Archives mensuelles: juin2014

Gérer son temps: ou tout ce qu’une femme peut faire de 5 à 7!


Au titre, vous pourriez penser que l’été me donne des idées coquines. Non, même pas vrai! Quoi que, je devrais peut-être!
Non, je fais plutôt allusion à tout ce qu’une femme est capable de faire dès sa sortie du travail et ce, jusqu’au repas familial!
Je me demande vraiment si les hommes ont une idée de comment la femme doit gérer son temps….
Je me suis souvent entendue dire par un homme qui a partagé ma vie: oui, mais toi, tu finis à 17h00!!!! Il s’imaginait quoi? Que je rentrais me tapais une bonne petite bière les pieds sur la table basse?

Bon allez, entrons dans le vif du sujet! Gérer son temps est une vraie compétence pour toute mère de famille. Un art dans lequel elle excelle.
Voilà la soirée type du mère ordinaire: En fait, je vous raconte tout ce que je me suis tapée hier en moins de deux heures:
- 16h45: sortie du bureau (j’y étais depuis 7h45 le matin)
-16h50: j’ai effectué un passage express à la poste pour poster une facture
- 16h57: j’ai foncé dans la ville pour aller récupérer mon fils au collège
- 17h00: arrivée au collège, limite arrêt au frein à main!
- 17h02: puis à peine avait-il les fesses dans la voiture que le moteur vrombissait pour retraverser toute la ville pour se rendre chez le kiné comme chaque mardi soir
- 17h15: arrivée chez le kiné
- 17h16: je respire 5 minutes, et tente de me détendre pendant que mon fils fait sa séance pour reprendre des forces pour la suite des événements
- 17h40: départ de chez le kiné et je prends la route pour rejoindre le cabinet du docteur pour que mes deux enfants se fassent vacciner, et faire un bilan sur leur taille, poids, et autres sujets me concernant
- 17h55, arrivée chez le docteur, nous attendons ma fille qui nous a rejoint à pieds
- 18h00: nous entrons dans le cabinet du docteur
- 18h40: nous ressortons de chez le docteur
- 18h45: je fais la queue à la pharmacie pour récupérer ce que le docteur m’a prescrit en ordonnance
-19h20: je sors de la pharmacie et grimpe dans ma voiture
- 19h45: OUF! je suis chez moi!!!!!

bon, ben voilà, trois heures se sont écoulées, et je suis vannée de chez vannée!!!!
Un homme s’imaginerait bien sûr que je vais mettre mes pantoufles et me mettre sur le balcon tranquillement devant un petit COSMO ou autre!!!
Non non! Messieurs! Gérer son temps pour une femme est synonyme de ne jamais s’arrêter, absolument jamais! Juste pour aller se coucher!
Je retire donc mes souliers et m’attèle à la préparation du repas.
Je secoue mes deux ados pour qu’ils aillent se doucher, et daignent mettre la table tandis que je me douche (ouf, 10 min pour moi!), puis nous passons à table.
Il est 21h00 quand nous sortons de table.
Résultat: je finis de débarasser et de faire la vaisselle seule.
Je prépare la table pour le petit déjeuner seule… Il est 21h30!!! Je me pose enfin!!!
C’est dommage, le film est commencé!
Je n’ai plus qu’à errer sur le net, lire ou aller tout simplement me coucher et prendre des forces pour la journée de demain qui sera à l’identique de celle de ce jour!

Voilà la soirée type d’une femme active qui rentre le soir! J’ose espérer que celles qui ont un homme à la maison ont moins de tâches à faire, partage des tâches oblige…., mais je crois que je mets le doigt dans l’œil bien profond!

Gérer son temps pour une femme, c’est une course sans fin contre la montre tous les jours. Elle a plus besoin d’entraînement, elle excelle, elle est sur-entraînée..

Christine, le 25 Juin 2015

Voir la vie du bon côté: un petit truc tout simple à faire chaque soir…


Chaque jour amène son lot de belles choses, mais de contrariétés aussi. Seulement, le cerveau humain est ainsi fait qu’il a tendance à ne retenir et mettre l’accent que les choses négatives qui ont pourri notre journée. Bien regrettable, car si l’on fait l’effort d’y réfléchir, chaque jour, on a vécu des petites choses toutes simples qui nous ont mis du baume au cœur. Je vais vous donner une astuce pour voir la vie du bon côté.

