Oui, les femmes parlent de sexe et ne font pas semblant!

Je vous annonce un scoop? Non, arrêtez de faire vos mijaurées! On en parle toutes! ou presque! Je ne vous apprends rien.
Alors certes, pas au même niveau, de la même façon, aussi souvent, mais avis aux hommes qui nous lisent, sachez que vous n’avez qu’à bien vous tenir car la gente féminine n’est pas en reste quand il s’agit de parler des prouesses de ces messieurs! Oui, qu’on se le dise, les femmes parlent de sexe!

Le sexe, un des sujets préférés des femmes

Je vois déjà les plus sérieuses faire des gros yeux en lisant cet article! Mais allons, Mesdames, le fait que les femmes parlent de sexe ne fait pas d’elles des “salopes” (pardon pour l’expression!). Le sexe, sachez que c’est un des sujets préférés des femmes!… Et oui…..
Nous avons voulu l’égalité, alors ne soyez pas choquées que je dise haut et fort que nous ne sommes pas en reste pour causer “galipettes”!

Les hommes quand ils parlent de sexe ont un langage cru, qui a tendance à “objettiser” la femme. Pour preuve, les films X montrent la femme comme objet de plaisir de l’homme.
Pour eux parler de sexe et dire d’une femme “qu’elle est bonne” leur donne l’impression d’affirmer leur virilité devant les copains.
J’ai longtemps crue quand les femmes parlent de sexe, elles sont moins crues, que néni!!!….
J’ai bien ri en découvrant le palmarès de la cinquantaine de phrases les plus prononcées quand les femmes parlent de sexe entre elles! Accrochez-vous, ça décape!

- Alors ?
– Il en a une grosse ?
– Punaise, elle était énorme
– C’est pas la taille qui compte
– Si quand même un peu

- J’ai cru qu’il allait jamais bander

-  Vous aviez bu de l’alcool ?

- Il m’a fait le coup du dernier verre

- Il m’a fait le coup de la panne

- Vous avez fait ça où ?

- Et là, il me prend sur la table tu vois?

- T’étais épilée ?

- Il s’épile? J’adore quand ils ont les boules toutes lisses sans poils.

- Tu crois que les mecs préfèrent intégral ?

- J’ai pris cher, les filles

- J’ai encore mal quoi

- Vous avez mis une capote ?

- On va faire les tests

- C’est vrai que c’est mieux sans capote, y a plus de sensations
– Moi je vois pas la différence en fait

- C’est quoi ta pilule, toi ?

- Je préfère dans le noir, j’ai un gros cul

- T’as eu un orgasme ?

- Il t’a rappelée ou pas ?
Tu peux rappeler toi aussi

- Il avait le torse épilé, j’aime pas

- Genre quatre fois de suite ?

- Je suis pas du matin

- T’es pas lassée après deux ans ?

- Il m’a pas touchée depuis trois semaines

- Au bout d’un moment, j’étais trop sèche

- T’es trop chaude toi !

- Je crois que je me tape une cystite

- Il était maladroit
J’ai fait l’étoile de mer

- Je suis clitoridienne
– ​Oui comme la plupart des filles

- T’as déjà eu un orgasme vaginal ?
– Ah bah il faut se masturber pour connaître son corps

- Parfois, j’ai peur d’être un mauvais coup

- Je crois que je suis une reine de la fellation

- Je préfère dans le noir, j’ai un gros cul

- T’as eu un orgasme ?

- Il t’a rappelée ou pas ?
Tu peux rappeler toi aussi

- Il avait le torse épilé, j’aime pas

- J’aimerais bien qu’il me surprenne plus tu vois

- Tu crois que j’achète un sextoy ?
Pour lui et moi je veux dire

- C’était mieux avec Antoine

- T’as pas une lingette intime là ?

