Hommage à la maman solo


Les années passent. On avance, on ne regarde pas trop dans le rétroviseur, mais les expériences vécues au fil de notre vie nous marquent et nous forgent une personnalité, une force. Ce jour, j’ai décidé ce de vous parler de la vie des mamans solos. Je l’ai été maman solo pendant plus de 7 ans, et je ne suis pas à l’abri de le redevenir…Je suis certaine que beaucoup se reconnaîtront à travers ce petit témoignage sans prétention.
Pour info, sachez que le nombre de familles mono parentales est en constante augmentation. En France, plus d’un million de femmes seules avec des enfants sont recensées. Une famille sur cinq est dans cette situation. La vie de la maman solo relève bien souvent du parcours du combattant.

La vie d’une maman solo, c’est comment?

C’est un cocktail explosif des ingrédients suivants:

– solitude
– manque d’argent, et situation souvent de précarité conduisant à l’endettement
–  course contre la montre en permanence pour parer à tout, et épuisement
–  soucis d’autorité à maintenir malgré la fatigue

Pour pas que ce cocktail explosif vous pète à la figure, il faut beaucoup de patience, de confiance en soi, de courage, de persévérance. Ne jamais baisser les bras. Et je vous promets que la récompense suprême, c’est que si la maman solo parvient à trouver son rythme, elle peut peut vivre une relation extrêmement proche de ses enfants. Les familles mono parentales peuvent être très soudées: j’entends par là que la maman solo et ses enfants sont liées par un quotidien difficile mais qui peut resserrer les liens d’amour entre eux si chacun y met du sien.

Vous connaissez la chanson: « Elle a fait un bébé toute seule » et bien maman solo, c’est un peu la même chose, sauf que pour la plupart, les mamans solos ne choisissent pas de se retrouver seules avec un ou plusieurs enfants à élever avec un seul salaire.

Voici un peu en résumé la vie d’une maman solo à travers les paroles de la chanson de Goldman. Décortiquons les couplets qui décrivent si bien les choses….

Et elle court toute la journée
Elle court de décembre en été
De la nourrice à la baby-sitter
Des paquets de couches au biberon de quatre heures
Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner
ça c’est pour l’aspect course contre la montre et épuisement

Et oui, la maman solo court au boulot, court à la sortie de l’école, court chez la nounou, court à la pharmacie, court dans les rayons du supermarché, et le soir quand les petits sont couchés….elle court dans son lit, épuisée, vannée !!!!

Elle défait son grand lit toute seule
Elle défait son grand lit toute seule
Elle vit comme dans tous ces magazines
Où le fric et les hommes sont faciles
Elle défait son grand lit toute seule
ça c’est pour l’aspect solitude, et recherche en vain de l’amour…
La maman solo surfe sur le net espérant trouver l’amour, la maman solo n’est pas souvent invitée par les amis en couple car elle représente un danger potentiel pour peu qu’elle soit séduisante.La maman solo n’a pas beaucoup de fric pour sortir et faire des rencontres, alors elle se ballade sur le net et va de déception en déception.
La maman solo a besoin d’une connexion internet, sinon elle est seule de chez seule et pète un câble…..

Le garage, la gym et le blues alone
Et les copines qui pleurent des heures au téléphone
Elle assume, sume, sume sa nouvelle féminité
ça c’est pour l’aspect « je m’arrange pour pas craquer, pour tenir moralement ». Je me revendique « indépendante », mais en fait au fond de mon cœur, je suis seule de chez seule…

Elle m’téléphone quand elle est mal
Quand elle peut pas dormir
J’l’emmène au cinéma, j’lui fait des câlins, j’la fais rire
Un peu comme un grand frère
Un peu incestueux quand elle veut
Puis son gamin, c’est presque le mien, sauf qu’il a les yeux bleus
ça c’est pour l’aspect « manque de tendresse » et besoin de temps en temps de câlins. Une femme reste une femme. Alors, parfois, la maman solo a un ami-amant, un sex-friend comme on dit. Et qui peut lui jeter la pierre ? ….

La chanson de Goldman n’aborde pas l’aspect financier et l’aspect « deux en un » (je vais développer l’idée !!! ne vous inquiétez pas !)

En effet, la maman solo galère financièrement, la maman solo n’a qu’un salaire, souvent maigre quand on sait que la femme gagne moins que l’homme en moyenne à travail équivalent. La maman solo s’endette quand la machine à laver rend l’âme, quand le garagiste lui dit « c’est le joint de culasse, ma ptite Dame ! »
Et oui ! la maman solo est la reine du camouflage de ses yeux rougis par les « emmerdes ». Elle manie l’anti cernes et le fond de teint à  merveille. Elle pourrait même vous donner des cours !!!

Pour le « deux en un, j’y arrive ».
La maman solo représente à la fois la douceur de la mère, mais elle doit aussi représenter la fermeté, l’autorité du père absent. Alors la maman solo a deux casquettes. Pas évident de passer de l’une à l’autre.
La maman solo galère lorsque ses enfants atteignent l’adolescence. Elle ne doit pas lâcher l’affaire comme on dit. Elle doit garder le cap. C’est elle le capitaine à bord, le seul capitaine. Pas de « co-capitaine », rien ! C’est elle qui doit surveiller que son grand n’aille pas fumer du cannabis en cachette dans l’allée et que sa fille ne se laisse pas embarquer dans de mauvais plans. Malgré sa fatigue, ses problèmes de fric, elle doit rester digne et autoritaire, maintenir ce cadre indispensable pour que l’adolescent ne passe pas du mauvais côté. Pas facile !

Voilà !
alors à toutes celles qui n’ont pas connu la vie de maman solo, je dis « tant mieux » !

Si vous avez un mari en or, gardez le précieusement.

S’il ne l’est pas, et que vous n’en pouvez plus, que vous voulez partir, dites-vous bien que l’indépendance a un prix, celui de la galère. Mais que cela ne soit pas un frein. Rien ne vaut la liberté, et cette phase de galère peut être un tremplin vers une autre vie.

Enfin, celles qui sont « une maman solo », je vous dis : ne baissez jamais les bras. Battez-vous. La femme est pleine de ressources, bien plus que l’homme. La femme se bat depuis la nuit des temps pour ses petits, et la femme s’en sort.  La roue tourne. Accrochez-vous, croyez en vos rêves, et vous vous en sortirez la tête haute, avec des enfants fiers de leur maman ! Ce n’est pas facile. Cet article est pour vous à toutes les mamans solos pour vous rendre hommage.

Christine, le 20 Novembre 2013

Accès au blog
Accueil

Laisser un commentaire