Ce n’est pas vrai que chaque jour qui passe n’est qu’une succession de galères sans jamais aucune, absolument aucune satisfaction si infime soit-elle. Il suffit d’ouvrir grand les yeux, et peut-être par la même occasion le cœur pour les distinguer. C’est une des clés pour voir la vie du bon côté.

Bien souvent, on ne voit que le verre à moitié vide, on noircit le tableau. On retient facilement le fait que l’on est au chômage, que la fin du mois est difficile, qu’on a encore 5 kg à perdre, que les autres sont trop égoïstes, que nos ados nous cassent les bonbons pour rester polie, que le temps est moche, que son chef est trop nul, et j’en passe….

Mais sincèrement, entre nous, ça c’est faire sa tête de cochon et se positionner en tant que victime éternelle, en tant qu’éternelle insatisfaite, geignarde, chiante quoi!!!! Et vous savez quoi, les personnes chiantes, on n’a pas du tout envie de les côtoyer!

Alors,  on se prend en main, on se ressaisit et on décide de voir la vie du bon côté.

Munissez-vous d’un petit carnet tout mignon, d’un stylo. De votre plus belle écriture, vous écrivez sur la couverture “Depuis que j’ai décidé de voir la vie du bon côté“. Puis vous le disposez le dans votre table de nuit. Le soir, en débarrassant la table, en vous brossant les dents, réfléchissez à trois jolies choses qui ont égayé votre quotidien. Trois jolies choses toutes simples: une rencontre avec une amie, une belle paire de chaussures que vous vous êtes offerte, un moment de détente passé au soleil, l’appel de quelqu’un dont vous étiez sans nouvelle depuis longtemps, etc….

Puis une fois dans votre lit, vous prenez votre petit carnet symbole de votre envie de positiver, vous inscrivez la date et vous notez 3 jolis événements de la journée qui vous ont apporté du bien-être, de la détente, de la chaleur, du réconfort.

Au début, vous n’allez pas avoir d’inspiration.. Vous serez encore dans votre ancienne façon de penser avec votre verre à moitié vide. Mais plus les jours passeront, plus vous aurez de mal à n’en sélectionner que trois, et vous verrez que vous vous surprendrez à en noter bien plus.

Je vous promets, j’ai fait le test. Cela fonctionne.

Cet exercice qui peut paraître scolaire est en fait une petite thérapie pas si anodine que cela qui vous permet d’ouvrir les yeux sur la beauté et la richesse d’être en vie. Cela vous permet aussi de relativiser vos soucis, et de vous dire que vous n’êtes pas si mal lotis que cela.

Et puis, de temps en temps, comme un livre intime que vous auriez plaisir à feuilleter, à parcourir, relisez certaines choses que vous avez notées, et cela va vous apparaître comme une évidence: la vie est belle, et ce, même si on a des soucis. On en a tous. A plus ou moindre niveau, mais on en a tous.

Je pense souvent aux peuples d’Afrique très pauvres. Il m’est arrivé de traverser des villages où les habitants avaient juste le strict nécessaire pour survivre, mais toujours, absolument toujours, ils avaient le sourire….

C’est ça voir la vie du bon côté.

C’est prendre et savourer les gestes simples, les garder dans un coin de son cœur comme un baume et s’en badigeonner l’intérieur.

Croyez-moi, essayez le coup du carnet et des trois événements quotidiens.

Vous verrez la vie autrement.

Christine, le 18 Juin 2016

Le mec parfait : vous le verriez comment ? (usage du conditionnel obligé !)


Ce jour, il  y avait l’épreuve de philo ! Est-ce que c’est cela qui me donne envie de réfléchir à un sujet pas du tout philosophique d’ailleurs !!!!
Sujet du jour : comment verrais-je le mec parfait ?

