Le tankini: essayer, c’est l’adopter!

 

Les 5 commandements du tankini
Ca y est, vos vacances sont réservées : l’hôtel, le billet d’avion, et les activités sur place. Reste un petit détail à préparer : la valise. Et qui dit plage dit maillot de bain pour être au top et bronzer avec classe sur le sable fin. Mais voilà, vous vous êtes vites rendues compte que la tâche n’est pas si simple… Entre le bikini, le tankini, le maillot brésilien, le monokini et le burkini, vous ne savez plus où donner de la tête. Pour vous guider sur ce chemin fastidieux, nous vous proposons un petit récapitulatif sur le tankini, un modèle encore méconnu du grand public mais qui en fera craquer plus d’une.

Tout d’abord, qu’est-ce que le tankini ? En combinant un débardeur avec un shorty, ce maillot de bain est le parfait compromis entre le bikini classique et le maillot de bain une pièce. Sa spécificité se résume en cinq attributs.

1. Pour les rondes et femmes enceintes
Si vous avez un petit ventre ou si vous êtes enceinte, le tankini est LE modèle idéal pour votre morphologie. Pourquoi ? Il a l’avantage de cacher vos rondeurs tout en mettant en valeur vos formes là où il faut. Gardez en tête qu’il ne faut pas essayer de camoufler ses zones rebelles à la plage, le tout est d’attirer l’attention sur vos atouts. Le tankini est champion pour ça!

2. Son côté pratique
Le shorty est idéal pour galber vos rondeurs et affiner votre silhouette. Il est en général de couleur unie pour contraster avec le débardeur à motif et, une fois de plus, mettre en valeur votre poitrine et embellir vos formes. Le petit plus : il est tout à fait possible de faire bronzer votre ventre en soulevant votre débardeur une fois allongée. Donc oublier le contre argument de dire que vous aurez le ventre blanc comme un cachet d’aspirine à la fi des vacances!
3. Pour tous les goûts
La structure du débardeur peut être classée en trois catégories, à choisir selon vos envies. En guise d’illustration, je me suis amusée à sélectionner quelques modèles de tankini  sur ce site marchand.

• Court et moulant

• Jupette longue et ample

• Moulant et décolleté

4. Fonctionnel et confortable
La petite astuce à prendre en compte est la question du sac de plage. Sur le chemin du retour de la plage, une simple jupe ou un petit short fera l’affaire. Il est tout à fait possible de vous promener avec votre débardeur, tout en le faisant sécher au soleil et sans avoir à amener toute votre garde-robe avec vous. Le paradis pour celles qui aiment faire un petit tour et boire un verre en fin d’après-midi ! Un paréo fera également l’affaire pour plus de légèreté.

5. Customisable
Parce que le tankini se divise en deux morceaux séparés, vous pouvez très bien adapter les motifs et les couleurs en fonction de vos tenues et de vos humeurs. Comme dans un précèdent article, il vous est conseillé de jouer avec les couleurs et les matières. Il est également possible de porter quelques bijoux et accessoires pour apporter un petit côté sophistiqué et tendance à votre style.
Bonnes vacances à toutes !

 

Christine, le 1er Août 2014

Idée cadeau: traitez vos ami(e)s comme des stars, offrez leur une étoile!

Non, non, vous ne rêvez pas. Vous avez toujours cherché une idée cadeau originale pour votre chéri, votre maman adorée, votre papounet d’amour, votre meilleure amie, et bien, je crois bien que j’ai trouvé l’idée que personne ne vous piquera !!! Ok, c’est un peu fou, mais est ce que seulement ce qui est raisonnable a de l’intérêt?!!!! 

J’adore les choses différentes, originales, j’avoue que j’aime surprendre, émouvoir. J’aime, je l’avoue me distinguer et être aimée de mes amies, des gens qui me sont chers en les comblant. Et là, pour le coup, ce que j’ai trouvé comme idée cadeau est un truc de fou.

Au hasard de mes errances nocturnes sur le net cause insomnies, j’ai découvert que l’on pouvait offrir pas moins que vous savez quoi ???? une étoile !!! et ce pour un budget raisonnable accessible à quasi toutes les bourses qui va de 59€ à 199€ selon les options que vous choisissez.

Non, non, ce n’est pas une bêtise. J’ai vérifié, lu et relu les conditions de vente….. J’ai halluciné.

