A bas les tabous! Ouvrons le dialogue!


Les tabous, c’est quoi?

Selon le dictionnaire, les tabous sont certains sujets dont on ne doit pas parler par crainte ou par pudeur, des sujets qui seraient « interdits »

  • Si j’étudie cette définition, je rigole doucement et je me dis:
  • Pourquoi éviter certains sujets?
  • Par crainte de qui?
  • Par crainte ou peur de quoi?
  • De quelle pudeur parle t-on?

Cessons les faux-semblants. Les tabous freinent la réflexion et entretiennent les non-dits.

A mon sens, il vaut mieux, même avec les enfants aborder tous les sujets (en rapport avec leur âge bien sûr, et avec le vocabulaire approprié) de manière à démystifier, à dédramatiser certains sujets plutôt que de maintenir des sujets sous silence qui inciteront l’enfant à aller chercher les réponses par lui-même sur les moyens que la société met à sa disposition, et là je fais allusion à internet par exemple.

Gare à vous si vous avez peur de répondre aux questions de vos enfants et que vous n’avez pas un bon contrôle parental sur leur PC  (ce qui est le cas pour quasi tous les jeunes…) car ce qu’ils vont trouver sur internet sera autrement plus hard, plus cru et plus choquant que si vous aviez abordé le sujet directement avec lui. Je fais allusion à la sexualité, mais pas seulement. On considère souvent qu’il n’est pas bon de parler de tout avec ses enfants, à tort. Tout est question de la façon dont on s’y prend.

C’est clair que si un ado s’interroge sur la sexualité, et que vous ne lui ouvrez pas la porte en lui disant que vous êtes open pour causer librement de certains sujets, il ira chercher les réponses lui-même et risque de tomber sur des sites au caractère pornographique qui lui présenteront l’acte sexuel de façon bien bestiale…. Est ce vraiment ce que vous souhaitez ? Votre fils risquerait d’avoir une idée de l’acte sexuel où l’homme domine pour satisfaire sa partenaire, et votre fille croira qu’il est de bonne augure d’accepter toutes les demandes et pratiques les plus hard de son compagnon.

De plus, croyez-vous que votre gamin qui voit sur la plage des nanas en bikini type string aux seins nus sera vraiment choqué si vous répondez à certaines de ses questions, ou si vous abordez de vous-même certains sujets par information et prévention.

Idem pour la maladie dont vous pourriez être victime, où dont ils pourraient être victime, que le mal soit grave ou pas.On est réticent à parler de la maladie avec nos enfants. Il vaut mieux les informer, leur parler. Si vous ne le faites pas, vos enfant seront inquiets et s’imagineront les pires scénarios. Il faut rassurer les enfants. Il faut leur dire que tout est mis en ouvre pour viser leur guérison ou votre guérison.

Les secrets n’ont jamais été bons. Les tabous n’ont pas lieu d’être.

A mon sens, on peut parler de tout, mais en choisissant les mots, le moment, le lieu.

On abordera pas tel ou tel sujet de la même manière avec n’importe qui.

Les tabous sont des interdits d’un autre temps.

Réveillez-vous, nous sommes au XXIème siècle!

Vous ne trouvez pas que les tabous, c’est un peu dépassé?

Pensez-vous vraiment qu’il y a des sujets à éviter chez nous ici en France? 

Nous sommes dans un pays libre (pour l’instant!!!! clin d’oeil à l’actualité) où chacun a le droit d’expression sans répression. Profitons-en! Ne nous fixons pas des interdits bêtement. Cessons les tabous, les cachotteries. Cessons les mièvreries! 

Parlons franco à nos enfants, ils sont capables d’entendre beaucoup plus que nous l’imaginons! Croyez-moi! 

Christine, le 4 Juin 2014

Sur le thème des enfants et des adolescents

Familles recomposées en vacances

Le langage des ados

Comprendre la crise d’adolescence

Orientation professionnelle, aidons-les

Applications pour autistes ou enfants à déficience auditive

La chirurgie esthétique chez les adolescentes

Les grosses bêtises

Leur avenir

La perte d’un enfant

Le blog

Accueil 

Laisser un commentaire