Celles qui ont un homme s’en plaignent et lui trouvent mille défauts, regrettant qu’il soit trop comme ça, pas assez comme ça…et tatati et tatata…
Les fraichement séparées se jurent de ne pas retomber sur un égoïste, un radin, un dragueur et toutes les célibataires rêvent du mec parfait ! Alors si on se penchait un peu sur  le profil type du mec parfait ? (même si on sait très bien que le mec parfait, c’est un mythe…)

Je tente de faire l’exercice moi en premier à savoir comment je verrais moi le mec parfait. Après, c’est à vous de vous livrer à l’exercice, d’accord ?

Le physique du mec parfait selon moi

Le mec parfait serait forcément plus grand que moi pour me protéger.

Il serait séduisant, s’entretiendrait pour une pas avoir un gros bide, histoire que j’ai quand même envie de me blottir dans ses bras et de faire des galipettes avec lui tout le temps

 La personnalité et les qualités humaines du mec parfait

Le mec parfait aurait de la discussion, serait drôle,  galant, généreux de cœur, surtout pas radin.

Le mec parfait serait un second père pour mes enfants.

Le mec parfait me ferait rire, me détendrait, m’écouterait me plaindre que j’ai passé une journée pourrie et me conforterait dans mon idée que j’ai toujours raison.

Le mec parfait me dirait toujours que je suis la plus belle pour lui. Il s’apercevrait quand je suis allée chez le coiffeur.

Le mec parfait ne regarderait pas les autres nanas, ou en tout cas le ferait si discrètement que je ne m’en apercevrais même pas…

Le mec parfait dans la maison

Le mec  parfait me dirait « repose toi  Chérie, je vais te faire à manger, et je vais repasser. Vas regarder ta série” (là, je suis en plein delirium aiguë !!!)

Le mec parfait ferait le lit le matin après avoir aéré la chambre,  ramasserait ses chaussettes et changerait le rouleau de papier toilette.

Le mec parfait irait faire les courses sans qu’on lui demande et ferait réciter les devoirs aux enfants.

Le mec parfait ne se gratterait jamais les « bijoux de famille » avachi dans le canapé devant la télé !

Autres qualités fondamentales

Le mec parfait serait un amant exceptionnel.

Le mec parfait  détesterait le foot et regarder auto moto.

Le mec parfait ne péterait pas, ne boirait pas sa bière affalé sur le canapé et ne s’amuserait pas à faire des concours de rots !

Autres qualités dites « Cerise sur le gâteau »

Le mec parfait me dirait « tu viens, Chérie, je t’emmène en week-end à Rome…. »

Le mec parfait me dirait également « elle te plait mon Amour cette robe, prends la… » ou me dirait “tu viens ma Puce, on va faire du shopping…”!!!

Le mec parfait me préparerait des repas en amoureux, aurait toujours une bonne idée de ballade.

Le mec parfait me libérerait de toutes tâches longues et pesantes pour que je puisse m’adonner à ma passion, l’écriture….

Bon, ben voilà, si toutefois, vous connaissez quelqu’un qui répond à tous ces critères, contactez moi illico!
Je plante tout et je saute dans le premier train….

PS: je me suis livrée, à vous maintenant!


Christine, le 16 juin 2014 

Magamour: le premier magazine de la relation amoureuse dédié aux hommes et aux femmes

Je ne crois pas me tromper en avançant que l’amour est un des sujets qui fait le plus parler les femmes. L’amour encore, l’amour toujours.
L’amour et l’argent font avancer le monde….
Trouver des magazines qui ont des rubriques traitant de la relation amoureuse, il y en a plein. D’ailleurs Femmes et Compagnie a la sienne de rubrique aussi intitulée VIE DE COUPLE.
Par contre, un magazine qui traite exclusivement de la relation amoureuse et qui est destiné à la fois aux hommes et aux femmes, il fallait le trouver. Femmes et Compagnie l’a déniché pour vous. Et voici:  Magamour.com pour vous servir.

Ce site drôle, animé, convivial vous donnera de multiples conseils sur tout ce qui constitue une relation amoureuse: la recherche de l’âme sœur, la rencontre internet et ses pièges et la rencontre dite “réelle”, la vie au quotidien, la sexualité, l’éducation sexuelle, le mariage, le divorce et la rupture et même des astuces pour récupérer son ex.

