est à aucun moment plainte. J’étais plus en colère et révoltée contre l’égoïsme commun qu’elle. Elle accepte son triste sort sans rien attendre de personne, et cette force qu’elle dégageait m’a émue au plus haut point.

Mon Dieu ! Mais que se passe t-il ?
Sommes-nous tombés si bas dans notre société au point de laisser une femme enceinte  seule repeindre son appartement ? au point de ne pas pouvoir réunir quelques meubles, un peu de vaisselle ?
Où étaient donc tous ceux qui étaient stupéfaits par ce qui lui arrivait ?
On en revient toujours au mêmes : des paroles et des actes ! Rarement les deux !

Face à toutes les catastrophes naturelles, les guerres, les famines, tout le monde s’insurge, semble choqué, outré, mais qui agit concrètement? Qui ouvre son porte-monnaie? Qui se bouge?
Exprimer son désarroi ne suffit pas à aider celui qui a besoin que tu lui tendes la main.

Je suis triste !
A la veille de Noel, j’ose espérer que les gens vont ouvrir leur cœur et enfin associer les paroles et les actes….

Sur son 31…


Qui de vous, mesdames n’a pas un jour flashé sur une robe, certaine d’être sur votre 31, mais au moment de se regarder dans le miroir, au grand dam…rien ne va plus ?!!!

S’habiller c’est une question de feeling, de passion mais il y néanmoins quelques règles à respecter si l’on souhaite se montrer sous son meilleur jour, sur son 31 comme on dit familièrement.

C’est toujours un casse tête de choisir sa tenue pour les fêtes, certes il y a la mode, mais il y a surtout nos goûts, notre morphologie, nos atouts et nos complexes à prendre en compte dans le choix de notre tenue. Compliqué ?…Pas de panique…

Le style qui nous correspond s’est avant tout un vêtement dans lequel on se sent bien, qui est en corrélation avec nos envies et en accord avec le message que l’on souhaite faire passer mais il doit également mettre en valeur nos atouts et camoufler nos complexes.

Que vous souhaitiez pour les fêtes de fin d’année être romantique, moderne, flamboyante… que votre morphologie soit en sablier, rectangle, pyramide… que vous n’aimiez pas vos bras, votre ventre, que vous vous trouviez trop petite ou trop ronde…ou que vous adoriez vos jambes et votre décolleté…votre tenue devra être choisie méticuleusement en fonction de vos objectifs stylistique et morphologiques.

Question style : On connait ses classiques, la petite robe noire est intemporelle, élégante et d’un bel effet. C’est une des tenues les plus faciles pour être sur son 31. Égayée avec des accessoires colorés ou pailletés elle composera un look plus affûté.

Si vous souhaitez marquer les esprits, assemblez votre tenue en fonction de vos caractéristiques naturelles ; optez pour cette robe qui vous correspond à 200%. Votre allure rimera avec audace, vous vous sentirez VOUS ; c’est ça le must de l’élégance !!!

Quelle que soit la tenue que vous aurez choisie, l’important c’est de l’assumer et de vous assumer! Finalement, être sur son 31, ce n’est pas si difficile.

Un dernier petit coup d’œil dans le miroir…et la magie opère !!!

Noémie PILATTE, le 20 décembre 2013
Conseil en Communication par l’Image de Soi
contact@oz-agence.com - 06.23.81.96.91
www.oz-agence.com

RER, seras-tu à l’heure? : la France et ses grèves des transports….


Ça bouge dans le transport ces derniers temps, c’est l’impression que l’actualité nous donne. Et pourtant, les mouvements sont paradoxaux. La SNCF fait parler d’elle avec ces grèves des transports, quelques temps après les contrôleurs aériens, quand Paris et Barcelone se rejoignent en TGV en moins de 6H.

Une fois de plus, les débats sur les grèves des transports sont relancés. Car ceux qui devraient être au-devant de la scène, sont les deux acteurs principaux, d’un côté celui qui défend sa réforme, de l’autre, celui qui s’y oppose. Mais à chacune de leurs parties, le gouvernement et les syndicats font rentrer un troisième en jeu, l’usager. Et c’est bien la guerre usagers-cheminots qui est mise en avant, à chaque fois.

