Les seniors et internet: histoire d’une love-story qui fonctionne…

Internet a bouleversé les habitudes de toutes les générations sans exception.En effet, force est de constater que toutes les catégories d’âges utilisent internet dans leur vie de tous les jours, et ce pour travailler, pour s’informer, pour échanger, mais surtout pour se détendre. Vous vous souvenez de la mention “de 7 à 77 ans” qui figuraient sur les jeux de société? Et bien, internet, c’est pareil, c’est ludique, cela distrait, et s’adresse à tous des gamins jusqu’aux anciens!

Les seniors et internet, c’est une histoire d’amour qui a commencé il y a une bonne dizaine d’années déjà…

Les seniors et internet: présence de nos doyens sur les réseaux sociaux
Qui parmi vous aurait pu imaginer il y a quelques années encore que vous pourriez trouver votre grand-mère sur votre réseau social préféré? Et bien, c’est une réalité. Selon cette étude, il semblerait que nos seniors sont très actifs sur la toile. Sachez que la France compte deux millions de seniors sur Facebook, 1,3 Million sur Twitter, et que 25% des personnes du troisième âge se rendent régulièrement sur des blogs traitant de sujets qui les intéressent

Les seniors et internet:: à quelles fins utilisent-ils Internet?
De plus en plus de seniors se trouve dans un certain état d’isolement, et il n’y a pas forcément des occupations à côté de chez eux.
Aussi, les associations, les sociétés d’informatique ont trouvé le filon et dispensent des cours d’informatiques aux seniors, et notamment des cours pour apprendre aux seniors à utiliser internet.

Cette catégorie constitue une réelle niche. En effet, les seniors utilisent de plus en plus internet au quotidien.

Voilà, ce que les plus de 60 ans font sur la toile:

- ils consultent la météo.
C’est bien connu. Les personnes âges ont du temps devant elles et aiment savoir le temps qu’il faudra pour leur ballade, pour leur potager, pour leur pelouse, etc…

- ils achètent sur internet.
Internet leur permet d’éviter la foule, les déplacements (en cas d’absence de véhicule, de transport en commun, en cas d’invalidité ou de mobilité réduite). De plus en plus les personnes âgées effectuent leurs achats, et notamment ceux de Noël par internet.

- ils correspondent avec leurs enfants et petits enfants via les sites comme Skype
La crise aidant, les personnes sont de plus en plus mobiles et n’hésitent pas à changer de région, voire de s’expatrier pour trouver un emploi. Internet, et des outils comme Skype permettent aux seniors de garder le contact avec leurs enfants et petits enfants. Lors d’un heureux événement, il est de plus en plus fréquent que le premier regard que porteront papy et mamy sur le nouveau-né se fera par l’intermédiaire d’une webcam…

- ils consultent les profils et surtout les photos de leurs enfants et petits enfants sur les réseaux sociaux
les seniors ont le temps de surfer sur le net. Grâce aux réseaux sociaux, ils continuent d’avoir des nouvelles (sans forcément attendre des appels qui ne vient pas!) de leurs enfants, petits-enfants, neveux, nièces, filleul(e)s….

- Ils cherchent et trouvent l’amour aussi! Et oui, la retraite, dure près de 20 ans, et quand les couples installés depuis plusieurs décennies volent en éclat, c’est fréquent que les seniors s’inscrivent sur des sites pour trouver un compagnon/une compagne de route.

- les seniors planifient leurs vacances, leurs voyages sur internet, ou recherche l’information avant de se rendre en agence
Internet est une source d’infos immensément large pour tout ce qui concerne les voyages. Les seniors peuvent ainsi budgétiser, planifier leur temps libre à volonté.

- ils publient leurs propres photos de vacances, de voyages sur leur profil de réseau social
Les personnes âgées pour celles qui en ont les moyens voyagent, s’offrent des escapades. Internet reste un moyen pour eux de partager les paysages, les rencontres faites.

Les fêtes arrivent, et le casse-tête des cadeaux de Noël va se poser.
Si vous ne savez pas quoi offrir à vos parents, grand-parents, grands-oncles et tantes, pourquoi ne pas vous cotiser enfants, petits enfants, neveux de manière à offrir un ordinateur portable ou une tablette. S’il s’agit d’une grande première pour les seniorsà qui vous allez offrir le matériel, pensez à un petit budget pour quelques cours d’informatique… Vous êtes quasi certaine de faire plaisir avec un cadeau dont ils se serviront régulièrement.

