AVOUER SON ADULTERE

Lorsque l’on commet « l’irréparable », on peut avoir tendance à penser que d’avouer sa « faute », son adultere permettra de tout réparer… Je préfère vous le dire tout de suite, c’est une très, mais alors très mauvaise idée. Les raisons sont aussi longues que la liste de Schindler, les conséquences encore plus…

Pourquoi avons-nous envie de le dire à Chéri?

Ne vous y trompez pas, il ne s’agit absolument pas d’un acte de bienveillance, ou de confiance, ou je ne sais quelle autre idée altruiste… Non, si vous voulez en parler à Jules, avouer votre adultere, c’est juste parce que vous culpabilisez (ou que vous avez peur qu’il le découvre) et que vous voulez un peu alléger votre souffrance. Il arrive même parfois, que l’on souhaite confier à Chéri qu’un autre a pris sa place au sein de notre lit, pour le faire réagir, consciemment ou inconsciemment… Là encore, ce n’est vraiment pas la chose à faire… Il va réagir, c’est sur, aujourd’hui ou dans plusieurs mois, mais sa réaction ne sera pas celle que vous attendiez (sauf si vous projetiez en secret de le faire sortir de votre vie). Gardez bien en tête que c’est à vous que vous voulez faire du bien et pas à votre amoureux, parce que lui, clairement, ça ne va pas du tout lui en faire…

Pourquoi l’avons-nous trompé?

La première chose à faire, une fois que l’on est sorti de l’euphorie que peut procurer une nouvelle relation, c’est de se demander pourquoi on en est arrivé là. Et soyons claires, Chéri n’y est pour rien. On peut, bien sûr, alléger un peu son fardeau en se disant que s’il avait été comme cela ou s’il avait fait telle ou telle chose, on n’en serait pas là, mais la vérité, c’est que s’il ne nous convenait pas (Chéri), nous l’aurions quitté et pas trompé… Ce qui fait qu’il ne peut être tenu pour responsable, et c’est vraiment important d’avoir cela en tête, histoire de trouver ce qui manque dans notre vie, et que cette « expérience » soit plus bénéfique que dévastatrice. Parce qu’il s’agit bien de cela… Lorsque l’on en arrive à mettre son couple en péril, c’est que quelque chose ne va pas, que notre vie nous paraît difficile et que l’on a besoin d’adrénaline ou d’une échappatoire, et même s’il vaut mieux prendre un amant plutôt que du prozac, à terme, ça ne résout rien. Parfois, cela peut être quelque chose qui semble anodin, comme un manque répété d’attention, qui petit à petit, ronge sérieusement l’estime que l’on a de nous-mêmes et qui nous pousse à aller en chercher ailleurs…  Quoi qu’il en soit, c’est quelque chose de très important pour nous, dont nous manquons et dont nous avons besoin pour nous sentir bien.

Le silence est d’Or

Jules vous aime, il y a de fortes chances pour qu’il ne vous quitte pas, le problème n’est pas là. Savoir que vous l’avez trompé va simplement le déposséder de tout ce qu’il croit avoir, ni plus, ni moins. Il va perdre sa confiance en lui, son amour-propre et son estime. Il risque fort de vivre dans la peur pendant des mois après votre aveu, et comme vous le savez sans doute, il y a trois façons de réagir à la peur : la fuite, l’attaque ou l’immobilité… Et aucune n’est à souhaiter, et surtout, aucune d’entre elles ne vous permettra d’améliorer la situation dans votre couple. Notez également qu’il n’est pas rare que Jules se venge et vous fasse la même chose, juste pour équilibrer les compteurs ou pour retrouver un peu de dignité. Alors, si vous vivez dans la culpabilité et le regret, soyez indulgente avec vous-même, dites-vous que vous en aviez besoin, à ce moment-là, pour ne pas sombrer, mais ne demandez pas à votre amoureux de le faire pour vous.

Marie May, le 3 juillet 2013

Vous avez aimé cet article, vous aimerez du même auteur:
La recette du bonheur
Gérer ses problèmes de couple
Qui sont les hommes?
Gare à la relation sparadrap
Lâcher prise
Gérer ses frustrations 

7 commentaires sur “AVOUER SON ADULTERE

  1. Dj My Art on a écrit:

    Bravo ! Bravo pour cette chronique pleine de finesse, de bon sens, de justesse.
    Coutumier « involontaire, avec plusieurs compagnes, de ce type de coup de canif, j’en étais très rapidement arrivé à la même conclusion que parler n’était qu’un moyen de se décharger sur l’autre de sa propre culpabilité… se faire une nouvelle fois du bien (pas physiquement cette fois) au détriment de l’autre, alors qu’il(elle) n’avait rien demandé.
    La question ne se pose heureusement plus pour moi depuis 9 ans, même si tout n’est pas toujours drôle, que des tensions ou frustrations existent… Peut-être une évolution, une maturité, un travail sur moi-même…

      • Dj My Art on a écrit:

        Soyons bien clairs (et d’ailleurs la chronique est sous cet angle) tromper ne se conjugue pas qu’au masculin, loin de là !
        Les femmes trompent autant que les hommes !!
        J’ai d’ailleurs été l’amant de 2 femmes mariées, dont une qui collectionnait régulièrement et à haute dose les amants, et parmi mes autres conquêtes (bon ça va, ça ne se compte pas en milliers !! lol) certaines étaient déjà en « couple »… :-)

        • Marie May on a écrit:

          Il y a une question qui ne cesse de me hanter… Pourquoi avez-vous besoin (et apparemment un besoin viscéral) de systématiquement préciser que les femmes ont les mêmes difficultés que les hommes? On sentirais presqu’un soupçon de colère dans vos propos ou une manière de vous dédouaner en « accusant » les autres de faire comme vous?
          Personne ne prétends ici, du moins, je ne le crois pas, qu’il ait une différence de « valeur » entre les hommes et les femmes, des points de vue différents, parfois, et beaucoup d’amour et d’incompréhension, surtout…

          • Dj My Art on a écrit:

            Mon rôle ici est de permettre un semblant d’équilibre dans une balance fictive entre les 2 sexes… de remettre autant que faire ce peu les choses à leur place en signalant que l’égalité est bien réelle tant sur le plan des qualités que des défauts… que nous partageons beaucoup de choses.
            La seule chose qui soit viscérale en moi c’est l’amour que je porte à la Femme, à la féminité, à la grâce… loin de moi l’idée de me positionner en vengeur masqué colérique :-)
            Je me positionne simplement face au public à 99% féminin sur ce site afin de remettre, dès que je le peux, les choses à leur place. Il est trop fréquent de lire ou entendre que les hommes seraient volages, obsédés par le sexe, infidèles, violents… Je tente donc de positionner le curseur un peu mieux afin de confronter vos semblables à la réalité… rien de plus :-)

            • Merci à toi JF d’avoir éclairé la mission que tu t’es donnée sur ce site. Je pense que Marie a mieux compris tes ressentis et ce que tu essayais de faire passer. Amitiés à tous les deux. Il est bon et productif à mon sens de voir des opinions se confronter.

Laisser un commentaire