On pourrait se demander d’ailleurs, si la médiatisation du ras-le-bol de l’usager face aux légendaires grèves des transports ne sert pas les intérêts du gouvernement, qui maintient le déroulement de son calendrier, comme on ouvre chacune des petites fenêtres du calendrier de l’Avant, ne pouvant changer le cours du temps qui défile jusqu’au Jour-J, sans pour autant connaître la surprise qu’on va trouver derrière.

Le voyageur, lui, comprend que derrière une révolte, il y a une cause, mais il ne connaît pas les enjeux de ces grèves des transports. Qui de nous sait de quoi est constituée cette fameuse réforme ferroviaire qui enflamme les syndicats ? D’autre part, il est pénalisé par ces perturbations entravant le bon fonctionnement de son quotidien. Le voyageur doit programmer de partir plus tôt le matin en période de grèves des transports, il n’est pas assuré de pouvoir rentrer chez lui le soir, il arrivera sans doute en retard au travail ce qui perturbera tout le reste de sa journée, il voyagera dans des conditions stressantes, dans des rames saturées, il sera même tenté de s’allier à l’opinion qui n’en peut plus. Et tout ça parce qu’il ne se sent pas concerné, et qu’il ne peut à son niveau, pas défendre des intérêts pourtant communs à ceux des cheminots. Mais faire la part des choses, mettre son propre temps sur pause pour celui des autres, comment faire ? Là est la difficulté car pour alerter sur le risque qui court sur leur emploi, les salariés de la SNCF, tout comme les routiers, les taxis, le personnel navigant le feraient, n’ont d’autres recours que de stopper leur activité, sans doute pour montrer l’impact qu’une refonte de leurs structures aurait à échelle nationale et à long terme. Mais cette action de grèves des transports s’adresse au gouvernement, pas aux usagers qui n’ont pas le pouvoir de renverser l’ordre mais plutôt celui de le porter. Le mécontentement affaiblit la crédibilité, et met à mal les décisions de l’Etat qui se doit d’assurer la continuité de son activité économique et sociale dans les meilleures conditions qui soient. L’usager durant les grèves des transport est un levier avec bien plus de pouvoir qu’il ne le pense, mais il se sent plutôt comme un sujet avec lequel on joue.

La réforme quant à elle, au cœur de tout ce remue-ménage quasi devenu phénomène habituel d’avant fêtes comme l’ont remarqué bon nombre d’utilisateurs, devenus les observateurs du premier plan des élans de notre société, sera débattue prochainement au Parlement. Et même si elle vise à stabiliser la dette du réseau, en prévoyant entre autres mesures, la création de trois entreprises publiques, dont une missionnée pour la gestion des deux autres, on s’inquiète pour les conditions de travail, et le remaniement complet du secteur. Comme issue, certains syndicats veulent un retrait du texte, d’autres optent pour des amendements. Un début de réponse sera envisagé sans doute après les municipales.

Mais le principal défaut du voyageur, c’est qu’il s’adapte, toujours. Il subit les grèves des transports, mais il s’adapte. Alors tant qu’il n’a pas le choix, tant qu’il est dépendant d’un système dont il ne peut se passer, sa voix peut bien porter jusqu’aux hautes sphères, elle retrouvera vite sa raison, se dit-on.

Alors est-ce une impasse ? N’existe-t-il aucune solution, aucune médiation tripartite ? Une évidence à ce jour, acquise par tous : à chaque grève, l’usager devra prendre patience et le cheminot rendre son action toujours plus légitime pour être entendu par les instances et compris par ses voyageurs, dont les files représentent comme des passerelles entre le monde d’en bas qui crie son désarroi, et celui d’en haut qui n’entend pas.

SABY, le 16 décembre 2013

https://twitter.com/sabinefavris

Ma lettre au Père Noël


Cher Papa Noël,
Ne sois pas surpris de trouver une lettre au Père Noël de ma part, je suis restée une grande enfant et à ce titre, je continue à t’adresser ma lettre en espérant que tu pourras m’apporter tout ce que je te demande humblement. Je n’ai pas été tous les jours bien sage, mais je pense que tu ne m’en voudras pas pour toutes les demandes que tu trouveras dans ma lettre.

Je ne sais pas si là-haut chez toi, c’est autant le bazar que chez nous, mais là, je t’affirme que plus rien ne tourne vraiment rond!
Quelle vue as tu de là-haut sur ce qui se passe ici bas?
Toi qui a le pouvoir de venir en luge avec des rennes depuis le ciel, toi qui parles toutes les langues, c’est que tu es un peu magicien, non?