Voilà : à l’occasion d’un mariage, d’une  naissance, d’un baptême, d’un anniversaire, quel cadeau original que d’offrir dans un joli cadre un certificat de propriété symbolique d’une étoile que l’heureux élu aura plaisir à tenter de repérer  tout au long de sa vie…. Et regarder cette étoile lui rappellera cette belle journée où elle a reçu ce présent particulier, et l’affection que vous lui portez également.

J’ai même trouvé des témoignages de personnes qui à l’occasion de la perte d’un être cher ont décidé de nommer une étoile en mémoire à la personne qui les a quittés. Joli geste motivé par l’amour.

Le meilleur site « vendeur d’étoiles » qui a retenu toute mon attention (ben oui, parce que j’en ai trouvé plusieurs !) est  www.acheteruneetoile.org car il offre la particularité de ne nommer que les étoiles visibles à l’œil nu. En fait, le site Acheter une étoile  enregistre simultanément lors d’une vente le nom de l’étoile dans le Registre Céleste des Etoiles (Celestial Star Registrery), registre international basé sur le catalogue Hipparcos (en référence au satellite du même nom). Ce catalogue fait figure de document scientifique très précis dans lequel toutes les étoiles sont numérotées sous un numéro appelé numéro HIP.

Le coffret est présenté sous la forme d’un superbe dossier de présentation qui contient :

- la fiche explicative descriptive de l’étoile, le certificat de l’étoile (c’est le document le plus important car il donne les coordonnées de l’étoile, et son numéro au catalogue. Il indique quelle étoile a été nommée en votre nom, quand elle a été nommée. Vous pouvez y ajouter une note personnelle destinée à la personne qui va recevoir son cadeau. Ce certificat peut être encadré pour permettre à l’être cher d’accrocher au mur son présent original), le logiciel Stellarium qui permet de repérer l’étoile, la fiche détaillée de la constellation, la carte du ciel étoilé et le manuel d’utilisation.

Suis toute contente de cette super idée cadeau que j’ai trouvée, et j’imagine déjà la tête d’une de mes meilleures amies qui a toujours la tête dans les étoiles comme on dit. D’ailleurs, un coffret est là bien précieusement emballé rangé dans ma chambre prêt à lui être offert ce week-end quand elle soufflera ses 40 bougies! (pas de risque qu’elle me lise, elle a pas de connexion internet cette semaine!!!)

Christine, le 18 mars 2014

La distribution des médicaments en grande surface…


MEDOCS  EN  STOCK…
La santé, question de sécurité, mais aussi parfois de profit, notamment lorsqu’il s’agit des médicaments. Mais si on parlait aussi de leur diffusion ?

On peut comprendre que la vente libre, sans conseil d’un professionnel  pourrait engendrer quelques dérives, surtout si on ouvrait les canaux de diffusion des médicaments délivrés par le biais d’une ordonnance. Cette extrapolation n’est pas à l’ordre du jour, en revanche, il est question peut-être demain des médicaments dits « non réglementés », que chacun peut se procurer jusqu’ici, en pharmacie. Ces dernières lancent alors le débat sur l’accès  et la sécurité, suite à une telle levée des barrières. Les grandes  surfaces, elles,  qui pourraient alors détenir un nouvel  espace  pour la vente de tels médicaments, défendent plutôt des questions commerciales et voient en cette nouvelle possibilité, des bénéfices certains.

L’Autorité de la concurrence tranchera cette question, et devra étudier divers paramètres déjà évoqués : doit-il y avoir un professionnel sur l’espace  de vente et si oui, un pharmacien ? Et quelles seront les marges de prix envisageables entre une pharmacie et une grande surface ? Avec cette nouvelle concurrence, les prix varieront incontestablement. Rappelons qu’ils fluctuent déjà d’une pharmacie à une autre,  et que l’on a même vu ouvrir des pharmacies « discount » sur le segment des  produits « parapharmaceutiques  ».

Et c’est aussi de cela que les pharmacies s’inquiètent. Certaines déjà en difficulté financière s’interrogent sur les conséquences  engendrées  par ces mastodontes que sont les moyennes  et grandes surfaces, si demain, les parts de marché sont redistribuées. Mais d’un point de vue inverse, la question s’est aussi posée, imaginons une pharmacie vendre des produits dérivés, autres que ce pourquoi l’officine est dédiée ? Cela existe déjà, répliquent certains observateurs. En effet, du chewing-gum au vernis à ongles, les pharmacies ont déjà déployé des rayons annexes, du bien-être à l’hygiène, depuis déjà quelques années, sans doute pour faire face aux premiers signes de crise que tout commerçant peut rencontrer. La diversité est une piste pour un vendeur, et qu’il soit petit ou grand, tous l’ont bien compris.