La relation amoureuse est une relation tellement riche et complexe à la fois qu’un site entier lui étant dédié ne pouvait être de trop.

Je vous laisse découvrir Magamour.
Vous allez adorer y puiser des petites astuces pour tout type de situation.
Bonne lecture sur Magamour.com

Christine, le 12 Juin 2014 

 

Articles traitant du couple sur Femmes et Compagnie

Vivre avec un homme, les trois principales erreurs que commettent les femmes
Comment s’habiller pour un rendez-vous galant?
Comment être heureux en amour et ne plus attirer les relations compliquées?
Premier rendez-vous amoureux
Pourquoi les hommes ne savent pas dire je t’aime?
Les secrets de la psychologie masculine
Un love coach, ça sert à quoi?
Comment récupérer son ex?
 Comment exprimer son amour pour améliorer son couple
Comment attirer les hommes qui vous plaisent pas les autres
Comment attirer l’attention d’un homme qui semble ne plus vous voir?
Gérer ses problèmes de couple
Qui sont les hommes?
Avouer son adultère
La relation sparadrap
Gérer ses frustrations
La recette du bonheur en couple
Quand la vie de couple devient insupportable
Comment être certaine de choisir un site de rencontre sérieux? 

Toujours ne compter que sur soi….


Dans la vie, nous avons souvent tendance à rechercher la reconnaissance des autres. Nous nous nourrissons inconsciemment du regard flatteur de l’autre sur soi, tout comme nous pouvons nous laisser détruire par le regard malveillant de quelqu’un sur soi également. Il faut tout naturellement apprendre se suffire à soi-même. Apprendre à faire les choses pour soi et non dans le but d’être reconnu des autres. Ne compter que sur soi est la clef de la réussite et l’assurance de ne pas être déçu.

Ne compter que sur soi passe tout naturellement par une certaine confiance en soi.
Sans confiance en soi et estime de soi, on aura tendance systématiquement à exister à travers l’autre, l’autre jouant le rôle alors d’un révélateur de son potentiel, ou d’un détracteur.

Changeons et apprenons à faire les choses pour soi, par soi-même et à ne compter que sur soi.
Quelle satisfaction lorsque la tâche accomplie l’a été seul(e) en croyant en soi tout simplement !

J’ai toujours fait l’erreur de penser que les autres pensaient comme moi, allaient réagir comme je le ferais à situation équivalente.
Ce n’est pas le cas. J’ai grandi à coups de déceptions et la vie m’a fait comprendre des choses.

J’ai aussi fait comme vous certainement l’erreur de croire que lorsque je souffrais ou que quelqu’un de mon entourage souffrait, les autres pouvaient ressentir de l’empathie. Grossière erreur.
Notre société est de plus en plus individualiste.
Les valeurs de solidarité, d’entraide se perdent.
Chacun est installé dans sa vie, dans son petit confort, et le bien-être de l’autre n’est plus une priorité. Je pense à la  canicule de 2013 qui a emporté plus de 10 000 personnes âgées. Mais où étaient donc leur famille? Ces seniors étaient-ils donc tous livrés à eux-mêmes?

La triste réalité de notre société moderne occidentale est qu’hélas on ne peut compter que sur soi.
Je repense à une amie qui a perdu son mari récemment. Près de 250 personnes, peut -être plus aux funérailles. Mais une semaine plus tard, une fois que la vie a repris son cours pour chacun, qui se souvient que cette femme se retrouve seule avec ses enfants? 5, 10, 15 personnes peut-être…. et encore…

Certes, je n’incite pas à devenir individualiste, et vivre en égoïste.
Mais si on décide de mener à bien un projet, de prendre une décision, il faut bien se mettre dans la tête que les bonnes paroles “on sera là pour toi”, “on t’aidera” ne sont que des paroles qui s’envolent. Dans les faits, vous serez seul ensuite. « Ne compter que sur soi », souvenez-vous de cette phrase.
Ne pas croire que vos rêves sont les rêves des autres.
Ne pas penser que vos fardeaux seront peut-être portés par d’autres épaules que les vôtres.
Ne pas croire non plus que vos plus grandes joies seront forcément accueillies, et partagées avec autant d’enthousiasme que vous aimeriez.
Vous éviterez ainsi les déceptions.