Alors, si tu es magicien, je t’en prie, essaie de faire au mieux ! et change les choses s’il te plaît! Les cadeaux, les jouets, c’est super, mais pour toi vieux Monsieur au grand cœur, et Magicien parmi tous, entends les demandes de ma lettre au Père Noël.

Ce que je demande dans ma lettre au Père Noël ne rentre pas dans mes souliers.  (si tu tiens vraiment à déposer quelque chose dans mes bottes, ne te gêne pas! Je prends quand-même !)

Il y a beaucoup de choses sur ma liste, mais comme je te l’envoie le 14 décembre, tu as un peu du temps devant toi pour les préparer.

Alors, Cher Petit Papa Noël, quand tu descendras du Ciel, regarde un peu et essaie d’exaucer mes vœux, enfin, il y a tellement de boulot, fais ce que tu peux….je compte sur toi.

- je voudrais que l’avenir que l’on offre à nos enfants soit plus optimistes: on leur demande de bien travailler à l’école, mais du boulot, y en a pas!

- je voudrais que les Restos du Coeur n’existent plus, ce qui signifierait que chaque foyer en France a de quoi manger et finir le mois

- je voudrais que chaque personne âgée seule reçoive une visite cette année le jour de Noël

- je voudrais que le mot fiscalité dont l’étymologie vient du latin fiscus, signifiant “panier destiné à recevoir de l’argent” redevienne raisonnable, parce que là, ce n’est plus un panier que les français remplissent, ce sont des cuves, des fosses géantes

- je voudrais que les combats en Syrie, au Mali, en Centre Afrique s’arrêtent et que les ennemis fassent une trêve le jour de Noël

- je voudrais que les enfants du monde entier mangent à leur fin le jour de Noël (et si tu as du rab, stp, fais que cela soit pour  les jours et semaines suivantes!)

- je voudrais que Juifs et Musulmans du monde entier réalisent que nous sommes tous égaux sur terre, et que la religion importe peu. Que cessent les guerres de religion à tout jamais.

- je voudrais que le remède contre le Cancer soit trouvé et cesse d’emporter les gens que nous aimons

- je voudrais que les fabricants d’armes n’existent plus

- je voudrais que notre chère Planète Terre soit enfin respectée comme il se doit et que l’écocitoyenneté l’emporte sur la rentabilité. Rappelle toi la phrase de Saint-Exupery, on n’hérite pas de la terre de nos parents, on emprunte celle de nos enfants

- je voudrais que la Tolérance et l’Amour l’emportent sur le Jugement

- je voudrais que plus jamais un enfant ne soit emporté par la maladie,

- je voudrais que plus jamais un enfant ne subisse la maltraitance

- je voudrais que chacun d’entre nous connaisse le visage, le timbre de voix de son voisin et soit capable de s’apercevoir de son absence, et que cesse l’individualisme et l’indifférence

- je voudrais que chaque homme qui lève la main sur une femme voit son bras paralysé à jamais

- je voudrais que chaque homme qui use de sa force pour violer un enfant, une femme soit emprisonné à vie et émasculé… bah oui, j’assume !!!

- je voudrais qu’aucun enfant ne soit obligé d’aller travailler dans des conditions insupportables pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille

- je voudrais que les 10 principes de la Convention des Droits de l’Enfants de Novembre 1959 soit rappelée à tous les chefs d’Etats du  Monde entier

- je voudrais que l’œuvre de Mandela se poursuive pour l’éternité….

Voilà Petit Papa Noel.
J’espère qu’en recevant ma lettre, tu ne seras pas trop effrayé et que tu ne feras pas machine arrière devant l’étendue du boulot !!! J’avoue que je ne savais pas trop à qui demander !!!

Sur ce, je te laisse. Prends des forces, beaucoup de forces.
Un grand Merci par avance. Fais au mieux.

A bientôt,
on t’attend, Il y a urgence…

Christine, le 13 décembre 2013

Déplacements: Monsieur pense performance, Madame pense usage et mobilité douce…


Comment amener dans son couple la question de la mobilité douce ?
De nombreuses femmes posent la question de la perception de leur mari ou de leur conjoint face à la mobilité.  Dans ce contexte, notre partenaire LIM-Ladies in Mobility propose un article issu d’une histoire vraie, présentant un type de cheminement possible dans la famille, pour amener l’ensemble des membres à pratiquer la mobilité douce. L’histoire se finit par une vie décarbonée, la méthodologie s’avérant être, un succès confirmé.