- Je préfère les préliminaires

- Tu crois que ton mec il mate encore des pornos ?
– Tous les mecs regardent des pornos, débarque !
– On en regarde ensemble nous

​- J’ai envie de le rendre fou, je fais quoi les filles ?
Le cliché de la femme romantique, peu farouche est bien révolu, n’est-ce pas?! Fini, aux oubliettes ce vilain cliché de la bonne maîtresse de maison bien sage! Par contre, elle se revendique volontiers en bonne ou très bonne maîtresse au lit!
La femme revendique son plaisir haut et fort. Les réunions sex-toys n’ont jamais aussi bien marché. Pour avoir assisté à deux de ces réunions, je peux vous confirmer que les femmes parlent de sexe, en détails d’ailleurs, et qu’elles n’ont pas froid aux yeux. Les sex-toys font partie des objets les plus vendus. Je vous invite à lire cette étude.

Certains hommes seraient bien surpris s’ils se faisaient petite mouche durant une réunion de nanas et qu’ils entendaient leur petite femme raconter la dernière nuit où “Monsieur lui a fait l’amour comme une bête”. Et encore, là, c’est soft! Ces Messieurs seraient surpris d’entendre des phrases du style “je peux plus marcher tellement on a b… toute la nuit”.. Bah oui! Il faut avouer, les propos peuvent être aussi crus, aussi vulgaires que les hommes quand les femmes parlent de sexe. Alors, si votre mec vous traite de coincée, qu’il se ravise, c’est peut-être lui qui ne s’est pas trop comment vous dévergonder!

Ca vous choque tout ça?
Moi pas! A bas l’hypocrisie! Assumons ce que nous sommes, assumons le fait que nous sommes loin d’être les vierges effarouchées pour qui certaines voudraient se faire passer!
Non seulement les femmes parlent de sexe, mais les femmes se dévergondent! Sur les sites de rencontres adultères, il n’y a pas que des hommes, n’est ce pas?…..
Après, on approuve ou pas! Perso, je suis de la vieille école, et pour moi, la fidélité est de rigueur. Mais, en aucun cas, j’ai honte un seul instant de dire que les femmes parlent de sexe, que je parle de sexe!!!!

 

Christine, le 13 Novembre 2014

Le printemps est là, la nature se réveille…


Le printemps est là!
Vous êtes contente, vous allez ressortir vos petites tenues légères. D’ailleurs, si vous ne connaissez pas trop les tendances printemps été 2014, jetez un coup d’oeil ici.
Mais moi, je peux vous dire qu’il n’y a pas que vous qui vous réjouissez de voir que le printemps est là!
Vous voyez pas de qui je veux parler? Vous n’avez pas une petite idée?

 

Alors faites un test les filles!

Alors que vous marchez sur le trottoir pour aller récupérer vos petits à la sortie de l’école, ou alors que vous courrez dans les rayons du supermarché, laissez vite fait traîner votre regard et je peux vous assurer que s’il fait beau ce jour là, que vous portez une petite robe sympa, vos petites ballerines ou escarpins à talons, je donne ma tête à couper que deux ou trois hommes vous adresseront un regard “gourmand” dans les 3 minutes qui suivent!!!!

Bah oui! Les hommes se réjouissent dès que le printemps est là!  Avec leur cerveau de prédateurs, l’arrivée du printemps signifie de façon intrinsèque: nanas en jupe, petits tops sympas, enfin pour résumer de belles perspectives de matage en vue!!!

Alors quand on dit que l’homme est un animal, cela prend tout sons sens dès que le printemps est là! Il n’y a pas que les arbres qui ont des montées de sève, il n’y a pas que votre chat qui se met à guetter les minettes!
Bah oui! C’est comme ça! L’homme est dirigé par son côté animal et on n’y changera rien!

 Bon maintenant, jouons franc jeu!

Est-ce vraiment pour nous déplaire?
Non! Au risque de vous choquer, peut on nier qu’il est agréable pour une femme à tout âge de sentir des regards se porter sur elle?
N’est ce pas flatteur? Je défie celles qui prétendent le contraire de le prouver! Personnellement, sans être une dévergondée, tout en ayant des principes de moralité et une vie tout à fait honorable, je peux vous dire que je suis quand même contente quand je m’aperçois que je peux encore à 42 ans se faire retourner un homme!

Mais….