 

Christine, le 19 Novembre 2014

 

 

Envie de retrouver ses copains d’avant….


Les années passent, on avance, nos enfants grandissent et on s’aperçoit qu’une grande partie de notre vie, la plus légère, celle de l’insouciance est derrière.  Appelez cela de la nostalgie, ou autrement comme vous voulez. On n’a que les photos de classe noircies à regarder en souriant devant la coupe de cheveux de l’un ou de l’autre, devant son pantalon patte d’éléphant, et j’en passe…. On se souvient de ces années d’écolier, d’étudiant, de bachelier et un jour on se demande bien ce qu’on pu devenir nos copains d’avant et on se met en quête de les retrouver.

Pourquoi ressent-on ce besoin de retrouver ses copains d’avant?
Vous souvenez vous de la chanson de Bruel : « on s’était donné rendez-vous dans 10 ans » ?  Et bien je crois qu’en effet, l’humain est par nature curieux de savoir ce que l’autre est devenu. L’humain a la faculté extraordinaire de pouvoir mémoriser les bons moments, ce qu’on appelle les souvenirs. Et quelque part, retrouver ses copains d’avant, c’est une façon un peu de les revivre à posteriori. Un peu comme quand vous visionnez des photos, des films d’enfance. Vous vous replongez dans l’ambiance, et vous vous imprégnez de cette agréable sensation de bonheur.
La vie est faite de mille rencontres, et forcément, on ne peut pas rester en contact en permanence avec toutes les personnes qui croisent notre vie, tellement il y en a. Cependant, on peut avoir un très grand plaisir à savoir ce qu’est devenue telle ou telle personne. Si elle a eu des enfants, si elle a réalisé son rêve d’être docteur, ou de faire le tour du monde, que sais-je ?
Les retrouvailles d’avec les gens qui ont partagé des moments forts de notre vie, et notamment l’enfance, période de construction de l’individu, sont des moments très fort.  Se mettre en quête de retrouver ses copains d’avant est une belle aventure, une recherche de son identité aussi quelque part, à voir comme une recherche de tous ces évènements passés qui ont fait que nous sommes devenus ce que nous sommes aujourd’hui.
Retrouver ses copains d’avant, c’est faire « marche arrière » sur le dvd, et retrouver son insouciance.
Retrouver ses copains d’avant, c’est aussi des surprises forcément. Celui que l’on croyait un tombeur de ces dames peut être gay, celle qui ne voulait aux grands dieux jamais d’enfants peut se retrouver à la tête d’une famille de 4 enfants, celui qui était si timide et vivait par procuration peut être maintenant conférencier à l’université, celui qui faisait rire la galerie et était le cancre de service peut maintenant être chef d’entreprise. A contrario, le « premier de la classe » qui ne ramenait que des 20 et était promis à un bel avenir peut avoir eu dans sa vie des événements familiaux ou personnels qui ont fait qu’il vit à ce jour chichement avec son salaire de monteur sur ligne de production.
En retrouvant ses copains d’avant, on s’aperçoit que rien n’est écrit, rien n’est linéaire. La vie réserve des surprises.
En tout cas, retrouver ses copains d’avant ne peut être qu’une expérience bénéfique et constructive. Peu importe que le lien soit maintenu de façon permanente après les retrouvailles, l’humain est curieux, aime savoir et se nourrit des rencontres. Les retrouvailles après 20 ans sont comme de  nouvelles rencontres car les individus ont évolué, et comme chaque rencontre est un enrichissement personnel, alors tout est bénéfique !

Comment retrouver ses copains d’avant ?
Grâce à tous les réseaux sociaux qui foisonnent et notamment Facebook, grâce à tout ce que Google et autres moteurs de recherche ont pu emmagasiné sur chacun d’entre nous, il faut vraiment être malchanceux pour ne pas parvenir à retrouver la majorité de nos copains d’avant. Il y a bien sûr le fameux site Les copains d’avant, et d’autres tels que trombi.com et tant d’autres sites spécialisés sur ce thème.
De plus, le système dit de réseau est formidable car en retrouvant une personne, il est fort probable que vous retrouviez les autres même si la personne a changé de nom en se mariant ou autre. C’est tout l’avantage du système des contacts que chacun ajoute dans son réseau.