Certainement, les premières fois où vous parlerez de pratiquer la mobilité douce à votre conjoint, il vous regardera avec des yeux écarquillés, en ne vous comprenant pas.

Quand vous lui parlerez de décarboner votre vie et celle de la famille, il se peut qu’ironiquement, il vous réponde : « Tu comptes faire toutes tes courses et emmener les enfants à leurs activités à pied ? Intéressant, mais peut-être utopique, non ? ».

Vous vous rendez vite compte que votre conjoint voit la mobilité en voiture, remplie de liberté (qu’il croit) et de performance.

Mais, il se trompe car il ne connaît pas la mobilité douce …

Alors, plutôt que de faire de longs discours, risquant d’opposer les hommes et les femmes face à la mobilité, nous vous conseillons d’être plus maline, et d’amener votre conjoint à pratiquer la mobilité douce, sans qu’il s’en rende compte, en l’amenant à délaisser les solutions carbonées pour une nouvelle vision de la mobilité.

Jouer la douceur et l’apprentissage est la clé vers l’adoption de la mobilité douce. Un jour, votre conjoint vous dira « tu avais raison, pratiquer la mobilité douce, ça change la vie ! », et vous, vous sourirez de l’avoir aidé à avancer.

Si vous habitez en ville et que votre lieu d’habitation est proche du lieu d’école de vos enfants, du lieu de courses, etc…, nous vous conseillons d’opter pour le vélo, d’autant qu’il est une très bonne méthode d’apprentissage pour l’exercice de la sécurité en ville.

Le leader français de la distribution d’articles de sport propose de très beaux vélos pour la famille, trendy, customisables, et au goût de chacun, grands ou petits.

Quand vous amènerez votre conjoint à parler “vélo”, il vous regardera peut-être d’un air surpris, en vous disant « tu te mets au vélo ? ».

“Oui, on se met au vélo”, et pour plusieurs raisons, parmi lesquelles :

  • faire des économies : il devrait adorer cet argument,
  • être vraiment libre : l’habitacle d’une voiture ferme le champ de vision du conducteur, l’empêchant d’admirer, à l’inverse de l’usage du vélo, les différentes architectures des villes. Levez les yeux à vélo, vous découvrirez des choses que vous n’avez jamais vues,
  • montrer l’exemple aux enfants : un parent qui donne l’exemple à ses enfants de se déplacer à vélo pour les transports du quotidien (école, loisirs, courses de proximité), sème les graines de la mobilité douce dans leur avenir.
  • une meilleure qualité de vie pour la famille : le trajet de domicile-école fait à vélo avec les enfants derrière les parents, leur permet d’arriver détendus à l’école, puisqu’ils ont déjà fait, une activité qu’ils aiment. Pour les matins, où le réveil est difficile, surtout en fin de trimestre, la “carotte” du trajet à vélo permet de motiver les enfants, et aussi d’exister auprès de leurs amis, en valorisant le fait, qu’ils pratiquent le vélo (entre enfants, le vélo est vite contagieux…).

Pour tout ce qui concerne vos propres déplacements et ceux de vos enfants, votre conjoint devrait trouver cela plutôt positif, puisqu’in fine, vous gérez à la fois l’économie et le bien-être.

Mais comment l’amener lui, à vous suivre, à faire en sorte qu’il s’achète aussi un vélo, et qu’il décarbone lui aussi sa vie ?

Finalement, c’est assez simple, si vous enfants et vous, décidez de pratiquer la mobilité douce (pas que le vélo, les transports en commun aussi), et que votre conjoint souhaite s’associer aux promenades familiales, il va bien être obligé de suivre, à un moment ou un autre, à moins de se sentir exclu, puisqu’une partie de la cellule familiale refusera de pratiquer une mobilité carbonée.

Commencez doucement :

  • « Et si on s’achetait tous un vélo ? On serait tous pareil, comme une équipe »
  • « Et si on prenait le TER, c’est rapide, sympa, la vue est belle, on aura pas d’embouteillages et en plus, on économise des sous »

Au départ, votre conjoint vous suivra peut-être à reculons, mais il suivra, puis malgré lui, il se laissera prendre au jeu de la mobilité douce, il la découvrira et commencera à l’aimer.