Par contre, là où nous les nanas sommes compliquées, voire limite “injustes”, c’est qu’on veut bien se sentir désirable dans sa petite robe fluide quand on marche dans la rue, histoire de se rassurer sur son pouvoir de séduction malgré les décennies qui passent, mais, et il y a un gros MAIS!!!! Un énorme MAIS.  Nous les femmes avons beaucoup de mal à imaginer que finalement notre compagnon, si on en a un, et bien, lui aussi, il  est comme les autres, et il faut bien vous mettre dans la tête de façon définitive, et accepter que lui aussi, dès que le printemps est là, il profitera d’être arrêté au feu rouge pour mater les nénettes qui passent!!!!! Et oui…..  Qu’on se le dise!!!

Tirons-en le meilleur de l’aspect animal de nos hommes!!!

Bon, allez, on s’en fiche!  On a pas le choix toute façon!
Et puis, votre chéri si vous en avez un, c’est vous qui l’aurez ce soir dans votre lit. Et gageons que toutes belles nanas qu’il aura matées dans la journée lui auront donné des idées coquines et que c’est vous qui en profiterez le soir venu!

Et pour celles qui n’en ont pas, et qui sont d’humeur badine, et pourquoi pas “caliente”, et bien profitez-en. Sortez votre plus belle petite robe sympa, et usez de vos charmes. Peut-être rencontrerez-vous votre chéri pour la vie, ou pourquoi pas un chéri en micro-CDD!!!! (ouie, ouie, ouie!!! suis sûre que j’en choque quelques unes!!!!)
Pas grave, appelons un chat un chat! On veut l’égalité des sexes?
Bah alors, c’est valable pour tout!!!!

Christine, le 21 mars 2014

Désir : c’est quoi les tue-l’amour rédhibitoires pour vous?


On a beau aimer son Chéri d’amour, le trouver beau, sexy, et patati, et patata, pourtant des fois ces chers Messieurs oublient que le désir est capricieux. Autant, l’envie de galipettes peut naître de façon impromptue, violente quand les petits sont couchés ou chez leur grand-mère, autant il en faut peu pour que le désir s’éteigne aussi vite qu’il est survenu à cause de tue-l amour pour le coup rédhibitoires !

Et puis, pour les « coups » d’un soir (excusez l’expression, mais cela existe aussi chez les femmes), ces Messieurs ont qu’à bien se tenir parce que certains comportements surprenants, déroutant, peuvent casser net un désir fou et « foutre en l’air » un moment qui s’annonçait plutôt bon… Messieurs, gare aux tue-l amour ! Vous avez ramé toute la soirée pour ramener une nana chez vous, et un faux pas peut venir tout gâcher…

Allez, pour rigoler un peu, je tente de lister ces tue-l amour masculins qui gâchent tout ! Je commence, vous continuez ?

-          Monsieur garde au lit nu comme u n ver ses chaussettes qu’il a porté toute la journée…

-          Monsieur a chaud, très chaud, et même s’il est prouvé que la sueur provoquerait chez la femme de façon inconsciente un certain désir, il y a quand-même des limites…

-          Monsieur réclame un câlin vautré sur le canapé en pantoufles avec la main qui se « gratouille » allègrement les bijoux de famille….

-          Monsieur « s’oublie » et s’octroie un « pêt » vraiment malvenu qui en plus le fait bien rire ! (pas nous !) Alors là, au secours, mais désolée, comme tue-l amour, on ne fait pas mieux !

-          Monsieur a eu la bonne idée ce jour là d’enfiler son slip d’une autre époque tout rapé et déchiré…

-          Monsieur pendant l’amour vous dit que vous êtes toujours aussi belle malgré les quelques petites rondeurs prises ces derniers temps, qu’il vous en aime autant (c’est bon, celle-là, tu pouvais te la garder !)

-          Monsieur vous dit de faire vite, que la pub va bientôt finir et que le match va reprendre…

-          Monsieur qui a bien « reçu », complètement imbibé par les verres de rosés et de « digeos » descendus avec les potes sur la terrasse et qui vous tourne autour comme une guêpe autour d’un pot de confiture, puis vous met la main aux fesses en vous embrassant baveusement dans le cou avec une haleine imbibée d’alcool. Au secours, ça c’est vraiment un tue-l amour ! ça nous dégoutte !!!

-          Monsieur voit une belle nana à la télé, vraiment « bonne » comme ils disent entre gars, et se met à vous caresser subjectivement…. Euh, c’est bon quoi ! C’est elle qui te fait de l’effet, pas moi !

