Improbable mais vrai: ma psy est devenue….mon amie!!!!

Nous avons toutes déjà entendu des histoires, ou des films où le psy du personnage principal devenait l’amant de la belle patiente! et bien moi, ce n’est pas ça qui m’arrive! C’est mieux que ça! 
Ma psy est devenue mon amie!!!!!



Je vous raconte sans rentrer dans les détails, promis!
Née sous X, DDASS, mère adoptive du type “marâtre”, ce “cursus” a fait de moi quelqu’un qui souffre de ce que l’on appelle en jargon psy “l’abandonisme”.
Depuis l’âge de 20 ans, je tente de gérer cette carence affective comme je peux, et je dois dire que j’ai fait appel souvent à un psy pour parler et faire en sorte que les blessures du passé n’entachent pas mon présent et celui de mes enfants.

Je me suis souvent surprise à me dire intérieurement ces dernières années au gré des soi-disant professionnels que je rencontrais que mon ou ma psy était plus “taré” que moi!
J’ai tout essayé: les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux….
Mais aucun psy n’avait réussi à faire de mon enfance douloureuse une force pour mon présent, et non pas un boulet que je trimbalais au pied depuis toujours…


Je trouvais beaucoup plus de réconfort en écrivant, en communiquant à travers ce blog féminin avec vous, en rencontrant des femmes extraordinaires dont certaines sont devenues des amies.

Et puis fin décembre, à un moment où j’étais plus en souffrance, on m’oriente vers une jeune femme, une jeune psy qui doit avoir une bonne trentaine d’années, avec qui le courant est rapidement passé.
Nous avons démarré ensemble à raison d’une fois par semaine la première semaine de janvier. C’était une de mes résolutions pour 2014: guérir du passé et devenir une mère équilibrée et exemplaire pour mes enfants.


J’avoue qu’en démarrant cette nouvelle thérapie avec cette nouvelle psy, je n’y croyais guère….

Je me disais : pourquoi avec cette psy, ce serait différent? Pourquoi réussirait-elle à guérir une blessure qui a grandi avec le temps?
Et là, au miracle!
Cette jeune femme se révèle extrêmement douce, à l’écoute, moderne et abordable. Rien n’est tabou. Je me sens libre de parler ouvertement. J’ose avouer toutes mes faiblesses. Je sens que je progresse de semaine en semaine. C’est incroyable.
Je sens qu’elle prend plaisir à me voir une fois par semaine, et je m’aperçois avec grande satisfaction que ma psy m’écoute attentivement au fil du temps, puisqu’elle est capable de me ressortir des anecdotes que je lui ai racontées il y a plusieurs semaines. On avance.

La semaine dernière, ma psy m’annonce avec dépit qu’elle va changer de fonction et qu’elle va devoir arrêter de me suivre… Je ne réalise pas tout de suite, mais je sens comme un pic dans mon coeur. La semaine s’écoule, et je réalise que non seulement j’ai progressé avec elle, mais en fait je m’aperçois aussi que je me suis attachée à elle, et que j’ai l’impression que c’est une copine, une amie qui va sortir de ma vie. Je suis triste…et le mot n’est pas trop fort.

Ce midi, j’avais rendez-vous avec elle, et je m’y suis rendue avec joie comme d’habitude. Quand on a la chance de trouver un bon psy, c’est bon d’apprendre à se connaître, d’apprendre à grandir. On grandit toute sa vie, même à 40 ans passés.

Et là, en fin de séance, je prends mon courage à deux mains et lui confie combien je suis triste à l’idée que notre “travail” s’arrête. J’ose lui demander d’échanger nos mails pour rester en contact. Non seulement ma psy accepte, mais me dit combien je suis quelqu’un qu’elle apprécie avec des valeurs, une vraie gentillesse et générosité, et qu’elle aimerait que nous nous retrouvions sur les quais de Saône en terrasse pour manger une salade ensemble….
J’étais très émue, elle l’était aussi…. Cette promesse d’amitié naissante est un cadeau!


Alors voilà, rien n’est impossible!
Non, les psys ne sont pas tous tarés. Je le pensais aussi!
Et oui, ma psy est devenue mon amie!!!!!
Merci la vie pour cette jolie rencontre!

Christine, le 8 avril 2014

Laisser un commentaire