Voilà, je crois que c’est une chance que de vivre à une période où la technologie est si perfectionnée. Le monde, les souvenirs sont à portée de clavier. Il suffit de se lancer dans l’aventure.

Je vous jure, cela procure un bien fou que de retrouver ses amitiés d’antan, ses copains d’avant.
Je pense à toi Fatia retrouvée par hasard récemment après 14 ans, et je me réjouis de nos retrouvailles. C’est étrange, il semblerait que le temps n’a pas passé. Notre amitié n’est que plus forte.
Alors, je vous encourage à vous lancer dans la recherche de vos copains d’avant. Vous verrez, cela occupe bien, c’est excitant, et cela permet de bonnes bringues à l’occasion des retrouvailles de visu !!!!

 

 

Christine, le 12 août 2014

Comment faire des rencontres sérieuses et éviter de perdre du temps?


Dans la vie, il y a un temps pour tout.
Il y a des passages ou sur le plan affectif, amoureux, selon l’âge, selon la période dont on sort, on a envie de rien, ou alors des moments où on n’est pas contre une aventure sans lendemain, sans promesse. Les plus courageuses oseront-elles avouer qu’il leur arrive d’avoir des “plans c..” comme on dit!
Et bien oui! Les femmes aussi peuvent avoir des “sex-friends”! Bon allez! Ne soyez pas choquées! Nous sommes au 21è siècle, et ce qu’on peut voir dans la série SEX & THE CITY n’est qu’un remake Newyorkisé de la vie des jeunes citadines (et moins jeunes aussi) de maintenant!

Mais pour celles qui recherchent l’amour, ou autrement dit leur moitié, comment faire des rencontres sérieuses?

Comment éviter les lourds dingues qui vont vous saouler au deuxième rendez-vous?
Comment éviter les radins qui chercheront votre cadeau d’anniversaire sur le bon coin?Comment fuir les geignards, les looser, les gars qui vont vous tirer vers le bas?
Comment éviter les obsédés qui vont non pas vous faire l’amour mais “vous sauter” purement et simplement? (excusez la vulgarité)

Comment éviter les hommes mariés qui sont forcément tellement malheureux dans leur couple qu’ils viennent vous trouver “pour se détendre”?
Comment ne pas tomber sur un geek qui caressera plus souvent les touches de son pc que vos jolies courbes?

Pas évident! hein?
C’est pas marqué sur leur nez, n’est-ce pas?
Alors, bien sûr, vous n’allez pas faire un entretien d’embauche à chaque type que vous croisez susceptible de vous plaire. Vous n’allez pas non plus lui demander son cv, sa carte d’identité, son livret de famille histoire de s’assurer qu’il est bien célibataire!
Non! Bien sûr!

Mais avec un peu de bon sens, et de confiance en votre sixième sens (dont toute femme est normalement dotée), je crois qu’il n’est pas si difficile de fuir les “nuisibles” et de comprendre comment faire des rencontres sérieuses.

Je pense que les sites de rencontre, à condition de bien les sélectionner sont une bonne façon de faire des rencontres sérieuses. De nombreux couples se sont formés sur internet. En effet, bien sûr, l’homme écrit ce qu’il veut sur sa fiche, mais dès les premiers échanges, en étant très lucide et clairvoyante, à travers les mots, les expressions utilisées, vous avez moyen de voir à peu près à qui vous avez à faire.
Fuyez tout naturellement celui qui vous abordera par “Bonsoir, ça va?”…!!!! Un peu banal, non?
Préférez un: “Acceptez vous d’échanger? Votre profil me plait. Moi, c’est Eric, et vous ?.”… Beaucoup plus subtil déjà. Vous ne trouvez pas?
Allez!  Courage les filles!  Vous avez une connexion internet, un cerveau bien fait, de la jugeote, alors ne vous posez plus la question de comment faire des rencontres sérieuses, usez des sites de rencontre et trouver enfin le bonheur.