Il ne faut compter que sur soi. Adoptez cette philosophie, et vous verrez, là croyez-moi, quand quelqu’un vous tendra la main, vous aidera, vous soutiendra, ce sera une magnifique surprise, tout simplement parce que vous n’aurez rien attendu, rien réclamé.

 

Christine, le 6 Juin 2014

Pour vivre tranquille, n’hésitez pas à chasser les nuisibles de votre vie…


La vie est courte, on ne le répétera jamais assez.
Bien que courte, la vie est cependant une longue route tantôt lisse bien goudronnée, tantôt bosselée et encombrées d’obstacles.  Ces obstacles sont les événements imprévus, douloureux, mais parfois il s’agit aussi de personnages autour de vous pour lesquels vous ne détectez leur côté sombre que tardivement.
Pas de temps à perdre pour vivre pleinement et sereinement, décidez sans vergogne de chasser les nuisibles qui gravitent autour de vous.

Chasser les nuisibles autour de vous, c’est virer ceux :

  • qui prennent sans jamais rien donner
  • qui pompent toute votre énergie
  • qui s’incrustent
  • qui répondent aux abonnés absents quand vous auriez besoin, mais qui n’hésitent pas une seule seconde à vous solliciter en permanence.

Chasser les nuisibles, c’est vous débarrasser

  • des radins
  • des pique-assiettes,
  • des geignards,
  • des malades imaginaires,
  • des égoïstes,
  • et la liste serait encore longue…

Il n’y a pas de honte à décider d’arrêter d’être comme on dit “trop bon, trop c..”!

Il y arrive un moment où chasser les nuisibles autour de vous est une nécessité pour avancer sereinement.

Faites route sur le chemin de la vie avec des passagers de valeur où l’échange et le partage, la solidarité seront les maîtres mots. Avancer avec des personnes qui en cas de pneu crevé descendront vous filer la main pour changer la roue et ne resteront pas à bord à geindre.

Pour parvenir à se débarrasser des gens qui vous pourrissent la vie et ne vous apportent rien, il faut être déjà parvenu à une certaine maturité d’esprit.
Jusqu’à 30 ans, on n’ose pas chasser les nuisibles de sa vie. On ne se rend d’ailleurs même pas compte que ces personnes là sont néfastes et représentent des boulets et vous freinent vers l’ascension vers bonheur.

Quand on en prend conscience, on se sent égoïstes de moins les inviter, de mentir en prétextant être absent s’ils vous proposent de passer à la maison. Puis les années passent, et vous prenez conscience que la vie est courte, si courte, et qu’il vaut mieux être entouré de moins de personnes, mais de personnages authentiques et sincères dans leur démarche d’amitié.

J’ai décidé à 42 ans passés de chasser les nuisibles qui gravitent autour de moi et polluent mon espace.

J’ai envie de consacrer mon temps, mon énergie à côtoyer des personnes entières.

Finie la Christine “trop gentille”.
La Christine de 2014 sait maintenant dire NON!
Pas facile de dire NON! Mais lorsque vous avez réussi une fois, deux fois, et que vous vous sentez soulagé du poids que les nuisibles autour de vous faisaient peser dans votre vie, vous n’hésiterez plus une seule seconde, et vous vivrez pour vous et pour les gens que vous aimez. Pas de temps à perdre.

Attention! je ne prône pas l’égoïsme, l’égocentrisme, je dis juste que l’on est libre de choisir les grandes orientations de sa vie. On est libre de choisir ce qui est bon pour nous. Personne n’a à envahir notre espace, à se mettre sur notre chemin et freiner notre avancée.
Que celui qui a décidé d’être heureux, d’être un bon compagnon de voyage sur le chemin de la vie monte à bord.
Que l’”emmerdeur” (excusez l’expression!) reste sur le bord de chemin et tente de monter dans le prochain convoi! Moi, je ne prends plus à bord de boulets!
Je vis désormais pour les gens que j’aime et qui me le rendent bien.
Les nuisibles n’ont plus leur place dans ma vie!
A bon entendeur, salut! Et si vous faisiez comme moi?!

Christine, le 2 Juin 2014