Archives mensuelles: octobre2014

Halloween: des frayeurs, je m’en fais toute l’année, pas seulement le 31 octobre!!!

Ne soyez pas surprises de croiser un mort vivant, un fantôme ou un squelette, normal c’est Halloween! Si une sorcière édentée vous sourit, gardez votre sang froid! Vous n’avez pas la berlue!
Allez, un peu d’humour! Aujourd’hui, c’est Halloween, et les personnages flippants ont commencé à sortir dès ce matin. Ce soir, ce sera l’apogée.
Dans les rues, les gamins déguisés tenteront d’effrayer les habitants.
Dans les bars, des soirées Halloween sont organisées et les décors thématique horreur sont vraiment réussis.
Et oui, c’est Halloween, et ses personnages terrifiants.

Moi, des types ou nanas qui me font peur, des situations qui me font flipper, il y en a toute l’année! Pas seulement les 31 Octobre, jour d’Halloween
Allez, lâchons-nous un peu!

Halloween ou pas, moi, je flippe à plus ou moins grand degré:

  • - quand un mec au regard lubrique me sourit dans un supermarché et se retrouve étrangement toujours dans les mêmes rayons que moi. Encore un détraqué! Je commence à élaborer des plans pour le semer.
  • - quand je vois et j’entends parler du phénomène des clowns “dérangés” qui sévissent, surtout que dans ma ville, à deux rues de chez moi, une agression a eu lieu cette semaine
  • - quand mon chef me convoque dans son bureau. Pourquoi craint-on toujours le pire? Je ne sais pas…
  • - quand mon facteur frappe à ma porte et me tend un recommandé. Ouh la la, qu’est ce que j’ai encore fait?
  • - quand je reçois mon relevé de compte. Le solde sera t-il vert, rouge, très rouge?….
  • - quand ma fille de 15 ans me dit “Maman, il faut que je te demande un truc…”, je m’attends au pire!
  • - quand je viens de passer allègrement à un orange bien mûr, limite rouge, et que j’aperçois au loin les flics… Purée, encore des points qui vont sauter!
  • - quand je roule sur l’autoroute, que j’aperçois au dernier moment un radar et que je suis à 131 km/h… C’est bon, je vais avoir droit à la photo!
  • - quand je monte sur la balance surtout en hiver! Moins, plus? C’est quitte ou double!
  • - quand je me vois au réveil que le temps est à la pluie et que suis toute ébouriffée…. C’est quasi toute l’année Halloween, une vraie sorcière!
  • - quand le Nutella est là dans la cuisine, qu’il m’appelle au pêcher de gourmandise alors que je suis au régime et que je dois lutter comme une malade pour pas lui faire sa fête!
  • - quand je marche dans la rue et qu’un chien qui n’est pas tenu en laisse arriver vers moi en courant. Pas envie de finir en casse croûte moi! Enfin, pour chien!
  • - quand je me vois dans une cabine d’essayage et que je me demande si c’est bien moi que je vois en face tellement je ne me reconnais pas…
  • - dans le même style, quand je prends un jeans taille 38, que je me dirige dans la cabine, et que je m’aperçois que je ne rentre même pas au niveau des cuisses! ça, ça énerve bien!
  • - quand je crois que j’ai perdu mon portable! Là, je deviens hystérique. J’ai l’impression que je perds un morceau de moi!
  • - quand je cherche mon chat pendant deux heures dans l’appartement, que je vois le balcon ouvert, que je pense au pire, et qu’il ne répond pas à mes appels… pour finalement le voir sortir interrogatif d’une armoire totalement endormi!!!
  • - quand je roule la nuit en campagne sur une route non éclairée, que je n’y vois rien du tout et que j’aperçois derrière moi dans le rétro intérieur une voiture qui me colle… Je commence à me faire mon film!

Voilà, Halloween ou pas, il y a mille occasions chaque jour de se faire des frayeurs!
Moi, comme suis étourdie, je ne vous raconte pas le nombre de fois où je me fais flipper toute seule!
Mieux vaut en rire!
Sur ce! JOYEUX HALLOWEEN quand même!!!! 