Mais ici, on parle de médicament, celui qu’on ingurgite et qui peut se révéler aussi salvateur que nocif. Alors le sujet n’est-il pas un peu plus grave ?

Oui, la vente en supermarché  peut rendre l’accès  plus facile. On parcourt souvent en long et en large les  galeries marchandes  pour se  procurer une boite d’aspirine. Oui, on parle de santé, l’aspirine peut tuer, la surdose  peut  tuer, le manque  d’information le peut aussi.

Alors un autre sujet me taraude, on devrait aussi se pencher sur la circulation de médicaments détournés  et en accès  sur internet pour répondre à une automédication parfois bien plus  dangereuse. Vaste problème encore bien loin de la maîtrise du gouvernement de la santé.
Je  me  demande  aussi  jusqu’à quel point l’environnement peut influencer l’acte d’achat ? La vente en supermarché  peut-elle entraîner des  réflexes  de  surconsommation ? Serez-vous tentés de  stocker de l’aspirine ou du Fervex ou d’acheter, par envie ou compulsion comme  on peut le faire en passant devant le rayon des bonbons, si tentant ? Personnellement, ni l’emballage, ni le goût immonde de certaines petites capsules vous laissant un goût pâteux dans la bouche ne m’ont encore séduite, malgré leur couleur rose  guimauve  pas nette.

Et si l’on va plus loin dans la réflexion, l’acheteur ne va-t-il pas développer une image négative du produit vendu en supermarché, à prix plus bas ? La grande distribution est-elle assimilée à du bas de gamme ? Un peu comme  volontairement ou non, les génériques se  sont vus catalogués  de moins efficaces par les consommateurs, dès qu’ils ont fait leur apparition. La perception, le prix, la marque, la communication sont quelques-uns des facteurs qui influenceront l’avenir de cette hypothétique distribution des médicaments, sans oublier les enjeux économiques pour chacune des parties. Tout reste à faire dans ce domaine, de la prévention à la vente, toujours est-il, preuve  en est, qu’il n’y a plus de nos jours, de domaines « sacrés ». Tout ou presque  peut se  trouver aspiré par la boucle de la consommation dite de masse. Notre propre évolution, nos instincts consommateurs ont fait bouger les lignes et c’est pourquoi l’offre s’adapte à nos habitudes. Alors demain, les médicaments, et après demain ?

 

SABY, le 1 janvier 2014

https://twitter.com/sabinefavris

Crampons malins antiglisse: je reste féminine même avec de la neige!


Une bonne partie de la France a ouvert ce matin les volets et constatée  avec  plus ou moins de plaisir que la neige était encore tombée dans la nuit, et qu’une bonne couche revêtait les trottoirs !

Pour ma part c’est une mauvaise surprise, je me retrouve à grimper à 7h30 du matin dans le grenier (passage dans le plafond, par une trappe) pour aller chercher les bottes de neige des enfants.  Eux hurlants et sautillants partout autour de moi tellement ils sont contents !

1001 questions de mères se posent déjà à moi dès le matin :

Le bus scolaire va-t-il passer en raison de la neige ?

Comment vais-je réussir à descendre les récupérer à midi (forcément c’est le jour ou ils ne sont pas à la cantine !), comment vont être les routes ? L’organisation d’une mère n’est déjà pas simple en temps normal, mais il y a des fois ou c’est encore pire ! La neige est une des choses dont les mères se passeraient volontiers !

Tout le monde s’habille, combinaison de ski, gants, bonnets et tout l’attirail…

Quant à moi : j’arrive devant le placard à chaussures… et la, pour moi, c’est comme tous les jours ! je mets mes petites chaussures, les mêmes qu’hier, celles que j’aime bien et je rajoute :

Des crampons à neige !!! Vous connaissiez ??

Trop génial, ca  s’enfile rapidement sur nos chaussures de ville sauf qu’on ne glisse plus, on ne patouille plus, plus besoin de mettre les bottes de neige et les changer vite fait en arrivant au boulot,  ni ne tomber en allant à la boulangerie !

Voilà, c’était mon clin d’œil shopping  malin, pour mettre un peu de sourire dans cette journée froide et hivernal. Il y a des inventions  qui peuvent faire rire dont ne soupçonne même pas l’existence et qui sont bien pratiques ! Ca se trouve sur le net entre 10 et 15 euros ! Alors vive les crampons malins antiglisse!!!

La glissade, ça ne sera pas pour moi!

Bonne journée, et prudence sur les routes quand-même!!!
Vos chaussures sont équipées, mais pas dit que vos roues de voiture le sont!!!!

