« l’homme propose la femme dispose » ne tient plus la route !

Qui ne connait pas l’adage « l’homme propose la femme dispose » ?
Ce fut peut être vrai à une époque mais ça l’est de moins en moins. Comme on peut le voir dans la fameuse pub de meetic que j’adore, les règles du jeux ont changé.
C’est vrai que l’ancestrale loi sociale, réduite ici par « l’homme propose la femme dispose » et qui décrivait les rapports amoureux entre les hommes et les femmes est désormais bouleversée.

Les femmes de plus en plus indépendantes font entendre leurs désirs, leurs envies

Tout comme dans la société occidentale en générale, puis dans l’entreprise aussi de ce fait, la parité s’installe et c’est très bien comme ça ! Cet adage vieillot vole en éclat. Sur le plan de la séduction, de la drague, de la rencontre, finie la sage femme qui attend sagement que Monsieur la séduise et demande à mieux la connaître. Fini le temps où seul l’homme allait inviter une femme pour un slow langoureux. Désormais, la femme passe à l’attaque si un homme lui plaît. (voyons un peu le phénomène des cougars qui illustrent ce propos à l’extrême bien sûr !)

« L’homme propose la femme dispose » n’est plus vrai du tout. Je dirais même que c’est l’inverse. Les femmes sont indépendantes, libérées et revendiquent leur liberté de choisir, leur liberté de s’engager ou pas, leur liberté sexuelle et leur plaisir aussi.

Le site http://www.adopteunmec.com/ l’a très bien compris, puisque le principe de ce site consiste pour les femmes a choisir des hommes comme au supermarché et à les mettre dans leur panier. Je ne dis pas que c’est bien, c’est juste drôle, une sorte de petite revanche caricaturale sur ce que les femmes ont subi pendant des siècles, et sur ce que des millions de femmes dans le monde subissent encore sous la pressions des religieux.

Pour ma part, je prends beaucoup de plaisir à regarder la série Sex & the City qui inverse un peu les rôles. Dans ce soap, les femmes n’ont pas froid aux yeux, se transforment parfois en prédatrices et appellent un chat un chat. C’est assez proche des discussions entre nanas que l’on peut avoir de nos jours.

Les femmes au lit : plus des carpettes mais des tigresses…

De plus, dans l’acte amoureux lui-même, la femme n’est plus en position passive, d’attente. Madame est active, et je crois que ce n’est pas pour déplaire aux hommes. Madame prend des initiatives, dit non, dit oui, incite, propose. Ce n’est plus l’homme propose la femme dispose. C’est au gré des humeurs de chacun, et c’est bien ainsi.

Et que ces Messieurs prennent gardent. Autrefois, c’était plutôt les nanas qui étaient traitées en sex-toys, qui se faisaient larguer après une partie de jambes à l’air. Ces messieurs n’ont qu’à bien se tenir dorénavant. Si Madame a envie d’un plan Q, elle ira au bout de son délire, et Monsieur n’a aucune certitude qu’elle le revoit. Et oui…. Ce n’est ni bien, ni pas bien. C’est juste que la femme affirme son égalité dans tous les domaines. Alors par pitié, que ce Messieurs ne jugent pas une nana de légère si elle se montre entreprenante et vous ouvre les portes de chez elle le premier soir. Nous ne sommes plus en 1900 ! Ce n’est pas parce qu’une femme invite un homme à partager sa couche le premier soir qu’elle doit perdre dans la foulée tout intérêt intellectuel, moral à ses yeux. Elle se comporte juste comme elle en a envie, et non comme la société machiste voudrait qu’elle le fasse !

Aussi, bye bye définitivement  à: « l’homme propose la femme dispose », et vive « la femme entreprend, et l’homme accepte » !!!

 

Christine, le 12 Décembre 2014

Le blog
Home 

Laisser un commentaire