Christine, le 31 Octobre 2014

Les sujets préférés des femmes entre elles

Les femmes sont de grandes pipelettes. Je ne vous apprends rien !
Elles causent tout le temps, à toute heure, n’importe où !
Deux copines auront toujours quelque chose à se dire. Elles seront même capables de se retéléphoner alors qu’elles ont passé l’après midi ensemble.
Avez-vous une idée des sujets préférés des femmes quand elles sont ensemble ?
Histoire de rire un peu, je vous les rappelle !
Certaine que je ne me trompe guère ! Je suis sûre que vous vous reconnaîtrez !
Sinon, bah, c’est bizarre quoi !


1-    L’amour toujours et encore

Un des sujets préférés des femmes, les hommes !!!!
Que ce soit leur mec, leur mari, leur amant, les femmes ont toujours quelque chose à dire sur les hommes. Sont trop comme ci, pas assez comme ça.  Ils sont égoïstes, ils n’écoutent pas, ne pensent qu’à eux (les oreilles doivent leur siffler souvent !). Les hommes sont une source de discussion absolument inépuisable.

Les femmes ne peuvent s’empêcher volontairement ou involontairement de parler de leur histoire de cœur actuelle. Soit, elles sont ravies, épanouies, soit le contraire, elles n’en peuvent plus et sont au bord du gouffre.

Une femme aime a besoin de parler de sa rupture, de sa dernière histoire d’amour. Elle rabâche sans arrêt. Elle ne cesse de répéter ce qui a fonctionné, ce qu’elle aurait dû faire ou pas, de ce qu’elle n’aurait jamais dû accepter.
L’Amour en général est un sujet de prédilection pour les femmes. Elles trouvent toujours moyen d’en parler.  Une émission  comme l’Amour est dans le pré sera une bonne opportunité de revenir sur leur sujet préféré les hommes. Cette émission alimentera leur repas à la cantine, et leur permettra de se lier à la critique sur les hommes. Et oui, on y revient toujours !Les hommes nous en font voir de toutes les couleurs, mais on ne peut s’empêcher de parler d’eux.

Gardons le meilleur pour la fin : le sexe !
C’est vraiment un des sujets préférés des femmes. Celle qui dit le contraire ment !
Bah oui, que vous le vouliez ou pas ! Nous parlons de c.. Et nous en parlons souvent en plus ! Nous ne sommes pas du tout ces petites vierges effarouchées que nous avons tendance à faire croire que nous sommes. Les femmes parlent de la fréquence de leurs ébats, de leur(s) « meilleur(s) coup(s) », de leurs fantasmes, du fantasme de leur homme, de leurs positions préférées, et oui….. Les hommes seraient verts de savoir qu’on peut être pire qu’eux !
                                                                      

2-    Les potins et les rumeurs (un des sujets qui animent le plus les femmes ….)

Les femmes entre elles sont des pestes. Qu’on se le dise ! Critiquer leurs congénères est un sport collectif féminin. Les femmes, toutes sont championnes en la matière, et ce depuis la cour de récréation de l’école maternelle. Si vous connaissez une femme qui ne critique pas sa collègue, ou sa voisine, ou sa belle-mère, et bien dites-vous qu’à moins d’être nonne, ou muette, c’est qu’elle est malade.
Les femmes aiment se retrouver et adorent aussi se raconter les potins qu’elles ont lus chez le coiffeur. « Tu savais que l’actrice Machine était lesbienne ? » « et que le chanteur Machin avait trompé sa femme avec la danseuse Machine ? » Ce qui est formidable, c’est que quand elles parlent des frasques amoureuses, sexuelles des stars, on dirait vraiment que cela les touche, les atteint et qu’elle parle de connaissances proches.

3-    Les astuces beauté, séduction

Quelle nana ne sent pas comme une grande prêtresse quand elle révèle à ses copines le  dernier régime « réVOlutionnaire » dont elle a entendu parler? Ses amies, collègues seraient prêtes à tout lâcher pour pouvoir avoir accès à l’info !

Un des sujets préférés des femmes aussi, les cheveux. Bah oui, une telle trouve les siens trop plats, sans volume. Sa copine elle lutte avec frénésie chaque matin contre ses bouclettes rebelles. Conclusion : aucune n’est contente de son sort ! Elles se communiquent les derniers produits en terme de lissage, ou en terme de volume, c’est selon ! Les marques à éviter. Les marques qu’elles recommandent !