  • Profitez de cette période pour lui expliquer les raisons profondes qui vous motivent à emmener votre famille vers la mobilité douce.
  • Expliquez-lui qu’il est dommage de dépenser de l’argent durement gagné, en essence qui se crame dans un réservoir, alors que l’argent pourrait être disponible pour une activité familiale.
  • Expliquez-lui vos convictions éducatives et environnementales (une chose très importante à discuter dans un couple).
  • Montrez-lui que vous pilotez le projet de la mobilité douce dans la famille, et que vous avez besoin de son soutien.

Puis, un jour, il viendra vous voir, quelques mois après s’être décarboné sans s’en rendre compte, et il vous dira qu’il se sent mieux, que la vie est plus calme, moins stressante, qu’il aime le moment où il attend son train, car il admire la montagne du quai de la gare. Vous le verrez bichonner son vélo, le vôtre, promener les enfants et tout simplement s’épanouir dans une nouvelle réalité douce créée au sein de sa famille.

Les hommes aiment le cocon familial. Il est un point d’ancrage très important pour eux, et ils ont besoin de se sentir dans une réalité de proximité, et la mobilité douce est l’un des moyens d’y parvenir, alors pourquoi s’en priver ?

Puis un jour, viendra la question des vacances et il vous dira d’un air décidé « tu comprends, vu tout ce qu’on prend comme affaires, c’est impossible de prendre autre chose que la voiture », et là, vous le regarderez avec tendresse en lui disant « impossible n’est pas féminin, tu le sais non ? Allons directement au résultat ! ».

Là, vous déroulerez votre plan de mobilité douce pour les vacances (soit via le train, soit via la location d’un véhicule électrique, soit en transports combinés, soit tout simplement, des vacances géographiquement accessibles par solutions douces). Ce jour-là, votre inventivité le surprendra.

Après avoir décarboné les transports du quotidien, et s’être attaquée à ceux des vacances, la dernière étape de votre processus familial vers la mobilité douce, votre conjoint la fera seul.

Très vite, il se rendra compte que la voiture n’est plus d’utilité, que les coûts d’emprunts et d’assurances tombent tous les mois, finalement pour rien, puisqu’on ne conduit plus.

Vous le verrez sur Internet, en train de poster une annonce pour vendre la voiture, et vous annoncer, que la mobilité décarbonée, c’était sa solution.

Dans la société actuelle, lorsque l’on souhaite impulser le changement, on se trouve très souvent face à des rétentions de personnes, qui ne veulent pas changer ou qui ne savent pas comme le faire, car le changement les feraient sortir de leurs zones de confort. Ces personnes ne savent pas vraiment pourquoi, mais elles ne veulent pas changer, car cela nécessite de leur part une remise en cause.

Quand on parle du rôle de la femme pour impulser le changement, c’est un peu comme dans l’éducation de ses enfants, pour les faire avancer, on leur apprend et on leur montre de nouveaux outils, qu’ils découvrent, apprennent, apprécient et s’approprient. Aussi, pour entraîner toute votre famille dans la mobilité douce, devenez la découvreuse de ces solutions, apprenez-leur, faites-les aimer, et ils feront le reste…

Construire une famille décarbonée, c’est aussi simple que dans cet article :

  • de l’enthousiasme,
  • de la motivation,
  • des idées malines,

Christine, le 11 décembre 2013

Suivez l’actualité de notre partenaire LIM sur ce lien

Chose promise, chose due: cure Minceurmoinscher.com testée, kilos évaporés…..


Il y a une semaine, je vous ai parlé d’un site que Femmes et Compagnie recommande pour celles qui ont besoin d’un coup de pouce pour perdre quelques kilos superflus. Et j’insiste lourdement sur ces derniers mots.
En effet, une vraie perte de poids conséquente doit être bien évidemment suivie par un professionnel.
Il s’agit du site Minceurmoinscher.com 

Donc pour en revenir à toutes celles comme moi qui auraient envie de perdre quelques kilos dare-dare avant les fêtes, j’ai tenté le pack minceur 7 jours chez Minceurmoinscher.com.
Ben oui, j’ai fait le cobaye pour vous (et pour moi, faut pas mentir non plus!!!)

Aucun écart, une rigueur absolue, et 7 jours plus tard, le résultat est là: moins 3,5 kg! Trop contente ! Je suis tout naturellement ravie, et je me devais de témoigner.

