Les hormones…


Humez !
Si l’amour peut être aveugle, je vous garantis en revanche qu’il n’a pas le nez bouché… 
Outre le plaisir ou le dégoût conscient que l’odeur corporelle d’un autre peut vous inspirer (c’est le cas de le dire) il y a tout ce que vous ne réalisez pas forcément mais que vous vivez pourtant !
On continue donc notre enquête pour mieux comprendre les relations-hommes femmes


Les hormones !
Vous en entendez parler souvent, vous hochez la tête, mais savez-vous ce qu’elles sont ?
Une hormone est une substance chimique secrétée par une cellule endocrine, agissant à distance et par voie sanguine sur des récepteurs spécifiques situés sur la membrane d’une cellule cible. Elle transmet un message chimique, ce qui lui confère le nom de « messager chimique ». Wikipédia.

Bla bla bla scientifique, plus simplement et dans notre cas, une hormone est une petite chose présente dans notre corps et qui agit, entre autre, sur… nos amours! En l’occurrence, les phéromones, les phérormones et la phényléthylamine.
Selon l’odeur de vos phéromones et de vos phérormones l’autre peut être attiré ou pas…
Il semblerait même qu’une femme en période d’ovulation dégage une odeur particulièrement attirante, c’est en tout cas vrai chez les animaux, la femelle, par ses phéromones, indique sa disposition à être fécondée!

« Ne te lave pas, j’arrive ! », écrivait Napoléon à Joséphine… quinze jours avant son départ.
Je ne garantis pas le résultat à quinze jours, mais sachez mesdames qu’une hygiène intime biquotidienne, outre les dangers pour votre flore vaginale, diminue vos chances d’être « flairées ». Quant à vous messieurs, de vos aisselles propres du matin et reniflées le soir, émane un parfum de virilité irrésistible pour les dames… Alors, AXE peut être mais AXE point trop!


Lucie Mariotti, le 19 juin 2013
Love is in Paris 

Commentaires “Les hormones…

  1. Dj My Art on a écrit:

    Une hygiène intime qui laisse particulièrement à désirer pour certain(e)s !!!… au point de faire rebrousser chemin à toute idée coquine… sans parler de désirs de grignoter de l’abricot ou de la banane…

Laisser un commentaire