 

4-    Les fringues

Un des sujets préférés des femmes: fringues. Il est bien connu que toutes les nanas  n’ont jamais « plus rien à se mettre »
Les pauvres !  Obligées d’attendre les soldes pour pouvoir remédier à ce gros problème existentiel qu’elles ont ! Entre elles, les femmes se communiquent les meilleurs sites pour trouver de belles bottines mode, pour trouver le jean qui leur fera un fessier d’enfer.  Les femmes échangent leurs bons plans, trop fières d’avoir une info capitale à pouvoir transmettre aux copines. Et puis, les fringues, c’est un peu leur thérapie à elles. Donc parler de fringues, c’est participer au bien-être des copines!!!! (c’te bonne blague!)

5-    Les enfants

Un des sujets préférés des femmes aussi. En tant que mère, il y en a des choses à dire !
Toutes rivales qu’elles sont un peu au fond, les femmes prennent plaisir à comparer l’âge auquel leur bébé a fait ses premiers pas, le nombre de mois auquel le petit a dit Maman la première fois ! Mon Dieu, c’est parfois un peu lourd, j’avoue moi-même qui suis une nan.
Les mères se soulagent avec les copines en parlant de l’ingratitude de leurs adolescents qui ne respectent plus rien. Elles se rassurent en entendant dire que les copines vivent le même « enfer ».
Les copines entre elles aiment à se plaindre du bazar qu’elles trouvent en permanence et qu’elles doivent gérer. Ah! se plaindre, elles aiment ça. Cela les soulage, je crois.

Bon, bah voilà, je pense que vous vous êtes reconnues! N’est-ce-pas?
Si vous pensez à d’autres sujets préférés des femmes, n’hésitez-pas. A vos claviers!

Bon allez, je vous laisse, j’ai rendez-vous avec mes copines……

Christine, le 30 Octobre 2014 

Ne cédons pas au blues de l’automne

Voilà, c’est fait! Nous sommes passés à l’horaire d’hiver avec toutes la symbolique tristounette qu’il y a derrière.
Et oui, bien que nous ayons “un peu de rab” en ce qui concerne l’ensoleillement cette année, le blues de l’automne nous guette ou nous a déjà envahies!

Non au blues de l’automne

C’est certain que sortir du boulot le soir alors qu’il fait déjà nuit donne une impression de n’avoir pas profité de sa journée sur le plan personnel parce que c’est déjà le soir… C’est sûr, c’est surtout cela le blues de l’automne. Un sentiment de ne se lever que pour aller au boulot, et rentrer à la maison s’occuper des enfants, du repas. La routine quoi… ça fout le blues tout ça!

Fin octobre, début novembre, c’est aussi le moment où les grandes surfaces rappellent à votre bon souvenir que la belle saison est bel et bien fini en “pourrissant” vos boîtes aux lettres à la maison de catalogues de jouets vous rappelant que Noël, c’est dans moins de deux mois maintenant…. Au secours!
Remarquez, au moins, les enfants eux, échappent au blues de l’automne en se jetant sur les catalogues, en les feuilletant, en les annotant, en les re-feuilletant jusqu’à en user les pages.

Fin Octobre, c’est aussi le mois où vous rangez définitivement vos sandales, vous ressortez vos bottes, vous remettez les collants après 8 mois les gambettes à l’air. Dur dur!

A ce moment de l’année, également, vous sortez le matin de chez vous et vous guettez avec appréhension la première gelée annonciatrice de plein d’autres, qui vous rappellera que vous n’avez pas pensé à acheter un grattoir et une bombe anti-gel! A rajouter sur la liste de course!

Fin Octobre, ça y est le chauffage est en route, et il va falloir gérer au mieux pour ne pas voir la facture s’envoler comme les autres années. Renoncer à l’envie de trop chauffer, se résigner à porter un petit pull, une veste à la maison le soir devant la télé, le matin au petit déjeuner pour ne pas avoir la désagréable surprise de recevoir une fois l’été une douloureuse vraiment très douloureuse.

Novembre, les enfants ne peuvent pas aller jouer dehors, ou rechignent en tout cas. Ils sont scotchés devant leurs écrans et cela vous horripile. Et oui….

Et la liste est encore longue!!!!
Alors, c’est vrai, tout cela pourrait nous mettre un peu beaucoup le bourdon! Mais non! il ne faut pas!