Anne-Laurence, le 21 Novembre 2013
www.boutique-farandole.fr
 

La cosmétique biologique: une évidence pour le futur

De par le monde, de plus en plus de consommateurs prennent conscience qu’il est souhaitable, de développer une production naturelle, non toxique et durable. Une accessibilité accrue à des matières premières brutes permet d’innover et créer des produits de haute qualité qui satisfont aux nouvelles attentes des consommateurs. De nouvelles entreprises émergent, et tout ceci engendre une dynamique de changements radicaux et passionnants dans le secteur de la cosmétique. Cet essor naît du sentiment de responsabilité écologique grandissante, mais aussi de motivation plus personnelles: un besoin intime de se reconnecter à la Nature, source du vivant, et également de la prise de conscience des effets potentiellement néfastes, allergènes, toxiques des produits cosmétique industriels sur notre organisme.
Si cette tendance est durable, c’est qu’il s’agit bien d’une prise de conscience et non d’un effet de mode. En effet la peau absorbe 60% des produits que nous appliquons.
Et force est de constater qu’avec l’avènement de le société de consommation, les fabricants de produits de beauté ont dérivé sur les même traces que l’industrie agro-alimentaire.

La cosmétique industrielle de l’âge d’or de la société de consommation.

Live Native France pour Femmes et Cie

Les cahiers des charges de leurs produits sont dictés par le marketing et les études de marché : quelle couleur ? quelle émulsion ? quel prix ? quel (sur)emballage ?. A cela s’ ajoutent les impératifs de prix et de volume de production, de transport et de durée de conservation qui en découle . Ainsi, petit à petit des adjuvants chimiques , émulsifiants , stabilisants, conservateurs, colorants, dépourvues de vertus bienfaisantes sur la peau, et parfois même toxiques ou allergènes, se sont accumulées dans les formulations.
En outre, les impératifs de coût de productions font que bien souvent nos crèmes de beautés sont formulées sur une base neutre composée en premier lieu d’eau, à laquelle sont ajoutés des agents actifs issus de la recherche pharmaceutique ou de la chimie à sensé procurer des effets anti-âges, repulpant, anti-rides, etc . Et puis pour satisfaire notre désir, – que dis-je – nos exigeances modernes de résultats immédiats, on a aussi ajouté des ingrédients à effets purement cosmétiques, « surfaçants », à base entre autre de silicones, qui dépose un film sur l’épiderme, certe flatteur dans la minute, mais qui au bout de quelques heures ont en fin de compte un effet désséchant.
Regardez la composition de vos crèmes de beauté, vous verrez bien souvent “Aqua” en tête de liste, et en fin de listes, les parabènes, et autres glycols et autres formaldéhydes… .

La cosmétique bio, comme anti-thèse de la cométique industrielle.

La cosmétique biologique s’est organisée autour de chartes et labels ( en France EcoCert, Cosmébio), dont le rôle principal est d’établir sur une base scientifique les composés chimiques potentiellement nocifs pour l’Homme ou l’écosystème et donc à bannir .
Seulement voila, pour bien des fabricants de produits bio, la démarche a été de remplacer les huiles minérales par des huiles végétales, les stabilisateurs de synthèses par des homologues d’origine naturelle, et de tenter de remplacer les agents actifs à vocation anti-rides, régénérateurs, etc… par des extraits végétaux dont les vertus sont empiriquement connus, tandis que le premier ingrédient reste souvent l’eau .
Cette démarche est salutaire car elle contribue à assaînir le marché de la cosmétique, mais elle atteint ses limites car l’efficacité n’est pas toujours au rendez-vous.

Live Native France Cosmétiques Frais

La révolution cosmétique .

L’avenir est à une nouvelle cosmétique, une cosmétique qui s’inspire des connaissances en phytothérapie et aromathérapie empiriques, et crée ces propres codes.
Un soin de beauté vraiment 100% naturels, n’a pas la même texture qu’une crème industrielle à base de silicones, et le rituel d’application est aussi différent .
Live Native est l’une de ces nouvelles entreprises, qui produit une superbe gamme de produits de soin et marque véritablement l’avant-garde de la cosmétique naturelle. Elle est un précurseur mondial de la cosmétique vivante – un concept novateur et révolutionnaire qui va bien au-delà l’actuelle industrie de la cosmétique biologique – et qui restitue dans ses soins de beauté frais et crus, la force vitale de la Nature.

Catherine Roblin
Consultante spa pour Live Native en France
catherine@livenative.fr