Christine, le 7 février 2014

Dedipix: les risques de cette pratique adolescente


Dedipix, c’est le nouveau phénomène chez les jeunes. Il a envahi les réseaux sociaux depuis 2009: le principe est simple: son corps contre un commentaire. On écrit une dédicace sur une partie de son anatomie, on poste la photo et on attend les commentaires. Bien entendu, les plus osés déclenchent le plus de retours.

Du simple prénom marqué sur l’épaule ou sur le ventre sur les photos qu’on pouvait voir  il y a quatre ans, les dedipix ont bien évolué. Ils sont devenus très sexys, voire presque pervers.  Vous avez peut-être entendu parler d’Anicha White, une jeune strip-teaseuse de 22 ans qui a fait le buzz sur twitter avec ses dédiboobz.  Elle inscrivait ses dédicaces sur sa poitrine généreuse et les postait par tweets. Pour Anicha, on peut trouver l’histoire potache ou bien se dire que si elle en a fait un business, tant mieux pour elle. Mais quand des adolescentes, bien souvent mineures font la même chose, on n’a plus vraiment envie de sourire.

Le besoin de plaire, l’envie de montrer son corps et de le découvrir est assez normal à l’adolescence. Seul hic, ces jeunes ados – ce sont majoritairement les filles qui se prennent en photo, laissant aux garçons le plaisir de commenter – s’imaginent qu’elles sont protégées, que leur image et leur identité sont préservées puisqu’on ne voir pas leur visage. Elles se cachent même derrière des pseudos osés. Le danger des dedipix est là et il est double. D’une part, la plupart des jeunes, bercés par les réseaux sociaux dès leur plus jeune âge, ne réalisent pas qu’Internet n’est pas simplement virtuel et que les informations sont facilement recoupées.

Alors ce n’est pas parce qu’on ne voit pas un visage sur un dedipix qu’on ne sait pas à qui appartiennent telles fesses ou tels seins. Et surtout, même si des modérateurs existent sur le net, il est très difficile de se recréer une virginité numérique. Une fois postée, une photo est bien difficile à effacer définitivement…

Claire, le 30 août 2013
clairementblog 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux

Rentrée: apprenez à reseauter et servez vous-en!


On ne peut pas faire comme si les réseaux n’existaient pas. Ils sont là, ils existent, autant s’en servir. Que ce soit pour atteindre vos objectifs professionnels, ou personnels, il est bon d’apprendre à reseauter (venant du mot nework, réseau en anglais)

En effet, être présent sur un réseau social, c’est avoir un profil et être en relation avec des gens que vous appréciez, qui connaissent donc vos projets, vos objectifs, et qui eux aussi ont des contacts. On appelle cela réseauter.

Le fait de tisser des liens avec elles, et inversement fait que chacun peut essayer d’entrer en relation avec les contacts de l’autre. Cela peut être pour une demande de conseil, pour partager un projet, pour une recherche d’emploi, pour une recherche de clients, de fournisseurs.

Réseauter ouvre beaucoup de portes. Cela permet d’échanger, de dialoguer, de partager, de conseiller, d’écouter, de trouver.

Il ne faut pas y voir de l’opportunisme et de la malhonnêteté. Ceux sont des outils mis à notre disposition et il faut savoir en profiter.

Je ne parle pas de réseauter seulement sur facebook ou twitter seulement, vous l’aurez compris.
Je fais allusion aux autres réseaux professionnels par exemple tels que viadéo, linkedin bien sûr, mais il existe aussi d’autres réseaux pour la recherche d’emploi, de stages, de formation par exemple. Yupeek a été créé pour les jeunes diplômés, Digika pour les pros du web, Agrilink pour le secteur de l’agriculture.
Bref, selon le cabinet Link Humans, affirmerait sur son blog qu’il existe plus de 60 réseaux spécialisés?

Parmi les femmes adepte des sites féminins , il y a forcément des personnes en recherche d’emploi, ou des femmes en réflexion sur une autre orientation à donner à leur carrière. Profitez de votre temps à la maison pour réseauter en bon intelligence. Facebook pour la détente, et les autres réseaux professionnels pour votre recherche d’emploi, d’informations, d’opportunités de formations, de stages. Ne lésinez pas ces outils. Constituez vous des profils avec soin, constituez vos listes de contacts de façon rigoureuse. Ne vous amusez pas à demander tout le monde, et à accepter tout le monde. Vous avez une image de marque à donner. Votre profil, c’est votre vitrine (OK, vous n’êtes pas une marchandise, mais bon…)

Allez, on est à l’ère du net, les réseaux existent et nous lient tous les uns aux autres. Profitez-en ! Réseautez un max’ !