On se ressaisit les filles, on décide de ne pas se laisser démonter par le blues de l’automne! Et on positivait, d’accord?

On se dit qu’on va essayer de voir le verre à moitié vide et non le verre à moitié plein, entendu?

L’automne, et le début de l’hiver, c’est aussi la saison du cocooning qui se prépare. C’est le moment de l’année où on a plaisir à rentrer se mettre bien au chaud chez soi. On a envie de prendre soin de son intérieur. Pourquoi pas profiter de cette période pour réaménager son salon, bouger les meubles, changer les rideaux, trouver un plaid sympa pour les soirées télé? Le but étant de se sentir bien chez soi.

C’est le moment de l’année où on invitera les années pour une bonne raclette, une crèpe party, où on se retrouvera tous autour de la table pour une bonne tartiflette. Vive les soirées entre amis, c’est bon çà, aussi!
A bas le blues de l’automne! Noel et les fêtes arrivent, les rues vont prendre leur parure d’hiver et les lumières vont briller de milles éclats. Pourquoi ne pas sortir vous ballader en début de soirée juste pour le plaisir des yeux.
Novembre, c’est aussi le mois pour vous les filles pour commencer à repérer votre tenue de fêtes et vous prendre en main tout doucement pour vous faire toutes belles quand le 24 et le 31 seront venus. Cela vous laisse quasi deux mois! Motivez-vous. Pensez à cela et vous oublierez la grisâtre et le blues de l’automne!
Je compte sur vous?
Toute façon, je veille au grain et serai là pour vous rappeler de rester positives!!!

 

Christine, le 30 Octrobre 2014

Et si on cessait de se plaindre une bonne fois pour toutes!

Éternelles insatisfaites que nous sommes, jamais contentes comme nous le reprochent nos hommes, toujours en train de se plaindre!

Et si on positivait, et si on réalisait enfin que bien souvent on a absolument tous les ingrédients pour être heureuse…
Se plaindre est quasi un sport national chez les français. Les nanas sont championnes pour ça!
Alors certes, il nous manque peut être un ou deux ingrédients pour être parfaitement heureuses, mais dans l’ensemble la mayonnaise peut prendre. Et puis quand vous aurez réussi à vous procurer les derniers ingrédients d’assaisonnement qui vous manquent, et bien tant mieux, saupoudrez-en votre préparation et considérez que votre bonheur n’en sera que plus grand!

Je rentre d’une mission humanitaire dans le désert saharien à moins de 4 heures de vol de chez nous. Je peux vous dire que j’ai vu des populations évoluer dans des conditions de vie stupéfiantes. On se demande même comment la vie est possible dans le désert sans eau, sans rien au milieu de nulle part. Et pourtant ces gens là sourient à vous, sourient à la vie. Ces peuples là se nourrissent du peu que la nature leur offre. Leur foi en Dieu y est pour beaucoup dans leur acceptation de leur sort, certes.
Cette plongée dans la misère m’a donné l’envie féroce de cesser de geindre pour rien, de prendre conscience que j’ai tout pour être heureuse. Pardon pour ce que vous pourrez appeler pêcher d’orgueil peut-être, mais j’ai envie de m’auto-proclamer “prophète du bonheur” et de tenter de convertir mon entourage au “positivisme”.
Envie de crier à qui veut l’entendre: “bon allez, on cesse de se plaindre une bonne fois pour toutes, et on apprécie ce que l’on a!”

Pourquoi les personnes ne cessent-elles de se plaindre en permanence?
C’est simple. Tout simplement parce que la société de consommation dans laquelle nous vivons crée des besoins en permanence. Et qui dit créer des besoins, dit créer le “besoin” de s’équiper de toujours plus de choses. Pour peu que vous n’ayez pas accès à ces choses là souvent matérielles, vous vous estimez flouées. C’est vraiment dommage.
Pourquoi se plaindre quand on a la santé, un job, des amis, des enfants, un amoureux?
Parce que le bonheur finalement, c’est simple.