-          Monsieur avec qui vous allez faire votre premier câlin ensemble, d’ordinaire courtois, classe, qui soudain se métamorphose en charretier et se met à vous parler grossièrement, et qui croyant vous faire plaisir et vous exciter se met à vous traiter de « grosse chienne »… (il est taré ce type !!!)

-          Monsieur, qui n’est pas encore votre régulier chez qui vous arrivez pour un moment câlin, qui vous ouvre la porte de chez lui, et là vous découvrez un appart dégu’ de chez dégu’, et une chambre à coucher jonché de linge sale… (barrez-vous….)

-          Monsieur que vous connaissez depuis pas très longtemps et avec qui vous avez envie de vous offrir une partie de jambes en l’air un peu excitée car il vous a “chauffée” toute la soirée et qui met deux heures à enfiler son préservatif…et n’y parvient pas!

-          Monsieur avec qui vous allez faire l’amour pour la première fois qui se déshabille et vous découvrez sous la chemise un Marcel type DAMART d’un autre siècle….

-          Et enfin je garde la meilleure pour la fin, et là, vous allez me maudire, me trouver trop sévère, et peut-être pire… on arrive au moment crucial, Monsieur a franchi la porte du plaisir, il rentre et sort dans le jardin du bonheur, sauf que vous, bah vous ne sentez rien….la clef n’est pas assez grosse, ou mal introduite, enfin bref, je ne vous fais pas de dessin, le tue-l amour par excellence… (Au secours, les filles, ne me lynchez pas ! pour une fois que je me lâche et que je parle de choses légères sans tabou !!!)

Maintenant, à vous les filles !!!!!
Dites nous quels sont les tue-l’amour rédhibitoires pour vous!
Faites nous rire! On est là un peu pour ça! 

Christine, le 23 septembre 2013

 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref
Page Home

L’hypersexualisation de la société: un danger pour nos filles


La publicité, le cinéma, la télévision et les médias de toute nature influencent notre perception de la sexualité et des relations entre les deux sexes.  Pour vendre un parfum, une voiture, une tondeuse, on va mettre en avant le corps de la femme, des filles et parfois des hommes mais plus rarement. Le corps de la femme est assimilé à une marchandise que l’homme peut convoiter. La jeune fille, la femme est montrée comme étant disponibles, ouvertes, et prêtes à être l’objet des fantasmes masculins.
Tout cela, c’est ce qu’on appelle l’hypersexualisation.

L’APPARENCE AVANT TOUT : ETRE BELLE, PULPEUSE ET SEXY

Les médias divulguent en permanence dans leurs messages des références à la sexualité où la femme est forcément présentée comme étant belle, pulpeuse, sexy. Les petites filles reçoivent en cadeau des poupées barbies ou autres aux yeux fardés, à la bouche pulpeuse, leur petit postérieur bombé moulé dans des slims et leur poitrine avantageuse débordant de leur débardeur sexy.
Ainsi, la petite fille dès son plus jeune âge reçoit des messages lui dictant les attitudes et comportement sexués à avoir pour « être dans la norme ». Tout est basé sur l’apparence, sur la séduction. Cela les poursuivra plus tard où la presse va continuer à la bombarder de clichés concernant leur ligne en leur proposant des régimes à tout va, des opérations d’augmentation du volume des seins, des remèdes magiques pour rester « jeunes et belles »

L’HYPERSEXUALISATION VESTIMENTAIRE
Aujourd’hui les jeunes filles ont un mode vestimentaire très hypersexualisé. Pour appartenir au groupe, à la société, pour ne pas être en dehors, hors norme, elles suivent le mouvement. Les grandes marques de marketing l’ont bien compris et en jouent ! Les jeunes filles se mettent à porter des pantalons taille basse laissant dépasser leur string (et oui, vous avez bien lu, j’ai écrit « string » et non culotte, car les jeunes filles portent des strings de nos jours…). Elles arborent des tee-shirts à large encolure dévoilant leur bride de soutien gorge et leur épaule nue.