Christine, le 30 août 2013

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux

Ce que les reseaux sociaux ont change dans notre vie


Les reseaux sociaux font partie à part entière de notre quotidien. Nous leur consacrons de plus en plus de temps dans la journée et les gens se surprennent dans la journée, sur leur lieu de travail, dans le métro, chez des amis même à ne pas pouvoir résister à la tentation de consulter leur FB, twitter (ceux-ci étant les plus utilisés dans le monde). C’est machinal, on sort son portable, on clique sur les deux applications bleues et on consulte… On attend rien de particulier, on fait ce geste machinalement.

Dépendance

Et ce qui est fou, c’est qu’en face de vous à la cantine, en soirée ou autre, vous avez des gens “en vrai”  et que vous les délaissez régulièrement 5 minutes par ci, 5 minutes par là pour aller rendre visite à vos contacts virtuels!!!! C’est comme si on avait peur d’être seul, qu’on recherchait la compagnie de nos contacts virtuels sur les reseaux sociaux, sans se rendre compte qu’en fait on est pas seul du tout, que nos vrais “amis”, nos vrais “contacts” sont bien là en face de nous.
Je me demande si le sentiment d’appartenance à des réseaux n’est pas un peu rassurant quelque part?…. Je m’interroge.

Parfois aussi, pour qui veut se brûler les ailes, les reseaux sociaux sont aussi de formidables outils de drague (voir article suivant) c’est vrai!….  Femmes jalouses, contrôlez-vous!

Voici les premières choses que les reseaux sociaux ont modifié dans notre comportement. Mais peut-on pour autant dire que leur conséquence n’est que négative sur notre vie? Je pense que non!

Remède à l’isolement
Il y a des gens qui sont vraiment seuls dans la vie (éloignement géographique pour des raisons professionnelles ou autre) et qui pour le prix d’une connexion intenet vont pouvoir communiquer, voire des photos, faire des webcams sur FB avec ses amis, ses contacts est certainement un moyen de rapprocher les gens aussi. Je pense qu’il ne faut pas négliger cet aspect.
Mais je vois encore d’autres avantages tels que la recherche d’emploi et la publicité, la recherche de partenaires commerciaux en amont ou en aval.

Rechercher un emploi
Les reseaux sociaux peuvent s’avèrer un formidable moyen de se faire connaître par le plus grand nombre. Il faut vraiment apprendre à se servir de ces outils puissants qui vous permettent de cibler les bons interlocuteurs.

Publicité, marketing et recherche de partenaires
Grâce aux reseaux sociaux, vous pouvez cherchez des fournisseurs, des prestataires, mais aussi des clients. Juste une bonne maîtrise de ces outils à avoir et le tour est joué! De nombreux guides ont vu le jour et si l’on respecte à la lettre, on peut très rapidement avoir en mains ces moyens de recherche fabuleux.

En conclusion, oui, la première chose qui vient à l’esprit est que nous sommes devenus dépendants de ces reseaux sociaux qui procurent une certaine détente à leurs utilisateurs (discussions, partage de photos, jeux concours…) ! C’est certains.
Mais ils offrent bien d’autres possibilités qui peuvent simplifier la vie de tout un chacun. Il y en a pour tous les goûts. Il suffit de chercher sur la toile. C’est assez excitant.

D’ailleurs, comme je ne perds pas le nord, je vous invite à venir visiter la page FB de Femmes et Compagnie et à nous suivre sur Twitter en tapant @femmesetcie!!!

Pour toutes les célibataires qui sont tombées sur un gros nul !

Au hasard d’une séance de surf sur la toile, j’ai découvert un site qui m’a fait bien rire et qui a été conçu par des filles, on s’en doute ! Deux copines bavardes et emplies d’humour. C’est léger, mais ça fait du bien.