Vous qui me lisez, même si vous n’êtes pas riches, même si vous vivez en HLM, même si vous n’avez pas de chéri, si vous avez au moins 3 des ingrédients suivants en plus de la santé qui est indispensable, vous devez reconnaître que vous êtes heureuses! Ok?
Allez, observez la liste ci-dessous et faites le point.
- la santé (ingrédient obligatoire)
- un travail
- des enfants
- un amoureux
- des amis sur qui vous pouvez compter
- une famille aimante
- une passion
- un cadre de vie qui vous plaît (un logement appart ou maison où vous vous sentez bien, peu importe que vous soyez locataire ou proprio, c’est sans importance!)

Alors résultats? Heureuses?
Je pense qu’un maximum d’entre vous et moi compris n’ont plus le droit de se plaindre. Vous avez certainement toutes plus de 3 ingrédients du bonheur en plus de la santé. Donc, on positive les filles! OK?
Certes, on pourrait avoir plus, mais on pourrait aussi avoir moins!
Donc, on se satisfait de ce qu’on a et on cesse de se plaindre!

 

Christine, le 21 Octobre 2014

Et si on décidait de rire de ces trucs qui agacent?

Choisissons de rire de ces trucs qui agacent!
Des trucs qui agacent, il y en a plein, mais on va choisir de se marrer plutôt que de s’énerver!
Vous remarquerez que je suis dans ma phase “Pensée positive!”!!!

Commençons les trucs qui agacent dans le comportement des autres!
- quand un collègue au boulot sifflote ou chantonnent une chanson bien “pourrie” et que vous l’avez en tête toute la journée!
- quand un samedi matin, vous arrivez au supermarché et que devant la porte, 20 personnes âgées attendent pour faire leurs courses! (c’est pas comme si elles avaient toute la semaine pour les faire!)
- quand un malotru s’engouffre à toute bise dans la place que vous attendez depuis 5 minutes sur le parking du supermarché!
- quand votre chef vous répète toute l’année “que ferais-je sans vous?” et qu’au moment des rallonges en fin d’année, il est tout piteux de vous annoncer qu’il ne peut pas vous donner d’augmentation…
- quand un contact Facebook lit votre message sur Messenger et que vous voyez “Vu à 19h32″ et qu’à 20h48 il ne vous a toujours pas répondu….
- quand vous êtes chez le docteur, et que les seuls magazines qu’il y a à lire datent de 2012, et que vous les connaissez par coeur!

Parmi les trucs qui agacent, il y a aussi ceux qui sont de notre propre fait!
- quand vous êtes habillée, prête pour aller au bureau, et qu’exceptionnellement vous prenez votre petit déjeuner juste avant de partir, et que là vous échappez votre tartine de confiture sur votre chemisier! Dommage…. déjà que vous étiez à la bourre!
- quand vous oubliez de mettre portable à charger le soir en vous couchant et que votre batterie vous lâche dans la nuit. Résultat, le réveil ne sonne pas!!! Oups!
- quand vous avez fini de poser votre vernis, que votre portable enfoui au fond de votre sac à main se met à sonner, que vous farfouillez dedans oubliant que le vernis n’était pas sec… C’est “couillon”, hein?! bon, bah faut recommencer!
- quand vous montez sur la balance et que celle-ci vous rappelle les trois ponchs et deux parts de gâteaux que vous vous êtes empiffrés la veille au soir!
Il y a aussi les trucs qui agacent liés au matériel domestique, hi-tech, automobile, etc….
- quand vous changez de portable, et que vous perdez tous vos contacts! ça énerve bien ça, n’est ce pas?
- quand vous êtes certaine d’avoir enregistré votre émission préférée et que vous vous êtes trompée de jour
- quand votre ordi plante d’un coup et que naturellement vous n’avez pas sauvegardé le rapport que vous étiez en train de taper!
- quand vous avez une super photo à faire, le cliché du siècle, et que votre appareil vous affiche “batterie épuisée” ou “mémoire de stockage insuffisante”… No comment! le souvenir, vous l’enregistrerez dans votre cerveau. il sera certes plus difficile de le partager.

 

Voilà, en résumé, il y a des tas de trucs qui agacent dans une journée.
N’y attachez pas trop d’importance, sinon vous râlerez du matin au soir!
Choisissez d’en rire! La vie est trop courte pour se laisser pourrir l’existence par des petites mésaventures sans importance finalement!
D’ailleurs, je vous suggère de rajouter en commentaires les trucs qui agacent et que j’ai oubliés!

 

Christine, le 22 Octobre 2014