LES CONSEQUENCES DE L’HYPERSEXUALISATION
Les conséquences de l’hypersexualisation sont graves dans le développement des petites filles, mais aussi de la société.  Les jeunes filles prennent des raccourcis vers l’âge adulte sur le plan de la sexualité. C’est dommage. Elles brûlent les étapes, en se comportant  comme une sorte d’adulte sexué et sexuel miniature.
Quant à notre société, elle condamne la pédophilie à juste raison qui consiste à se servir du corps de l’enfant pour assouvir des pulsions sexuelles (les films pornos à caractère pornographique), mais en même temps, la publicité se sert de plus en plus des enfants dans ses spots où ceux-ci adoptent des postures provocatrices relevant de la sexualité adulte.  Il y a 30 ans encore, on jouait enfants au papa et à la maman, de nos jours la petite fille joue le rôle de la femme fatale à 8 ans ! Les temps changent !

UNE DÉCOUVERTE DE LA SEXUALITÉ DANS DES MAUVAISES CONDITIONS
En fait, tous ces messages sexuels envoyés par la société ont pour conséquence que les jeunes adolescentes adoptent des attitudes et comportements sexuels jugés trop précoces. Cela se caractérise concrètement par un usage excessif de stratégies axées sur le corps, dans le but de séduire. Cela est un modèle réducteur. Ce modèle de la fille pulpeuse, sexy s’inspire des stéréotypes véhiculés par la pornographie qui se développe de plus en plus selon les statistiques et dans laquelle l’homme est le dominateur et la femme une femme-objet séductrice et soumise dont l’homme peut disposer à souhait. Ce qui est redoutable, c’est que le sexe est devenu pour les jeunes garçons comme pour les jeune filles une banalité. Bien souvent, les jeunes découvrent la sexualité par la pornographie omniprésente sur le web, à la télé, sur les smartphones.  La vision que les jeunes ont de l’acte sexuel n’a plus rien de romantique et d’amoureux. Ce ne sont que des pratiques hard et violentes, ce qui a de quoi être traumatisant inconsciemment pour le jeune. Dès leurs plus jeunes âges, les filles et les garçons entendent parler de fellation, de sodomie, de tournantes, de « tape ».

ET NOUS , FEMMES, MERES QUEL ROLE JOUONS-NOUS ?
Entre nous, interrogeons nous un peu ?  En tant que mères, ne nous est il pas arrivé de maquiller notre petite, de lui offrir un petit gloss, un petit top moulant prétextant que « cela te va trop bien ma fille », à leur concéder pendant les vacances un petit tatouage au henné, à leur acheter un petit soutien gorge push-up…et j’en passe !

La conclusion est que nous aussi, nous sommes victimes de cette hypersexualisation de la société, et nous-mêmes femmes, mères nous sommes tombées dans le piège sans veiller à vraiment protéger nos propres filles de cette hypersexualisation.

Christine, le 29 août 2013 

 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Rencontres Internet, réseaux sociaux

L’expression “la mere ou la catin” décortiquée par un homme…


Mon statut de blogeuse comme on dit m’a permis de faire la rencontre virtuelle d’…..un blogueur!!! Pas si fréquent que cela que les hommes tiennent et alimentent régulièrement un blog parlant des relations hommes-femmes. Son blog est très bien en terme de contenu, mais Mesdames les puristes, fermez vos yeux sur les fautes d’orthographes, on dira que nul n’est parfait!
Son franc parler peut choquer, mais la matière de ce qu’il écrit est plutôt pas mal.

Il se surnomme Trenty, il a une bonne trentaine d’années et commence à se rapprocher de la prochaine décennie. Il est marié et a 2 filles.  Il dit qu’il aime beaucoup de choses, même trop, et précise qu’alors il ne fait rien parce qu’il ne parvient pas à se décider. Il précise qu’il se pose plein de questions sur les relations entre les gens.
Je lui ai demandé d’écrire sur un sujet parmi d’autres et il a choisi de nous parler de sa vision de l’expression “la mere ou la catin”…
Alors, voilà ce qu’il en pense!

Que pensez de l’expression “la mère et la catin” ? est-ce vrai?

Pour répondre à la question, je pense que c’est vrai et oui, puisque je le pense, voilà, j’ai répondu à la question. Non, allez, je vais étoffer tout ça quand même et pas vous laisser sur une réponse de m…e.