Ce site dont le nom est plutôt explicite est « Monconnard.com » permet aux nanas

-          qui se sont fait poser un lapin,

-          qui se sont fait larguer au bout de deux jours,

-          qui se sont fait remettre un numéro de tél bidon,

-          qui se sont faites avoir sur le soit-disant célibat du Monsieur qui se révèle être marié

-          qui découvrent que  leur nouveau Jules est polygame

-          qui vous fait payer la moitié de la note au restau…

-          et j’en passe….

de dénoncer ces bad-lovers en racontant leurs mésaventures !
Cela ne change pas la situation, mais un instant, elles se sentent moins seules et se rendent compte que ce qui vient de leur arriver n’est vraiment pas un cas isolé, alors mieux vaut en rire ! Et puis, elles ont le sentiment de se venger un peu.
Des fois, ça vole pas haut, mais tant pis, on se marre bien ! et ça mange pas de pain !

Ils sont complètement malades !

Hier, j’ai voulu faire une expérience un peu bête, mais je voulais voir si ce que j’avais ouïe dire sur le manque de respect de certains types sur les sites internet était vrai ou pas.
Je me suis donc inscrite sous un pseudo bidon sur un site de rencontre pour femmes dites rondes. Un site soi-disant sélectif. J’ai rempli ma fiche en indiquant clairement que je cherchais une relation sérieuse, et non pas une partie de jambes en l’air. Je n’ai bien sûr pas mis de photo, c’est évident.
Voilà ma description :

Description : Grande, cheveux roux, et mi longs. Très féminine
Envies : rencontrer le bonheur…
Ce que j’aime : les voyages par-dessus tous, mais en ce qui concerne les valeurs humaines: le respect, la sincérité, le courage et l’écoute
Ce que je déteste : le mensonge, l’hypocrisie, les gens inactifs
Livres de chevet : Les 50 nuances de Grey
Films qui me font vibrer : ghost, le coeur des hommes
Musique qui me booste : Muse
Site préféré : http://www.femmes-et-compagnie.com
Style vestimentaire : tout style
État d’esprit du moment : sourire

Et bien, dans les minutes qui suivaient j’ai été bombardée de mails plus ou moins salaces par des types complètement détraqués à mon sens.
Et ce qui fait flipper, c’est qu’ils agissent à visage non couvert avec leur photo. La plupart ont des bonnes têtes de bons pères de famille. On leur donnerait le Bon Dieu sans confession, alors que ce sont des vrais obsédés. Et puis, la plupart qui vous répondent sont………….. mariés !

Je suis en colère contre ce site et les autres qui ne jouent pas leur rôle de modérateurs.
Les femmes inscrites sur ce site pour la plupart cherchent l’amour, pas le c….
Si tel était le cas, elles iraient sur des sites plus coquins !
Pourquoi n’y a-t-il pas plus de sélection à l’inscription ?

Je suis sidérée de voir qu’on laisse des malades pareils écrire aux femmes des choses si dévalorisantes pour elles. Mon annonce était claire il me semble.

Donc j’ai eu le droit à des mails du style (je résume) :
– « Avez-vous un gros postérieur ? j’adore cela »
– « J’aime les femmes qui ont du caractère, j’aime être soumis. Est-ce le cas ? »
– « Accepteriez-vous un bonheur extra-conjugal ? »
– « Pratiquez-vous toutes les positions ? »
– « Pratiquez-vous la sodomie ? »….

Bon allez, j’arrête là.
Vous seriez écœurée ! Je voulais voir, j’ai vu !
Ces hommes -là considèrent la femme comme un morceau de viande !
Suis en colère !!!
Alors, j’hurle et je crie de toutes mes forces.
TOUTES LES FEMMES ONT LE DROIT AU RESPECT !
Faites vous respecter Mesdames si vous êtes inscrits sur des sites de rencontre dit sérieux et que votre annonce exprime clairement que vous recherchez l’amour et pas à vous envoyez en l’air (pardonnez l’expression). Black listez les et dénoncer ces détraqués.
Qu’ils aillent sur des sites coquins ou libertins, mais qu’ils foutent la paix à celles qui recherchent l’amour !
C’était mon coup de gueule du jour !

Et vous, pensiez-vous que c’était ainsi ?
Vous doutiez-vous de ce manque de respect pour la femme ?
Avez-vous déjà reçu des mails aussi nuls ?
Vous pouvez témoignez, vous avez un pseudo.
Ne craigniez-rien ! 

