J’ai fait appel à la chirurgie esthétique….

Alors voilà, vous seriez tentées de dire « faute avouée, à moitié pardonnée », n’est-ce-pas? Et bien, là, mes cocottes, je vous arrête tout de suite!  Pourquoi parler de faute?
Soyez franches, combien de vous rêvent secrètement de corriger un truc qui les fait « souffrir »? (entre nous, un truc, si ça se trouve que seules vous remarquez! C’est souvent ainsi!). 
Alors voilà, j’ai fait appel à la chirurgie esthétique, et j’assume pleinement mon choix!

Il y a un moment où il faut arrêter d’être faux-cul et de cracher sur la chirurgie esthétique!

On s’est toutes dit à un moment où à un autre, « j’aime pas mon ventre qui malgré mes régimes n’est toujours pas plat comme je le voudrais », « j’ai les seins trop lourds », ou alors « si j’avais de plus gros seins ». Vrai ou pas? Celles qui diront NON, je leur tire mon chapeau, et je leur file tout de suite mon 06 pour qu’elles viennent m’apprendre à m’aimer!

Bon voilà, je passe aux « aveux ». J’emploie ce terme puisque révéler qu’on a fait appel à la chirurgie esthétique fait de nous tout de suite des « nanas égocentriques et artificielles » que les copines et voisines auraient envie de montrer du doigt. Perso, je pense que leurs critiques sont motivées par une certaine jalousie, mais cela n’engage que moi!!! Deuxio, celles qui me connaissent savent qui je suis, et je pense être tout sauf égocentrique et artificielle. Féminine, OUI. Un brin sexy, OUI, et je le revendique haut et fort!

En mars dernier, j’ai donc choisi de me faire faire une lipposuccion et mini-plastie… Et oui!!! ça vous bouche un coin, hein?
La Christine qu’on croyait si sage, si simple. Et ben voilà, ne vous en déplaise, votre Christine avait aussi un truc qui l’a faisait souffrir, et elle a décidé de la faire corriger pour que cela ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Je vous raconte, je n’avais pas 20 kilos à perdre pas du tout. J’avais juste mon ventre très « abimé » par mes grossesses, et malgré mes régimes à répétition, il subsistait deux trois kilos de graisse qui refusaient catégoriquement de s’en aller.


Ayant entendu parler de la chirurgie esthétique qui devenait plus abordable en terme de tarifs en France (certainement pour contre carrer les cliniques à l’étranger de chirurgie esthétique qui fleurissent, avec tous les risques post-opératoires que cela peut engendrer pour les patientes), j’ai décidé de me renseigner pour remédier à mon « souci ».
J’ai trouvé la Clinique Hoffmann à Paris où intervient un Chirurgien fameux Franck Benahmou. Je l’ai contactée et j’ai découvert un personnage vraiment sympa haut en couleur, la quarantaine, qui m’a expliqué avoir envie de donner l’opportunité aux femmes modestes d’avoir accès à la chirurgie esthétique. Pour ce faire, il loue le bloc d’une clinique en banlieue parisienne une fois par semaine, et ainsi les femmes comme vous et moi peuvent s’offrir la correction chirurgicale d’une chose qui les fait souffrir dans leur corps de femme. Pas mal l’idée, non? On y gagne, lui aussi bien sûr, il ne fait pas cela par pur altruisme;  certes!  pas folle la guêpe!  Le Docteur touche plus de monde, mais nous en contrepartie, on peut enfin avoir accès à quelque chose qui autrefois n’était pas abordable pour nos porte-monnaie.

En tous les cas, voilà, c’est fait!
Mon ventre est maintenant plat (attention, j’avais fait un bon régime avant car la lippo n’est pas un miracle. Elle ne peut pas tout enlever!), mes hanches plus marquées, et mon sourire retrouvé.
Et tout cela, grâce à la chirurgie esthétique! Je me sens mieux dans mon corps, et cela joue sur ma confiance en moi.
Vous savez toutes qu’il est important de s’aimer pour être aimée. Il est fondamental d’aimer l’image que le miroir vous renvoie. Aimer votre enveloppe vous permet d’aller vers les autres avec plus d’assurance.

Moi aussi, autrefois, et il n’y pas si longtemps, je pensais que la chirurgie esthétique ne s’adressaient qu’aux autres,  aux stars, aux personnes dites « friquées ». J’étais certaine de ne jamais en bénéficier. Et puis, comme seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, et bien je me suis renseignée et  j’ai changé d’avis.
Ne nous voilons pas la face, se faire remonter des seins ayant perdu de leur élasticité, ou se faire faire une lippo représente un certain budget; Il faut être sincère. Même si des personnes comme le Docteur Benahmou tente de démocratiser les actes de chirurgie esthétique, un acte de réparation représente toujours un coût. Surtout dans cette période de crise que nous traversons où les ménages ont du mal à boucler les deux bouts.

Toutefois, acceptez de jouer le jeu et faites le calcul des sommes que vous mettez dans vos solutions alternatives: 
– régimes à répétition, 
– rendez-vous chez la diététicienne pas entièrement remboursés, 
– rendez-vous chez le psy car vous n’assumez pas votre image non remboursés non plus
– soutien-gorge à armatures chers pour cacher votre poitrine tombante, etc….

Faites aussi le calcul de toutes les choses « superficielles » que vous avez achetées de façon impulsive pour combler un manque, pour parer à une frustration (je parle des achats impulsifs en réaction à un mal être) 
Exemple: 
– votre Iphone, 
– vos 10 sacs à mains dans l’année, 
– vos 10 paires de chaussures, 
– vos glaces à l’italienne et autres kebabs dès que les beaux jours étaient là en vous disant de toute façon « au point où j’en suis! », 
– vos fringues que vous ne portez pas achetées entre midi et deux sur un coup de blues……
– votre chariot plein à ras bord pour les fêtes de saumon, foie gras, dinde, bûches, papillotes…. (est-ce bien nécessaire une telle abondance de bouffe!!! vu le prix que cela coûte!!!)
et la liste est longue…..

Si vous vous amusez à compter tout l’argent dépensé « pour rien » sur une année, vous vous rendrez vite compte que vous auriez pu de loin vous financer la petite intervention de chirurgie esthétique payable en plusieurs fois qui allait vous permettre de retrouver confiance en vous! A bon entendeur, salut!
Moi, j’ai choisi! J’lai fait, et je revis!

Attention, je ne suis pas en train de vous dire « allez y, vous avez un petit souci, foncez vous faire réparer au bistouri! », non non! Il faut aussi apprendre à s’aimer comme on est bien sûr.
Je dis, si vraiment après avoir tout tenté, vous souffrez trop, et cela vous empêche d’être vous même, renseignez-vous quand-même; La chirurgie esthétique peut peut-être vous permettre de vous sentir mieux. Et cela ne fera pas de vous une pouf écervelée qui ne pense qu’à son physique!
Croyez-moi…..
Je suis prête à en parler avec celles qui le désirent.

 

Christine, le 20 Octobre 2014

 

Blog
Home 

Laisser un commentaire