Donc oui, cette expression existe et semble plutôt fondé puisque les hommes ont tendance à se marier à la “mère” et coucher avec les “catins”.

Pour comprendre pourquoi, le mieux c’est de définir ce qu’est l’une et ce qui est l’autre.

Pour commencer, la “catin”, bon je n’aime pas trop ce terme (qui n’oublions pas signifie pute et je ne crois que pas que vous apprécieriez d’être traitée de putes). En fait, elles sont aussi appelées “salope”, “allumeuse”, “grognasse”, “cagole” ou “bimbos” (et surement bien d’autres termes).

Souvent ce sont des filles féminines et sexy ayant une grande faculté à s’entendre avec la gente masculine et qui ont la fâcheuse tendance à tourner autour de vos mecs.

Car en fait oui, ce terme de “catin” est donné par vous m’zelles, combien de fois j’ai pu entendre des filles dire :

  • Regarde la moi cette pute, t’as vu comment elle est habillée ?
  • Et t’a pas l’impression qu’elle te tourne autour avec sa mini jupe ? (sous entendu sa mini-jupe de pute qui veut te « pécho »)

De notre côté, ce sont en fait des filles avec qui l’on aime passer du temps, ne pas se prendre la tête, elle flatte notre égaux de mâle. Il se peut que l’on couche flirte avec mais sans vraiment penser à un lendemain avec elle.

Non pas que cette catin fille n’est pas intéressante, mais surtout parce qu’elle ne semble pas avoir besoin de nous pour vivre. Elle s’assume seule et le revendique. Elle veut voyager, bouger, faire la fête. Et les enfants ne sont pas une priorité dans sa vie.
Voilà la catin.

Maintenant, la “mère”, pas la mienne même si elle est dans cette catégorie sont aussi “bobonne”, “ta grosse”, “truc”. Terme donné par vous aussi m’zelle lorsque vous êtes la maitresse d’homme marié à ces mères, mais aussi par certains d’entre nous lorsqu’ils parlent de leur femme à leur maîtresse.

N’avez vous jamais entendu :

  • C’est sympa de la part de bobonne de te laisser sortir pendant qu’elle s’occupe des enfants.
  • Et ta grosse, tu la lâches quand ?
  • Désolé, ma puce, ce soir on ne peut pas se voir, j’ai un “truc” à faire. (mec parlant à sa maîtresse)

En fait, la “mère” pour nous, c’est la fille qui semble prête à fonder une famille, nous faire de beaux enfants. C’est celle qui sera maternelle avec notre future progéniture, mais aussi (et surtout) avec nous (car faut pas oublier, on reste de grand enfant très longtemps).

C’est aussi celle dont on sent ses faiblesses, ses failles, c’est celle qui a besoin de protection. En fait, si vous avez bien lu ce que je viens d’écrire cette expression est surtout féminine. Elle se transmet sûrement de mère en fille, de bouche à oreille dans les soirées entre célibataires.

Car il n’y a pas vraiment de “mère” et de “catin”.
Mais simplement des filles avec l’on a simplement envie de passer du bon temps et d’autre avec qui l’on souhaite faire sa vie.
La “catin” d’un sera la “mère” d’un autre, comme on dit chacun à sa chacune.

Pour ma part, plusieurs filles sont passées dans ma vie sans pour autant que je me vois vivre avec elle, elles sont pourtant toutes super et cette expression les rangerait dans la catégorie “catin”, ce que je ne trouverais pas normal.

Et une seule m’a donné envie de continuer l’histoire, elle est devenue d’ailleurs la “mère” de mes enfants (et s’énerve de devoir être la mienne temps en temps) et elle pense, depuis, que toutes les filles sont des “catins” qui veulent son homme :)

Voilà, ma réponse à la question, cette expression n’est pas à prendre au mot, mais elle a un fond de vérité.

Au revoir,

Trenty, le 24 août 2013
Chronique d’un trentenaire

PS : voilà, mon premier post ici, j’espère qu’il vous aura plu

Ps2 : Raaaahhhh, je devais faire 300 mots et j’en ai fait le double.

A lire aussi:
l’usage des sex-toys par les femmes

la violence, un fléau mixte