“shopper” un homme !

Le 11 septembre dernier ouvrait à Paris dans le 1er arrondissement une boutique itinérante d’un genre bien particulier.
Il s’agit d’une boutique éphémère créé par le site de rencontre Adopte un mec.com, restée 10 jours sur Paris avant de Partir pour Bruxelles,  Lausanne, Toulouse et Lyon qui proposait aux femmes de venir  « mettre dans leur caddie » un homme pour une nuit, pour la vie, au choix !

Les hommes ayant joué le jeu basé sur la dérision en totale adéquation avec le style décalé, loufoque du site adopte un mec.com étaient plus de 1000 à être fichés en rayon par profil – aventuriers, romantiques, bruns, barbus, moustachus, grand, musclés……
Les plus audacieux étaient placés en « tête de gondole » derrière une vitre….. Il fallait  oser, hein !

L’entrée comme dans toute épicerie était gratuite. On mettait le prétendant dans son chariot et un lounge prévu à cet effet se tenait là pour faire connaissance. Si cela ne le faisait pas entre vous, hop, vous remettiez en rayon, et poursuiviez votre shopping !

Même si j’ai tendance à penser et je l’ai déjà dit haut et fort que la femme était beaucoup trop considérée comme un objet dans notre société, ce concept me fait sourire mais quelque part me surprend.
Je ne sais pas si je serais capable d’aller « acheter » même gratuitement un être humain… Où est la magie de l’amour ?
Mais finalement, n’est-ce pas la même chose que les rencontres internet elles-mêmes ? Sauf que là, excusez-moi l’expression, « la marchandise », vous la voyez tout de suite et en vrai ! Vous ne lui parlez pas derrière un écran, alors finalement…..

Si certaines sont toujours célibataires en 2013 et trouvent le concept rigolo pour s’y rendre entre amies, peut-être que l’opération sera renouvelée cette année, je ne sais pas.

Bon, ça vous inspire quoi ?

Oui, j’admets: je n’assume pas ma solitude, je multiplie les rencontres via internet, je vais d’échec en échec !

La nombre de célibataires augmente sans cesse en France.Il est estimé à plus de 16 Millions de personnes seules en 2012. Ce chiffre fait frémir .

Vous est il arrivé à un moment de votre vie de vous retrouver seule sur le plan sentimental et de ne pas l’assumer ?

Avoir besoin de se sentir aimée, de partager des choses, de construire.

Et là, que nous reste t-il comme solutions quand on quitte l’appart à 7h, qu’on rentre à 18h. Si on est maman, je vous dis pas, le temps libre nous est encore plus compté pour faire des rencontres, ou plus précisément : la rencontre !!! la bonne !!!

Hélas, on court de déception en déception.

L’homme a menti sur son statut, il n’est pas libre. Ou alors sa photo à 2 ans, il a pris 10 Kg. Ou alors après un moment de faiblesse ou tout simplement parce que vous n’avez pas eu de calins depuis longtemps, vous vous offrez à lui, et étrangement le lendemain, il a perdu votre numéro de portable… Comme c’est bizarre, tout cela !

Et voilà, alors que tel un cavalier à terre, vous remontez en selle, et repartez en quête de l’amour. De nouvelles discussions sur le net, un nouveau rendez vous se profile, vous  y allez, vous êtes déçue. Vous vous dites “allez, c’est bon, je stoppe, j’attends de rencontrer le bon hasard de la vie, il va bien finir par arriver !”

Puis la nuit tombe, votre yahourt avalé, les enfants couchés, vous vous sentez atrocement seule et vous vous mettez de nouveau à pianoter sur votre ordi….

C’est une boucle sans fin.

On sait que peu de chance de trouver l’homme de ses rêves sur le net, quoi que…. mais on insiste lourdement.

Comment expliquer que parfois on puisse avoir autant de mal à gérer son célibat, sa solitude quand elle n’est pas voulue j’entends ?

Pourquoi n’arrive t-on pas à prendre du temps pour soi ?

Pourquoi nous faut-il exister à travers les yeux d’un homme ? Surtout que quand on sort d’un divorce, d’une longue histoire, on sait fort bien que la vie à deux n’est pas un long fleuve tranquille ?