Oui, je sais cette cure Mincirmoinscher.com est une cure hyperprotéinée, et oui, je sais, si on est pas vigilante, on reprend rapidement. Pas faux!
Toutefois, sur une période courte, en régime d’appoint, la cure hyperprotéinée Mincirmoinscher.com n ‘est pas non plus dangereuse. Relativisons un peu les choses!

Pas plus dangereux que les excès de graisse et de sucre qu’on va “imposer” à notre corps avec les repas de fêtes, précédés des chocolats au bureau, à l’usine qu’on aura ingurgités avant!!!!
Arrêtons de jouer aux moralisateurs. Arrêtons de critiquer ce que l’on a trop envie d’essayer. Ecoutons nous de temps en temps.

Donc, je persiste à dire que je recommande le site Minceurmoinscher.com.
Les cures hyperprotéinées ne sont pas les seuls produits que l’on peut y trouver. 

Tout ce qui touche à la minceur “d’appoint” est disponible:

- des substituts de repas
- des compléments alimentaires
- des biscuits à faibles calories
- des formats économiques
- des grandes marques à prix remisés

Le site Minceurmoinscher.com est selon moi pour toutes les femmes qui font attention à elles une caverne d’Alibaba de petits coups de pouce minceur!

Alors, je sais, je risque d’être critiquée, mais moi, je dis, c’est comme tout!  Quand on use des choses avec modération, il n’y a pas de danger!
Juste être raisonnable, c’est tout!  Comme dans tout d’ailleurs!!!!

Si les oreilles me sifflent, je saurais pourquoi…. En tout cas, moi je m’en fiche, je vais rentrer dans ma petite robe de fêtes de l’année dernière qui me boudinait il y a encore une semaine!!!

Christine, le 10 décembre 2013

Simplifiez-vous la vie pour les cadeaux de Noel ! Faites comme moi, faites-les sur internet !


Je sais pas vous, mais moi, comme chaque année, je suis à  la bourre pour faire mes cadeaux de noël. Pas par désintérêt, mais par manque de temps. Je cours, je cours du matin au soir. Et même dans mes rêves, je cours aussi ! Je n’ai donc pas envie de courir encore pour faire mes cadeaux de noël. Cela doit rester un pur plaisir (là, j’exagère un peu !!!)

J’ai  donc décidé de faire un maximum de choses cette année sur le net. C’est pratique : tu es assise dans le canapé avec l’ordi ou la tablette sur les genoux, tu es au chaud, pas bousculée. Tu peux trier par tranche de prix, par marque. C’est rapide : tu reçois tes cadeaux de Noel sous 48h, parfois même pour une participation minime emballé avec un petit mot pour l’heureux destinataire du colis.

Que demande le peuple !

Enfin, et désolée de parler argent en parlant cadeaux, mais le budget cadeaux de Noel se réduit pour tous les ménages d’année en année. Avec internet, vous êtes quasi certaine de pouvoir trouver quelque chose dans votre budget sans faire des kilomètres et des kilomètres les samedi après-midi ou le soir après le travail.

Parmi la multitude de sites qui s’offrent à nous, il y en a un qui a retenu toute mon attention (et Dieu sait si je suis exigeante !) :

-          Les Galeries Lafayette qui cette année, crise oblige, ont conçu leur site de façon à ce que vous puissiez trouver des cadeaux de Noel pour tous pour moins de 50€. Vous choisissez par tranche de 0 à 15€, de 15 à 30€ et de 30 à 50€, ensuite vous déterminez pour qui les cadeaux de Noel sont destinés (hommes, femmes, enfants, etc…), enfin par type de produits.

Un site clair, net et je pense que le sérieux, la qualité des produits Galeries Lafayette n’est plus à faire !  Personnellement, les cadeaux de Noel de mes deux belles-sœurs, de ma meilleure amie et de ma fille sont faits, emballés. Un souci en moins.

Quand j’aime moi, je partage ! et comme là, j’aime et bien je vous en fais profiter !

Alors, vous faites comme vous voulez, mais moi c’est décidé, mes samedis de décembre, je ne les passerai pas écrasée, bousculée, chargée comme une mule dans les boutiques à chercher mes cadeaux de Noel. Je serais bien au chaud chez moi à m’occuper de mes petits, à me détendre ! A bon entendeur, salut !

Christine, le 10 décembre 2013